ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)


Echanges et Partages entre passionnés et curieux de l'astronomie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit solitaire à Allons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gerard58
Membre
Membre


Masculin Messages : 375
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 58
Localisation : Roaillan
Emploi/loisirs : à fond dans l'astro!
Humeur : l'espoir fait vivre!

MessageSujet: Une nuit solitaire à Allons   26/6/2015, 22:21





Bonjour

Le 17, nous étions trois 400 sur le site, mais les copains étant occupés ailleurs, je me retrouve seul ce soir (19 /6)

Les rampes d’arrosage étant en marche pour les maïs, je me replie prudemment vers le site de secours à 500m du coin habituel (voir épisode « Damned, nous sommes cernés » mais ce n’est pas le même coin)

Là, c’est la solitude et la tranquillité totales ; je n’y ai jamais vu personne. C’est une très grande friche, traversée par un chemin sablonneux, au bord duquel on s’installe.

A mon arrivée, un lièvre traverse le chemin.
Je m’installe ; après la corvée de portage-montage où je fais bien attention à ménager mon dos, je suis prêt à débuter les observations. Peu à peu, j’admets que cette nuit je suis seul, et je me mets en osmose avec la nature.
Au bout d’un moment, je me sens bien et je regarde apparaitre les astres au soleil couchant.

Vers 22h00, j’observe un mince et jeune croissant de Lune sur fond bleu.Ca change un peu, et ce n’est pas éblouissant.
Non loin de là, Vénus. Son croissant se creuse. J’essaie le filtre bleu : pas de résultat probant.

A ce stade, des nuages semblent statiques à l’horizon sud, en tous cas ils mettent du temps à s’évacuer vers le sud.
A l’horizon nord trainent des sortes de bancs de brume. Sur site, heureusement, très beau temps.

Vers 22h30, je passe à Jupiter. Il n’est déjà plus très bien situé, et décline de jour en jour.
Effectivement, à 150x il est déjà assez turbulent. On voit la GTR qui se rapproche du méridien. Je vois même son entourage blanc, mais la vision n’est pas superbe.

Pendant ce temps, la brise de nord-ouest insiste et m’oblige à me couvrir.

Ensuite, je m’apprête à arroser innocemment quelques herbes sauvages, quand un point brillant à l’horizon ouest attire mon regard.
« Bon sang, l’ISS «
Rangement-retraite précipitée vers le scope…le 31mm est déjà en place, mais pas focalisé. Hop, pointage de Jupiter, focalisation. Mais il va vite, ce bougre d’engin ! On pivote, un coup de fesse pour pousser l’escabeau, faut pouvoir manœuvrer sans se trouver coincé. Visée au point rouge en avant sur la trajectoire, je le vois…je le perds !
Nouveau coup de fesse pour pousser l’escabeau, re-pointage au point rouge, je l’ai…et je le suis, ça fonce, mais j’ai mes aises. Et je le vois- ce n’est pas mon premier essai- mais c’est la première fois que j’y arrive. A 58x les panneaux solaires font 2 rectangles éblouissants, séparés par du sombre ; ça se voit nettement, même si ce n’est pas gros. Je crois que le succès dépend beaucoup de l’angle suivant lequel l’ISS arrive vers nous. La bonne maniabilité et l’équilibre neutre du scope D.F. aide aussi.

Là, je suis tout content de cette réussite, ça me met de bonne humeur.

On passe donc à la suite du planétaire, à savoir Saturne qui est au méridien, il est 23h15 .
J’ai regardé Stellarium avant de partir et fait un dessin annoté de Saturne et ses lunes pour pouvoir les repérer.
Et justement, je vois deux lune, à un endroit où il ne devrait y en avoir qu’une !
Je vais allumer Stellarium à la voiture, ce qui est un problème : malgré deux épaisseurs de film rouge, ça crache trop, mais je ne peux plus lire certaines indications. Enfin, il n’est pas l’heure du ciel profond, on fera avec.
Finalement, il s’agit certainement d’une étoile, qui ne figure même pas sur Stellarium. J’ai mon compte de lunes, je crois deviner de temps en temps Encelade, mais c’est bien parce que je sais où elle est ! J’aimerais un jour trouver Mimas, mais avec Saturne de plus en plus basse sur l’écliptique ça parait illusoire. En attendant, le 8 (225x) passe pas mal dans les trous de turbu.
23h30 la brise tombe ; du coup j’ai trop chaud et je tombe, moi aussi –une couche (une polaire)
23h45 j’essaie – et ce n’est pas la 1ère fois – de résoudre Antarès, qui est une double (mag.1 et 5,5).
Cependant, c’est assez bas, donc turbulent. Je tente le filtre polarisant variable : c’est bien mieux, ça casse l’éclat aveuglant d’Antarès, mais c’est insuffisant. A retenter de temps en temps.

Minuit. J’ai un peu sommeil. Une bonne nuit n’a pas suffi à me faire récupérer de la nuit blanche du 17. On charge donc un bon coup de caféine.

Maintenant, un petit coucou au Sombrero, avant qu’il ne sombre.

00h15 Je jette un œil à M3, bien placé…. Ça pique bien !

Le ciel est très beau, pour le moment le seeing semble supérieur aux prévisions, on va tâcher d’en profiter.

00h35, M51 est belle avec ses spirales et son pont de matière. Je ne suis pas encore habitué à la voir aussi bien, je redécouvre le ciel au 400 comme je l’avais fait en passant au 300 et c’est agréable.

C’est encore plus net sur M101 dont les spirales sont bien visibles, et j’ai plaisir à voir l’ensemble de la structure de la galaxie (au Nag.12, 150x)

Sous Arcturus, NGC5248 est bien plus difficile et seule la vision décalée révèle faiblement les spirales en forme de virgules.
00h50 M64 et son œil noir, NGC6545 qui s’étire, s’étire…ça décline, c’est un au-revoir..

Il vaut mieux revenir vers des objets de saison, par exemple M80 dans le Scorpion.
Une bonne surprise, il est quasiment résolu en fines étoiles, bien piquées, une belle vision.
Du coup, je descends plein d’espoir vers M4 et son voisin NGC6144 ; mais non, là, c’est plus classique, va donc savoir…
01h15 Dans Ophiucus, M14 est résolu en périphérie, mais pas le cœur.

J’essaie divers beaux objets comme M5 : peut mieux faire !
Dans le Dragon, NGC6543 n’est pas fameuse, même à 300x.

01h30 Il faut se rendre à l’évidence, le seeing me semble moins bon.

Néanmoins, le globu. M22 me parait beau, et très gros.
Je me mets aussi à explorer les nébuleuses de Sagittaire que je n’ai pas encore vues au 400. Je choisis le Nag.12 +UHC. La Lagune est très étendue et détaillée. Il en est de même du Cygne qui a beaucoup de nébulosité plus faible au-dessus du dos, ainsi qu’un grand arc de cercle bien au-delà de la queue…entre autres ! La Trifide, en revanche, garde sa taille habituelle. Elle est très marquée, bien délimitée, c’est tout.
La nébuleuse de l’Aigle, M16, est un cas à part. Au début je l’ai trouvée sombre, mais une fois habitué à cette luminosité j’en suis venu à me demander pourquoi j’avais eu cette impression. (Probablement le contraste avec la lumière du Cygne). Le trou clair où se situe la tête de l’aigle est clairement visible, la tête en question étant juste un ‘’machin’’ sombre sortant d’un côté. Au 300, je manquais de lumière pour bien l’apprécier, sans compter que l’UHC en mange quand même pas mal.

02h15 Un chevreuil proche aboie bruyamment. De si près, sa voix est impressionnante (bon, ce n’est pas la brame du cerf, faut pas exagérer)

Cette nuit, comme deux fois précédemment, je passe un bon bout de temps à ne pas trouver une des N.P. de l’Aigle. Avec un Hyp.24 et un 17 qui ne passent plus, ça ne va pas sur les petites N.P., et je n’ai pas de filtre 2’’ pour le 31.

03h00 A 560X il me semble entrevoir la centrale de M57, mais c’est fugace. J’y reviendrai.
Sur M27, en revanche, la centrale est évidente.
Dans la même région, je rends visite à la Flèche et son globu M71, qui n’est pas terrible.
Plus au nord, M56 est bien plus chouette.

Le Capricorne étant là, je décide d’aller voir M30, le globu qui pleure. Je le vois, mais il est un peu bas pour bien l’apprécier.
Le Verseau est sorti également, alors pour le fun je vais voir Neptune, mais il n’est pas encore bien situé.

Pour terminer, je visite dans le Dauphin les globus 7006 et 6934, aidé en cela par mon nouveau chercheur T.S. 60mm.
Il est maintenant 4h. Passé ces deux objets, tout d’un coup, le brouillard tombe ! Il est alors temps de plier, avant d’aller dormir un peu dans la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17220
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Une nuit solitaire à Allons   26/6/2015, 22:27

Je me disais aussi avoir lu ce CROA quelque part... et cela m'est revenu ! C'est sur WA Laughing
Merci du partage sur Astrosaucats love19

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : L’été au nord de Titan
ACTUALITÉS SPATIALES : Astéroïdes : un risque accru de collision avec la Terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard58
Membre
Membre


Masculin Messages : 375
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 58
Localisation : Roaillan
Emploi/loisirs : à fond dans l'astro!
Humeur : l'espoir fait vivre!

MessageSujet: Re: Une nuit solitaire à Allons   26/6/2015, 23:04

Salut Corine  Very Happy

Ben dis donc,tu es rapide!
J'ai un problème pour transférer les photos.Je dois attendre que me femme soit disponible pour la transférer depuis son site de photo.Il faudrait que j'apprenne à faire autrement.
Peut-on transférer directement une photo de son appareil sur un forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17220
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Une nuit solitaire à Allons   27/6/2015, 11:27

Pour les images, on est obligé de passer par la case hébergement, à moins d'avoir un autre site et de transférer le lien (comme ta femme fait actuellement).

Sinon, si tu peux ouvrir les images de ton APN directement sur ton ordi, il suffit ensuite de se servir des icône en haut du message pour héberger l'image de ton choix... sans sortir du forum.
On peut directement accéder à servimg.com depuis le corps de son message en utilisant la barre d'icône d'édition :



Et puis, il reste la démo en salle si tu le souhaites... si tu viens ce soir, je te montre ça Wink

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : L’été au nord de Titan
ACTUALITÉS SPATIALES : Astéroïdes : un risque accru de collision avec la Terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandrine
Membre
Membre
avatar

Féminin Messages : 1798
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 46
Localisation : Villenave
Emploi/loisirs : Astro

MessageSujet: Re: Une nuit solitaire à Allons   27/6/2015, 15:02

Merci Gérard58 pour ce croa, très chouette ta description du suivi de l'ISS.
J'irai voir les globu du Dauphin !!! cheers flower cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gerard58
Membre
Membre


Masculin Messages : 375
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 58
Localisation : Roaillan
Emploi/loisirs : à fond dans l'astro!
Humeur : l'espoir fait vivre!

MessageSujet: Re: Une nuit solitaire à Allons   27/6/2015, 18:16

Bonjour Sandrine Very Happy

Tu pourrais aussi essayer l'ISS avec un oculaire grand champ

Merci de ton passage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit solitaire à Allons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit solitaire à Allons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Observations :: CROA-
Sauter vers: