ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)


Echanges et Partages entre passionnés et curieux de l'astronomie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au col des Tentes (2200m) en Juillet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gerard58
Membre
Membre


Masculin Messages : 378
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 58
Localisation : Roaillan
Emploi/loisirs : à fond dans l'astro!
Humeur : l'espoir fait vivre!

MessageSujet: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   6/8/2015, 12:53



Il reste encore de nombreux névés sur la montagne.Ici,le Taillon
Au petit matin,le parking se remplit déjà.


Bonjour


Sur l’autoroute qui descend vers Pau, cap au sud, je ne peux m’empêcher de regarder anxieusement la chaine des Pyrénées, chaque fois que je le peux. Je sais bien que je ferais mieux de regarder la route, mais mon regard se porte de lui-même vers l’horizon sud .Il n’y a que Météociel de pessimiste, et pourtant…..

Peu à peu, je vois que les Pyrénées centrales sont dégagées, à part quelques gros bourgeonnement de cumulus congestus, qui fondront avec le soir.Ca parait beaucoup moins propre sur le Béarn et le Pays Basque.

Je double de longues théories de camions dont certains assez pittoresques-le grand barnum de la caravane du Tour. Demain, étape Tarbes-La Pierre Saint Martin, première étape de montagne.
Il faudra regarder les cartes pour ne pas se faire coincer.

Après Lourdes, on entre dans la montagne. Il y a un monde fou sur la route, ce sont les vacances. Alors, camping-cars, voitures, cyclistes individuels ou en pelotons, il faut avoir l’œil. Sans compter tous ceux qui affluent pour l’étape du 15, arrivée à Cauterets !

Ca ne devient plus calme qu’après Gavarnie, et encore !
La vue sur le Cirque de Gavarnie est magnifique.
Mais là, c’est moi qui ne vais plus bien…
Mon oreille droite coince, et n’évacue plus la pression. Aï, aï, aï, ça fait mal !
Je ne veux pas refaire la même erreur qu’au Restefond et vers 1700m, décide un arrêt pique-nique en espérant que l’oreille s’équilibre.
Et tout d’un coup, je vois Robert se garer à côté de moi. Ça sera sympa de casser la croûte à deux, en attendant que ça s’arrange.
Au fil du repas, et de la discussion, pchitttt…..mon oreille s’équilibre- ouf, quel soulagement. On repart à deux voitures.

Plus haut, les marmottes, habituées aux voitures, vaquent à leurs occupations en bord de route.
Tiens, qu’est-ce que c’est ? Je freine….un vautour fauve, posé au bord de la route !!! Je m’arrête à sa hauteur pour mieux le voir. À contre –cœur, le grand rapace déploie ses ailes de 2,5m et plonge dans le ravin. Ça parait grand, vu d’aussi près !!

Nous finissons par arriver au col des Tentes, 2200m.
Il reste beaucoup de voitures sur le parking.
Heureusement, il y a de la place sur la mince partie en gazon ras près du ravin, et nous nous y installons.
Nos deux 400 (Dobson  Factory et Sky Vision) ne passent pas inaperçus et bientôt deux jeunes randonneurs viennent voir ces engins exotiques. Nous les invitons à revenir nous voir quand l’ombre s’installera.
Nous avons tout notre temps et c’est bien ainsi quand on  le peut. Prendre son temps, regarder le soir tomber sur la montagne et le soleil couchant éclairer les sommets.
C’est d’ici qu’on part en randonnée vers la Brèche de Rolland, le Marboré, le Casque, le Taillon  etc..
Bientôt, l’ombre arrive. On est encore loin de la nuit astro. , mais nous avons déjà un beau ciel étoilé. Cependant, des bandes de nuages plats à l’horizon nord m’inquiètent. Pourvu que ça reste au nord !
Mais qui vient là ? Nos deux randonneurs ! Ils doivent se lever à 5h mais n’entendent pas se coucher avec les poules !
Jupiter vient de se cacher derrière la montagne, mais nous pouvons encore leur montrer Vénus et son joli croissant de plus en plus creusé, et, bien sûr, Saturne qui remporte un franc succès.
J’ai la flemme d’allumer Stellarium, mais à force d’observer, je repère Encelade, en plus de Thétys, Dioné, Rhéa et Titan, évidents. Le seeing est bon et à 225x (Delos8), la vision est confortable et détaillée.
Robert essaie le Nagler5 ; c’est plus gros, mais ça efface bien des détails.
Nos randonneurs sont épatés. Il faut prendre le temps d’attirer leur attention  sur la Division de Cassini, très facile, puis les anneaux A, B, et enfin C, bien plus terne. Après, l’ombre de la planète sur les anneaux, les bandes nuageuses.
Ils sont jeunes, ont de bon yeux, et s’adaptent facilement. Ils possèdent une petite lunette et ont déjà entendu parler de vision décalée.

Pendant ce temps, le ciel s’assombrit, nous donnant la possibilité de montrer tout d’abord des doubles lumineuses-Albiréo, la Double Double- puis les globulaires M3,M13 ,M80, etc. On montre aussi l’amas ouvert M11, pour comparer.
Pour M57 et M27  il faut prévenir que le contraste n’y est pas .Encore plus sur M51 dont
On voit néanmoins une spirale…..pour qui n’a jamais vu c’est déjà pas mal.

Entre temps, le parking (en cailloux) n’est pas devenu calme. Lampes, mouvements de voitures et autres camping-cars.Ca fait rigoler nos randonneurs, mais je ne peux m’empêcher de râler. Je  ne vois pas la nécessité  d’éclairer un camping-car comme un sapin de noël !
Minuit, la nuit est presque là, le parking s’est heureusement calmé et nos randonneurs nous ont quittés : il faut bien qu’ils dorment un peu.
Nous nous retrouvons seuls, tout est tranquille, tout va bien.

Je jette un œil à M51 et M101 .Le contraste est venu, les spirales sont là, mais dorénavant ça décline, ça ne sera plus aussi beau.

La saison est plutôt aux nébuleuses du Sagittaire, au méridien. Le bas du Sagittaire est mangé par la montagne, mais tout le reste est visible, d’où une revue de détails et des comparaisons d’un scope à l’autre .Comme toujours, de bas en haut, la Lagune, la Trifide, le Cygne, l’Aigle. Classique mais beau à 150x +UHC. J’ai trouvé les méandres intérieurs de la Trifide particulièrement tortueux et détaillés.

00h30 nous partons pour la N.P. NGC7008 dans le Cygne. Robert parie sur une visée pile entre Deneb et Alderamin  (Céphée) ; Ça ne se voit pas sur le PSA, coupé à cet endroit, mais il a raison, c’est plus facile que mon cheminement habituel. Nous observons bien deux renforcements lumineux en périphérie, mais de là à voir un « fœtus »….

Dans Hercules, NGC6210, (NP) nébuleuse de la Tortue, ne présente pas d’intérêt (au moins au 400)
En revanche, la NP NGC6905 (Dauphin) n’est pas mal .On voit la centrale, et on soupçonne une structure annulaire.
Cependant, il fallait bien que quelque chose n’aille pas, pas moyen de trouver NGC6886, dans le même coin. Pourtant, dans mon chercheur je suis au bon endroit.

Je suis par ailleurs rassuré sur ce chercheur 10X60 que je n’arrivais pas à utiliser sans lunettes. C’est qu’il m’a fallu faire un sacré bricolage pour y arriver. J’ai dû gagner deux bons millimètres sur la course de focalisation en mangeant les bagues vissantes sur le disque abrasif de ma perceuse ! Ça ne ressemble pas à un travail d’optique,tout ça, mais on ne voit rien de l’extérieur, et ça marche…ouf ! Sans lunettes, je vois bien net le réticule, tout en faisant la mise au point. L’éclairage optionnel à variateur permet de centrer plus précisément, je ne l’allume qu’après avoir observé le champ.

Nous profitons d’avoir le Cygne haut placé pour visiter le Croissant(NGC6888) et les Dentelles. Compte tenu des conditions, la meilleure vision est obtenue dans le Nagler 22 de Robert avec OIII en 2 ‘’ (et Paracorr II) Il y a beaucoup de lumière et on peut voir de grandes parties dans un même champ (82X) Une vision très esthétique.

Vient ensuite un petit coup d’œil à Neptune. On ne voit pas sa couleur bleue, c’est décevant, toutefois Triton est visible en décalé.

Un peu plus haut, Robert observe M15. Je m’y mets aussi, toujours désireux de trouver la NP Pease1.J’ai bien observé les cartes de champ sur internet .En montant à 562X (le moment est très stable), je retrouve le triangle d’étoiles servant de guide et, dans l’axe prévu, un ‘’quelque chose’’ de lumineux, dont un petit groupe d’étoiles qui l’entourent .Ça correspond ; Cependant, à ce grossissement, je ne peux plus mettre l’UHC qui mange trop de lumière.
Ensuite, la stabilité demeurant, nous cherchons la centrale de M57. Là encore, le matériel de Robert, (Ethos 3,7 +ParacorrII) s’avère imbattable et la centrale apparait effectivement.

La nuit avance et la terre tourne. Le Capricorne est arrivé. Il s’y trouve plusieurs objets sympas. Je choisis la NP NGC7009, dite nébuleuse Saturne. A 225X (8mm) je vois les flyers en décalé, sans trop forcer.
Puis, plus bas, le globu qui pleure, M30 vraiment bon, également au 8mm.

Pégase et Andromède se sont aussi mis en place.
Un tour sur M31 s’impose. A 125X j’ai plaisir à la retrouver. Nous tombons d’accord pour dire que sa taille apparente à l’œil nu est surprenante .La forme en amande est très allongée et il est clair que ça fait plusieurs fois le diamètre de la pleine Lune.

Si Pégase est là, les Poissons y sont aussi, mais Uranus est encore assez bas et trop instable à mon goût. C’est tout de même ma 1ère observation de l’année.

Repartons vers le zénith, au-dessus de Pégase.
La Boule De Neige Bleue, NGC7662, au 8mm, montre un centre nettement plus sombre que la périphérie.
Toujours dans Pégase, je revisite au 400 la galaxie NGC7331 dont je vois une des petites galaxies satellites. Sans quitter l’oculaire, je me dirige vers le Quintet de Stephan, dont les 5 galaxies sont clairement visibles. Sans plus de détails, bien sûr, c’est tout de même à 300 million d’a.l. !

Le coin ne m’inspirant plus d’observations, nous partons tous les deux sur Céphée pour voir la NP NGC40, jusqu’à 300X. On voit deux parties plus lumineuses en périphérie.

Il est tard, le ciel s’est éclairci.
Bien que la Baleine soit basse, je tente deux derniers objets, les galaxies NGC247, extrêmement faible, vu le ciel clair, et NGC253, la galaxie du Sculpteur, mieux, comme toujours.
Nous pouvons voir maintenant que les nuages à l’horizon  nord y sont restés, nous avons eu de la chance.

Les voitures commencent à monter. Depuis un bout de temps, déjà, les lampes frontales des randonneurs clignotent dans la montagne en face (au sud) sur le sentier menant à la Brèche de Rolland.
Il est temps pour nous de démonter, et de nous coucher dans nos voitures, pour des rêves étoilés.


Dernière édition par gerard58 le 6/8/2015, 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   6/8/2015, 14:49

Quel talent ! c'est vraiment un plaisir de te lire Gérard, merci pour cette balade Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BGI
Membre
Membre
avatar

Masculin Messages : 3965
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 70
Localisation : Léognan
Emploi/loisirs : Retraité/variés
Humeur : No more pain(t)

MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   6/8/2015, 17:44

Ca fait rever !!! Bravo et merci !!! Very Happy cheers king cheers
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17693
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   6/8/2015, 20:15

Encore de belles cibles à tenter... merci Gérard Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
gerard58
Membre
Membre


Masculin Messages : 378
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 58
Localisation : Roaillan
Emploi/loisirs : à fond dans l'astro!
Humeur : l'espoir fait vivre!

MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   6/8/2015, 21:19

Bonsoir Cinqnord,Bernard et Corine

Merci à vous de m'avoir lu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tef
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 1151
Date d'inscription : 10/04/2012
Age : 43
Localisation : Noaillan gironde
Emploi/loisirs : Déformateur
Humeur : Toujours Motivé

MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   7/8/2015, 18:36

"je ne peux m’empêcher de râler. Je ne vois pas la nécessité d’éclairer un camping-car comme un sapin de noël !"

Ben voui le camping car c'est comme à la maison, quand t'es chez toi, t'allumes les lumières !

Joli coup encore Gérard
et c'est vrai que t'aurais bien des talent de conteur Happy11
Revenir en haut Aller en bas
gerard58
Membre
Membre


Masculin Messages : 378
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 58
Localisation : Roaillan
Emploi/loisirs : à fond dans l'astro!
Humeur : l'espoir fait vivre!

MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   9/8/2015, 00:01

Salut Tef  Very Happy

Merci de ton passage et à une prochaine,j'espère. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au col des Tentes (2200m) en Juillet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au col des Tentes (2200m) en Juillet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Observations :: CROA-
Sauter vers: