ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)


Echanges et Partages entre passionnés et curieux de l'astronomie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avenir du site de l'Observatoire de Floirac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AG33
Admin
Admin
avatar

Messages : 734
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 7
Localisation : Saucats
Emploi/loisirs : Association d'astronomie
Humeur : Conviviale

MessageSujet: Avenir du site de l'Observatoire de Floirac   24/9/2016, 18:46

Michel Favret de Astro24 du Mussidanais nous écrit :

Bonjour à tous !

J’ai trouvé vos adresses mèl sur le site de l’AFA (BD des « clubs ») dans la région Aquitaine et un peu au-delà (une extension subjective à la « Nouvelle Aquitaine » pas trop éloignée de Bordeaux) + les CCSTI voisins. J’ai adressé un message analogue à Eric Piednoël (AFA/Ciel & Espace) ces derniers jours (et j’ai mis Didier Mathieu, président de l’APLF, en copie de celui-ci).

Je souhaite attirer votre attention sur la situation critique de l’Observatoire de Bordeaux (situé à Floirac) en fonction des informations récentes que j’ai eues par un contact avec un enseignant-chercheur du LAB, confirmées par un contact au sein d’AéroCampus. Je m’intéresse au devenir de ce site depuis plusieurs années, surtout dans le cadre d’une démarche « militante » de l’association Constellations & Galaxies (C&G, planétarium itinérant), qui m’emploie, pour la création d’un planétarium à Bordeaux (où plus largement d’un pôle de culture scientifique –CST- dédié à l’Astronomie).

Vous connaissez peut-être déjà le problème, ou au moins le site de Floirac pour l’avoir visité, mais pour ceux qui ne sont pas au fait des derniers développements, je vous fais une petite chronologie résumée :

- depuis des années l’Université avait prévu de déplacer les enseignants-chercheurs sur le pôle universitaire de Talence, semble-t-il en vue d’une meilleure efficacité (enseignements regroupés sur un seul pôle) mais vraisemblablement en espérant aussi une opération foncière juteuse (beau site vert surplombant Bordeaux depuis la rive droite de la Garonne).

- par précaution la DRAC a procédé en 2010 au classement des bâtiments historiques, ce qui ruine vraisemblablement cette perspective spéculative (pas de construction/travaux dans un rayon de 500m sans l’autorisation de l’architecte des bâtiments de France).

- depuis cette époque, nous (C&G) nous sommes intéressés au site car, étant membre APLF le plus proche de Bordeaux, nous avons commencé à militer auprès de toutes les institutions (Région, Département, Agglomération, DRAC, communes, etc…) pour la construction d’un planétarium dans l’agglomération (Bordeaux est la seule grande ville à ne pas en être dotée) et nous pensons que ce site serait le meilleur choix en vue de la création d’un pôle de CST dédié à l’Astronomie (avec la dualité « objets du ciel » du planétarium et « instrumentation » du patrimoine du site). Cela s’est traduit par nos interventions sur site en 2013 et 2014 à l’occasion du « Printemps des Planétariums » de l’APLF (séances de planétarium gratuites pour le public avec information sur le pb).

- comme la perspective du « vidage » du site se concrétisait notablement en 2015, un projet de reconversion s’est mis en place à l’initiative de la Région (prête à y consacrer dans les 20MEUR) en prévoyant d’en confier l’exploitation à AéroCampus qui avait réussi une opération similaire sur le site de Latresne (reconversion d’un site château/parc abandonné par l’Armée de l’Air avec des activités autour de la maintenance aérienne, surtout de la formation).

- dans les grandes lignes, le projet vise à créer un « campus » combinant des activités de formation et l’accueil d’entreprises (comme à Latresnes) mais dédié aux « spatial » et notamment l’exploitation des images satellitaires (forêt des Landes, viticulture, érosion de la côte, etc…). Il comprend un volet « accueil du public » dans une logique de CST avec un projet de planétarium et même une ouverture vers les clubs de la région (utilisation d’instruments comme le radio-télescope Wurtzburg en ligne ou le T60 dans une logique similaire à celui du Pic du Midi).

- les enseignants-chercheurs ont déménagé ce printemps (avec tout le mobilier dont les livres historiques, la photothèque, etc… mais pas les instruments) et depuis cet été le site est pratiquement vide et sans aucune sécurité.

- néanmoins le projet AéroCampus qui semble recueillir l’unanimité des acteurs concernés (Etat, Région, etc…) est totalement bloqué par l’Université qui compte sur la dévolution du site début 2017 (loi d’autonomie des Université), espère toujours réaliser une bonne affaire foncière (pourtant virtuelle avec le classement des bâtiments) et rejette les propositions de rachat qui lui sont faites (5MEUR). Voir article du 08/07 dans Sud-Ouest en PJ.

A ce jour, le site est presque complètement livré à lui-même avec tous les risques de vandalisme ou de « squat » que cela comporte. Nous sommes très inquiets et ne sommes probablement pas les seuls concernés par cette situation déplorable (liste non limitative) : chercheurs du LAB (pour les instruments encore sur place et leur utilisation future par leurs étudiants), voisins du site à Floirac, clubs astro, associations de protection de la Nature (site vert et troupe de chevreuils), etc…

Depuis une semaine, je prends différents contacts en vue d’envisager la création d’un « collectif » (structure sans existence légale) voire d’une association (personne morale) qui permettrait de regrouper tous les acteurs inquiets du devenir de ce site, un peu à l’image de ce qui s’est fait pas très loin d’ici avec le Château de Bridoire en Dordogne qu’une association a contribué à sauver (http://chateaubridoire.blogspot.fr/) ou des autres associations de sauvegarde de sites historiques (plus de 2.500 répertoriées sur ce site de la fédération des associations liées au patrimoine : http://www.associations-patrimoine.org ). Le but serait surtout de médiatiser plus ce problème (petite manif avec quelques banderoles devant le site, signature d’une pétition en ligne et/ou papier avec éventuelle sollicitation des passants dans les rues de bordeaux, contacts pour associer des « figures de proue » médiatique, etc…), en espérant que cela occasionnerait une pression « populaire » à laquelle l’Etat pourrait être sensible (car il détient la clef du pb en étant le véritable propriétaire), ne serait-ce qu’en raison de basses considérations électorales.

Pensez-vous que cette idée est valable et doit être mise en œuvre ? Si oui, votre structure ou certains de ses membres à titre individuels sera(ont)-t-elle(ils) susceptible(s) de rejoindre le groupement qui se créerait, et éventuellement à s’impliquer activement dans sa mise en place ?
Il ne sera pas demandé un gros effort individuel (et encore moins financier) mais simplement de « faire masse » et de consacrer éventuellement un peu de temps (et déplacement) lors des opérations ponctuelles.

Merci d’avance pour vos réponses rapides *.
Salutations cordiales.

Michel FAVRET
Astro24 du Mussidanais
http://astro24m.forumactif.org/
05.53.81.00.06

PS : (*) si vous me contactez entre le 03/10 et le 16/10 inclus, ne vous étonnez pas de mon absence de réaction car je serai en voyage hors de France (et si j’ai pour habitude de consulter régulièrement ma messagerie quand je suis en déplacement, je ne réponds qu’aux mèls les plus urgents).
Fichiers joints
SO 08-07-16 1-2.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(123 Ko) Téléchargé 5 fois
SO 08-07-16 2-2.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(178 Ko) Téléchargé 5 fois

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrosurf.com/ag-33
 
Avenir du site de l'Observatoire de Floirac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: