ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)


Echanges et Partages entre passionnés et curieux de l'astronomie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EXOMARS - mission russo-européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: EXOMARS - mission russo-européenne   14/10/2016, 17:11



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   16/10/2016, 16:36

Cité de l'espace de Toulouse:

MERCREDI 19 OCTOBRE À PARTIR DE 17H15

L’Europe se pose sur Mars !
Et se met aussi en orbite.
Le CNES et la Cité de l’espace vous invitent à suivre l’arrivée de la Mission ExoMars 2016 avec le concours de l’Agence Spatiale Européenne et la participation de scientifiques, d’ingénieurs et d’experts industriels.
La rencontre sera co-animée par Michel Viso, Responsable de l’Exobiologie au CNES, et Philippe Droneau, Directeur des Publics à la Cité de l’espace. Olivier Sanguy sera l’envoyé spécial de la Cité de l’espace au Centre des Opérations à Darmstadt.
La Mission ExoMars 2016 se compose de deux éléments : l’atterrisseur Schiaparelli qui se posera en douceur à la surface de Mars et le satellite « Trace Gas Orbiter » (TGO) qui se mettra en orbite autour de la planète.
Le 19 octobre, le module d’atterrissage « Schiaparelli » entrera dans l’atmosphère, descendra pendant environ 6 minutes pour atterrir dans la région de Meridiani Planum. Il doit démontrer la capacité de l’Europe à se poser en douceur à la surface de Mars. Au même moment, le satellite « Trace Gas Orbiter » (TGO) se placera en orbite. Il fera des observations scientifiques jusqu’en 2021 et servira ultérieurement de relais radio pour le véhicule et la plateforme qui seront déposés sur Mars en 2020.
Accueil à partir de 17h15.
Introduction et présentation des invités à 17h30.
Vidéotransmission à partir de 17h45.
Suivi des opérations et présentations de la mission jusqu’à 20h45.
Fin de l’événement à 21h.
Atelier « Découverte de la planète Mars » proposé par un animateur de la Cité de l’espace dans le hall de l’Astralia, pendant la soirée.
Entrée libre (sous réserve de places disponibles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   16/10/2016, 17:08

la séparation de Schiaparelli est confirmée, atterissage dans 3 jours Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fredlarun
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Messages : 3115
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Astronomie, Basse électrique, JuJitsu et Tai chi chuan...
Humeur : Tu achètes Renault ... tu roules à vélo !!!

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   17/10/2016, 15:47

cinqnord a écrit:
la séparation de Schiaparelli est confirmée, atterissage dans 3 jours Very Happy
Je retiens mon souffle What a Face

_________________
L'humour vaincra!!! Je suis Charlie!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy
Membre
Membre
avatar

Masculin Messages : 1035
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 31
Localisation : Saint Jean D'Illac
Emploi/loisirs : Développeur d'Applications / Astronome Amateur

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   17/10/2016, 18:00

Il sera possible de voir l’atterrissage en direct sur le net ? Very Happy

_________________
Jérémy Guimberteau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   18/10/2016, 09:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   18/10/2016, 09:51

Posté sur WA par Jackbauer :


Le vieux rover Opportunity va tenter de photographier l'arrivée du module Schiaparelli le 19 octobre prochain !! (pari difficile)

https://www.cieletespace.fr/actualites/sur-mars-un-robot-va-en-photographier-un-autre


Dernière édition par RIGEL le 18/10/2016, 09:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   18/10/2016, 09:55

Posté sur WA par Quetzalcoatl :


Hello boys & girls,

Comme le dit Montmein', l'EDM Schiaparelli ne fonctionnera que 4 jours et transmettra un nombre réduit de données scientifiques. c'est un démonstrateur tendant à démontrer notre capacité à poser une charge sur Mars.

Mais aujourd'hui, je vous propose plutôt de mieux connaître le volet orbital de la phase ExoMars 2016, a savoir, TGO (Résumé et traduit comme de coutume) :

A LA RECHERCHE DES SIGNATURES DE GAZ DANS L'ATMOSPHÈRE MARTIENNE :

ExoMars 2016 Trace Gas Orbiter est la première d'une série de missions sur Mars  entreprise conjointement par les deux agences spatiales, l'ESA et Roscosmos. Un objectif clé de cette mission est d'acquérir une meilleure compréhension de la présence du méthane et d'autres gaz atmosphériques qui sont présents dans de faibles proportions (moins de 1% de l'atmosphère), mais qui néanmoins pourrait être la preuve d'une activité biologique ou géologique possible.

Les études à partir d'observatoires spatiaux ou terrestres ont démontré la présence de petites quantités de méthane dans l'atmosphère martienne, qui se sont révélées pour varier selon leurs localisations et dans le temps. Puisque le méthane possède une courte durée de vie sur des échelles de temps géologiques, sa présence implique l'existence d'une source active de méthane. On ne sait pas, cependant, si la nature de cette source est biologique ou chimique. Les organismes sur Terre libèrent du méthane losqu'ils absorbent des nutriments. Cependant, d'autres mécanismes purement géologiques, telles que l'oxydation de certains minéraux, libérent également du méthane.

Trace Gas Orbiter porte une charge utile scientifique capable de répondre à cette question scientifique, à savoir la détection et la caractérisation de traces de gaz dans l'atmosphère martienne. De son altitude orbitale d'environ 400 km, les instruments à bord de la Trace Gas Orbiter seront déployés pour détecter une large gamme de traces gazeuses atmosphériques (comme le méthane, la vapeur d'eau, les oxydes d'azote, l'acétylène), avec une précision améliorée de trois ordres de grandeur par rapport aux mesures ayant déjà été réalisées.

Trace Gas Orbiter surveillera les changements saisonniers dans la composition et la température de l'atmosphère afin de créer et d'affiner les modèles atmosphériques. Ses instruments cartographieront également  l'hydrogène sous la surface jusqu'à une profondeur d'un mètre, avec une résolution spatiale améliorée par rapport aux données dont nous disposons actuellement.
Cela pourrait révéler des dépôts de glace d'eau cachés sous la surface, qui, tout comme les emplacements identifiés de sources des gaz recherchés, pourraient influencer le choix des sites d'atterrissage des missions futures.

COMMUNICATIONS AVEC MARS

Trace Gas Orbiter porte le module de démonstration de descente et d' atterrissage (EDM), connu sous le nom de Schiaparelli, et est chargé de le larguer à l'approche de la planète, pour que celui-ci pénêtre l'atmosphère martienne et puisse atterrir à
la surface.
Mais avant cela, pendant le déploiement du lander, l'orbiter surveillera la transmission UHF de Schiaparelli pendant sa descente vers Mars et jusqu'à son atterrissage sur la planète rouge. Il permettra également de faciliter la transmission en temps réel vers la Terre des données les plus importantes mesurées par Schiaparelli.

Ensuite, les recherches scientifiques auront la priorité jusqu'à ce que la deuxième mission du programme commence, avec l'arrivée du rover ExoMars en 2018 (lire 2020). A ce stade, l'Orbiter deviendra un relais des télécommunications vers Mars, fournissant le lien avec le Rover opérant à la surface. L'Orbiter agira comme un centre  de transmission pour envoyer des commandes au rover et le téléchargement de données vers la Terre par l'intermédiaire du réseau de communications spatiales de l'ESA.

DESCRIPTION DU TRACE GAS ORBITER

Principales caractéristiques techniques du ExoMars Trace Gas Orbiter :

Vaisseau spatial : 3,2 m × 2m x 2m avec des panneaux
solaires couvrant 17,5 m de long fournissant environ 2000 W de puissance.

Masse au lancement : 4332 kg (y compris 113,8 kg de charge utile scientifique et 600 kg module Schiaparelli).

Propulsion : Bipropellant, avec un moteur principal 424 N pour l'insertion orbitale et  grandes manœuvres.

Puissance : En plus de l'énergie générée par les panneaux solaires, 2 batteries lithium-ion seront utilisés pour couvrir les éclipses, avec ~ 5100 Wh capacité totale.

Les communications : 65 W Système X-band avec antenne à gain élevé de 2,2 m de diamètre et de 3 antennes à faible gain pour la communication avec la Terre.  Electra émetteur-récepteur de la bande UHF (fourni par la NASA) avec une antenne hélicoïdale unique pour la communication avec les rovers de surface et lander.

Ensemble d'instruments scientifiques : Atmospheric Chemistry Suite (ACS);  Système d'imagerie Couleur de surface stéréo (CASSIS); Fine Resolution épithermal Neutron Detector (FREND); Nadir et Occultation pour Mars Discovery (NOMAD).

Fin de la mission nominale 2022.

http://exploration.esa.int/mars/46475-trace-gas-orbiter/

ÉTUDE DE L'ATMOSPHÈRE MARTIENNE

Trace Gas Orbiter  examinera les traces de  gaz qui sont présentes à de faibles concentrations dans l'atmosphère. Un accent particulier sera mis sur les hydrocarbures ou les espèces soufrées qui pourraient être les signatures de processus biologiques ou géologiques actifs, présents actuellement ou dans le passé.
Trace Gas Orbiter transporte des instruments scientifiques pour la détection de traces de gaz avec une précision améliorée d'un facteur X 1000 par rapport aux mesures précédentes. Il va également fournir de nouvelles données pour l'étude de l'évolution temporelle et spatiale des traces de gaz  dans l'atmosphère de Mars, et pour la localisation de leurs régions sources.


OBJECTIFS SCIENTIFIQUES :

L'Orbiter sera utilisé pour étudier les gaz traces avec les objectifs scientifiques suivants :

Livrer une caractérisation détaillée de la composition de l'atmosphère martienne.
Cela comprend la cartographie de la distribution des traces de gaz, identifier leurs sources, et l' étude de la variabilité géographique et temporelle.

Le premier objectif scientifique sera de détecter une vaste gamme de traces de gaz atmosphériques.

Suite à une détection positive des espèces clés, (localisation géographique et altitude) un suivi par une cartographie saisonnière sera effectué. une cartographie du rapport deutérium/hydrogène sera également effectuée, afin de fournir de nouvelles informations sur les réservoirs d'eau et de l'évasion atmosphérique.

Un troisième sera de caractériser l'état de l'atmosphère, à des températures particulières, les aérosols, la vapeur d'eau, et l'ozone. La technique d'assimilation des données adoptée par l'équipe scientifique  leur permettra de modéliser la circulation atmosphérique. Cela nous aidera à déterminer si les gaz particuliers émanent des zones spécifiques sur Mars fournissent des indications sur la nature de la source des traces de
gaz.

Imagerie de caractéristiques de surface :

Un autre objectif important est l'imagerie liée aux caractéristiques de la surface martienne qui peuvent être liée aux sources  de gaz. Les données devraient fournir des informations sur le contexte géologique et dynamique (comme le volcanisme) pour toutes les sources détectées.

Cartographie du sous-sol de l'hydrogène :

L'objectif final est de cartographier l'hydrogène présente dans le sous-sol à une profondeur d'un mètre, avec une résolution dix fois meilleures que les mesures précédentes.

LES INSTRUMENTS EN BREF :

Trace Gas Orbiter, fabriqué en Europe, va transporter une charge utile scientifique de quatre instruments:

NOMAD qui combine trois spectromètres, deux infrarouge et un pour le rayonnement ultraviolet. Il effectuera une identification orbitale à haute sensibilité des composants atmosphériques, y compris celles du méthane et de nombreuses autres espèces, à la fois par occultation solaire et observations nadir de la lumière réfléchie directement.
Chercheur principal : Ann Carine Vandaele, Institut d' Aéronomie Spatiale, Belgique

ACS est composé de trois instruments infrarouges. Il aidera les scientifiques à étudier la chimie et de la structure de l'atmosphère martienne. ACS complétera NOMAD en étendant la couverture aux longueurs d'onde infrarouges, et en prenant des images du Soleil pour mieux analyser les données d'occultation solaire.
Chercheur principal: Oleg Korablev, Institut de recherche spatiale (IKI), Moscou, Russie.

CaSSIS est une  caméra à haute résolution (5 mètres par pixel) capables d'obtenir des images couleurs et stéréo sur une large bande. CASSIS fournira le contexte géologique et dynamique pour les sources ou évents de gaz détectés par NOMAD et ACS.
Chercheur principal : Nicolas Thomas, Université de Berne, Suisse.


FREND
Ce détecteur de neutrons doit cartographier  l'hydrogène sous la surface jusqu'à un mètre de profondeur, révélant des dépôts de glace d'eau près de la surface. La cartographie de FREND de la  glace d'eau souterraine sera jusqu'à 10 fois meilleure que les mesures existantes.
Chercheur principal: Igor Mitrofanov, Institut de recherche spatiale (IKI), Moscou, Russie.

http://exploration.esa.int/mars/48523-trace-gas-orbiter-instruments/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   18/10/2016, 09:59

Posté sur WA par Montmein69 :


Pour compléter cet utile et intéressant rappel de l'instrumentation, on peut rajouter que Schiaparelli sera équipé d'un instrument de prise de vue (modeste et un double d'un instrument qui avait été utilisé lors du lancement de Planck et Herschell) : DECA



Comme il s'agit de suivre les opérations de descente et l'atterrissage, il pointe vers le bas. Donc il finira "le nez dans le sable martien" .... donc pas la peine de râler qu'on n'aura pas de panorama 3D Rolling Eyes


Plus de précisions sur DECA : http://www.oip.be/en/detail_144.aspx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nono3347
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 134
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 31
Localisation : Pessac

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   19/10/2016, 11:09

Hâte d'être à ce soir Wink

_________________
Mon avis sur l'humour ? On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   19/10/2016, 17:08

Posté sur WA par Wargentin :

Pour suivre la retransmission en direct, j'ai établi les heures des divers évènements à leur réception sur terre, en combinant diverses données disponibles sur le site de l'ESA, et en tenant compte du délai de transmission depuis Mars de 9min 48s. Donc, sous toutes réserves, voilà ce que cela devrait donner :

Allumage du moteur de Trace Gaz Orbiter :....... 15h 14min 35s

Début des communications avec Schiaparelli :.. 15h 46min 48s
Entrée de Schiaparelli dans l'atmosphère :......... 16h 51min 48s
Déploiement du parachute :................................. 16h 55min 09s
Séparation du bouclier thermique :..................... 16h 55min 49s
Éjection du parachute :.......................................... 16h 57min 10s
Atterrissage :........................................................... 16h 57min 41s

Confirmation de la bonne mise en orbite de Trace Gaz Orbiter : aux alentours de 18h30 (il faudra attendre en effet la fin de l'occultation de TGO par Mars pour pouvoir à nouveau communiquer avec lui).

Tous ces temps sont approximatifs, la précision à la seconde près est certainement illusoire.

D'autre part, il est expliqué dans cet article : http://blogs.esa.int/rocketscience/2016/03/09/the-big-blog-post-how-exomarstgo-schiaparelli-get-to-where-theyre-going/ que si aucun signal n'est reçu pendant et après la phase d'atterrissage de Schiaparelli, cela ne veut pas dire pour autant que la mission a échoué. Divers problèmes peuvent survenir pouvant expliquer l'absence de signal. Pour une confirmation que tout s'est bien passé, il faudra attendre 19h environ, voire le milieu de la nuit.
D'un autre côté, si Schiaparelli continue à émettre un signal après 17h, il y a toutes les raisons de penser qu'il s'est correctement posé et qu'il fonctionne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   19/10/2016, 23:56

Pour résumer rapidement la situation à minuit:
Succès de la sonde TGO insérée en orbite martienne, mais incertitude concernant l'atterrissage du module Schiaparelli

Nous saurons demain matin...conf ESA à 10h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   20/10/2016, 10:29

Conférence de presse:

Les mesures ont bien été acquises et permettront de savoir ce qui s'est passé.
Les rétro fusées se sont allumées, mais quelques secondes seulement.
Des recherches sur prises de vues de MRO en cours.

La descente sous parachute semble avoir été normale,
Les propulseurs ont fonctionné 3/4 secondes au lieu de 29.

Ce qui est certain, c'est que les data acquises permettront de savoir ce qu'il s'est passé.

Opportunity n'a pas réussi à capturer d'image de Schiappareli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy
Membre
Membre
avatar

Masculin Messages : 1035
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 31
Localisation : Saint Jean D'Illac
Emploi/loisirs : Développeur d'Applications / Astronome Amateur

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   20/10/2016, 11:35

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

_________________
Jérémy Guimberteau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   20/10/2016, 11:46


En vert, ce qui est ok
Les annotations en rouge (déroulement anormal ou inconnu):

largage du parachute plus tôt que prévu
allumage des retrofusées de seulement 3/4 secondes au lieu de 29
atterrissage inconnu

Peut être une vitesse excessive à la fin de la phase sous parachute perturbant l'enchainement largage parachute /protection arrière et la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   21/10/2016, 09:32


Extrait de l’article sur le site de C&E :

"… Le module de 600kg reste silencieux. D'après les données récoltées par l'ESA, tout a bien commencé : parachute déployé et bouclier thermique éjecté. La descente était même conforme aux prévisions. Hélas le signal est perdu "environ 50 secondes avant l'atterrissage prévu", alors que l'atterrisseur devait se séparer de ses parachutes et de son bouclier thermque arrière. Schiaparelli se serait séparé de son parachute 15 secondes plus tôt que prévu, pour une raison encore inconnue. Puis il aurait activé ses rétro-fusées pendant seulement deux ou trois secondes... Là encore leur coupure brutale est mystérieuse. Pour rappel, lors de cette phase le rover Curiosity filait vers le sol à une vitesse de l'ordre de la centaine de mètres par seconde. Autant dire que Schiaparelli n'a probablement pas survécu au choc final. Pour le savoir avec certitude, les équipes attendront les données récoltées par le satellite MRO, le Mars Reconnaissance Orbiter, qui devrait nous fournir des images de la zone d'atterrissage…"

Source : https://www.cieletespace.fr/actualites/tgo-en-orbite-schiaparelli-silencieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   21/10/2016, 18:57

Il semble que l'on se dirige vers un problème de l'ordinateur de bord (en italien)
http://www.ansa.it/scienza/notizie/rubriche/spazioastro/2016/10/21/exomars-schiaparelli-precipitato-su-marte-da-2-4-chilometri_8688b7bb-95bc-4442-a8f4-ddcf7312d100.html

Une image des débris de Schipparelli aurait été prise par MRO en faible définition.(source anatoly ZAK sur twiter @russianSpaceWeb)

On attend d'autres passages de MRO pour avoir des images HD

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   21/10/2016, 20:08



On estime que Schiaparelli a chuté d'une hauteur comprise entre 2 et 4 kilomètres, donc un impact à une vitesse considérable, supérieure à 300 km / h.
Il est également possible que le lander ai explosé à l'impact, comme ses réservoirs d'ergols des propulseurs étaient probablement encore pleins
Ces interprétations préliminaires seront affinés suivant une analyse plus approfondie la semaine prochaine avec HiRISE, la caméra haute résolution à bord MRO. Ces images peuvent également révéler l'emplacement du bouclier thermique avant,qui a chuté à plus haute altitude.

La tache blanche en bas de l'image peut correspondre au parachute.
la tache sombre correspond au lander.
la définition est de 6 mètres par pixel.



Copyright NASA/JPL-Caltech/MSSS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cinqnord
Passionné
Passionné
avatar

Masculin Messages : 349
Date d'inscription : 05/08/2012
Localisation : libourne

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   22/10/2016, 11:41

Peut-etre le bouclier thermique (heat shield) est-il sur l'image ? a confirmer avec les images HD



NASA / JPL / MSSS / ESA / Emily Lakdawalla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   27/10/2016, 20:57

La première de HIRISE légendée :


Cliquez sur l'image pour la version full.

Source : http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/ExoMars/Detailed_images_of_Schiaparelli_and_its_descent_hardware_on_Mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   20/11/2016, 15:42

Selon les journaux italiens, la cause de l'écrasement de Schiaparelli serait le manque d'expérience de la compagnie chargée de vérifier et tester le plan d’atterrissage.
On se serait contenté d'une simulation d'ordinateur plutôt qu'un test atmosphérique pour économiser :

http://www.ilfattoquotidiano.it/2016/11/19/exomars-schianto-schiaparelli-per-via-di-test-affidati-a-ditta-non-specializzata-esa-attendiamo-esiti-commissione/3204739/

http://www.quotidiano.net/tech/marte-schiaparelli-sonda-1.2690005

http://www.repubblica.it/scienze/2016/11/19/news/sonda_su_marte_test_affidati_a_una_ditta_romena_cosi_si_e_schiantato_schiaparelli-152309028/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BGI
Membre
Membre
avatar

Masculin Messages : 3912
Date d'inscription : 17/07/2009
Age : 70
Localisation : Léognan
Emploi/loisirs : Retraité/variés
Humeur : No more pain(t)

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   20/11/2016, 18:14

C'est bien fait, les radins paient toujours deux fois bom   triste09  !!
Que ça serve de leçon à celui qui a pris cette décision imbécile Evil or Very Mad !
J'espère qu'il a été viré Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   30/11/2016, 18:57

Bonne nouvelle, si on veut... car on sait en fait que le lander BEAGLE-2 britannique, porté disparu depuis Décembre 2003, s'était posé à peu près correctement.
Il a été repéré par MRO



source : https://reves-d-espace.com/2015/01/21/beagle-2-le-survivant/

Le problème c'est que ses panneaux solaires en "pétales" se sont mal déployés et que l'énergie électrique générée était trop faible (hypothèse).
La descente avait donc bien été gérée... la mise à poste moins Rolling Eyes


Dernière édition par RIGEL le 30/11/2016, 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   30/11/2016, 18:58

La sonde TGO a transmis ses premières photos ainsi que des données d'autres instruments :

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/ExoMars/First_views_of_Mars_show_potential_for_ESA_s_new_orbiter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 17444
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   31/5/2017, 19:12

Un article de Futura Science sur le rapport final traitant du crash de Schiaparelli :

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/capsule-schiaparelli-exomars-crash-schiaparelli-servira-lecon-64957/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EXOMARS - mission russo-européenne   

Revenir en haut Aller en bas
 
EXOMARS - mission russo-européenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: