ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Le brillant amas du haricot vert, vous connaissez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18971
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Le brillant amas du haricot vert, vous connaissez ?   21/10/2017, 23:39

Le brillant amas du haricot vert, vous connaissez ?
Nous l’avons vu ce vendredi 20 octobre 2017, lors d’une sortie improvisée au Mémorial de la Ferme de Richemont.



Du forum, étaient présents : André33, Denis, JonathanQ, Juju33610, Simon33 et moi-même.
Plusieurs visiteurs avaient fait le déplacement, surtout pour voir les Orionides, des étoiles filantes issues des poussières de la comète de Halley dont la dernière visite remonte en 1986 et que nous ne reverrons pas avant l’an 2062. Les médias ont pas mal exagéré le taux horaire de ces météores et surtout l'horaire du pic qui se situait en fait dans la journée du 21 octobre vers 13 h.

En arrivant sur le site vers 18 h 30, nous avons vu dans le champ au fond à gauche des moissonneuses et véhicules de récolte. Dans le virage du Mémorial, il y avait deux bennes pleines de haricots verts (extra-fins). Et partout par terre, du virage jusqu’au monument, des haricots jonchés le sol. Nous avons donc décidés d’en sauver quelques uns, d’autant qu’ils étaient dans l’herbe parfaitement intacts. Nous avons pu ramasser près d’un kilo. Vers 18 h 45, un camion, chargé de deux bennes vides, est arrivé pour déposer les vides et chargés les pleines. Il fit sa manœuvre sur le mémorial, déplaçant pas mal de poussière. Le tracteur est aussi arrivé afin de récupérer une benne vide. Le chantier a duré environ 20 mn, avant que le tracteur ne retourne sur le champ et le camion bien chargé ne reprenne la route. Après renseignements pris, nous savions que le camion, après avoir livré sa marchandise à Marmande dans le Lot-et-Garonne, devait revenir vers 22 h recommençait la manœuvre.

Nous installâmes quand même nos instruments… quelques minutes après, le tracteur était revenu poser une benne pleine dans le virage et charger la benne vide restée au Mémorial avant de retourner à nouveau sur le champ. Simon33 arrivera peu de temps après, suivi de près par André33. Tout le monde s’installa. Deux ouvriers nous rejoignirent, espérant qu’on pourrait leur montrer quelques « étoiles »… et ce fut Saturne qui les émerveilla au Dobson de Denis. Puis ce fut l’amas de la Chouette… Alors qu’ils observaient, on leur expliquait le cycle des étoiles comparativement à notre Soleil. A un moment, un des ouvriers nous demanda si on souhaitait quelques haricots. On ne refusa pas l’offre et il partit vers la benne avec une poche poubelle de 30 litres qu’il remplit tellement qu’elle en craqua partiellement. Quand les autres astrams s’approchèrent, ils reçurent la même offre à la condition d’avoir une poche ou un sac et d’aller se servir. Les deux ouvriers repartirent voir leurs collègues qui avaient arrêté de travailler, faute de bennes à remplir… ils devaient attendre le retour du camion.

Alors qu’André33, Denis et Simon33 étaient en visuel, je me mis à la recherche de la nébuleuse NGC 1333 que je n’avais pas pu capter huit jours auparavant à cause de conditions météo précaires. Là, le ciel était bien net, parfaitement dégagé… la mise au point ne prit qu’un instant et je trouvais assez finalement – j’en fus un peu étonnée – cette nébuleuse qui ne se montrait pas facilement, même sur une pose de 2 mn. Mais on en percevait les contours. Par contre, la pollution lumineuse générée par les engins agricoles rendait le ciel orangé, ainsi que les photos. JonathanQ et Juju33610 tentaient d’imager en grand champ la Voie Lactée, puis, plus tard, tenter de percevoir quelques Orionides.
Les visiteurs arrivèrent… quelques conseils d’observation et de repérages furent prodigués.

A 22 h, nous vîmes arriver dans la grande ligne droite un véhicule avec d’énormes spots lumineux… c’était le camion qui revenait chercher les bennes pleines. Il était digne des illuminations des fêtes de fin d’année. Il tenta de faire le tour du Mémorial mais les voitures des visiteurs sur la droite, l’empêcher de poursuivre son chemin. Il s’arrêta pile poil devant ma lunette en train d’imager. Alors qu’il attendait que les voitures sortent de son chemin, je lui parlais de ces lumières et du fait qu’il ressemblait à un sapin de noël… il sourit et me dit : « et encore, je suis passé en code ! ». Puis il repartit faire ses manœuvres de dépose et de chargement de bennes.



Le tracteur vint en chercher une vide et repartit vers le champ. Et la récolte repartit de plus belle. Les deux ouvriers vinrent nous revoir afin de s’occuper en attendant que les collègues finissent. On apprit qu’ils n’avaient plus qu’une petite parcelle à récolter. Ils laisseraient une benne pleine dans le virage et partiraient en convoi avec tous les engins vers Marmande… à l’allure folle de 25 km/h. Ils en auraient pour quatre heures de route. Ils nous indiquèrent que le camion devait revenir charger la dernière benne cette nuit. Ils étaient un peu embêtés car une des moissonneuses était en panne.

La pause café fut tout indiquée et les discussions continuèrent à défaut de pouvoir faire quelque chose en observation ou en photo. Vers minuit, les ouvriers repartirent vers leurs collègues afin de voir s’ils avaient fini… on les vit alors se mettre en file indienne l’un derrière l’autre, près à repartir. Il semblait que la panne fut résolue. Cependant, la voiture de tête avança jusqu’au Mémorial et resta là un bon moment, tout gyrophares allumés, à attendre que le convoi se mette en route… vers 0 h 45, tout le petit monde avança et passa près de nous, soulevant la poussière et illuminant le site comme en plein jour à petite vitesse. On leur fit un signe de la main car, même gênant, ils étaient bien sympathiques.

Alors qu’ils avaient pris le virage et que leurs lumières n’illuminaient plus le site, nous nous aperçûmes qu’il faisait nuit… impressionnant la lumière qu’ils avaient générée tout au long de cette première partie de nuit ! Mes images étaient devenus plus noires et je décidais de poser plus longtemps afin d’avoir un peu de matière à traiter. Les visiteurs nous quittèrent un peu déçus de ne pas avoir vu la pluie des Orionides tant vanter par les médias. Cependant, ils étaient ravis d’avoir pu partager avec nous quelques heures sous le beau ciel étoilé que nous offrait cette nuit de nouvelle Lune sans brume, et aussi quelques kilos d’haricots verts.

A 1 h 40, ce fut le retour du camion, un retour sans discrétion aucune. Heureusement, j’avais lancé mes darks et les observateurs étaient en train de plier. Le routier chargea la benne pleine et repartit aussi sec vers sa destination finale et enfin débaucher de cette longue journée sûrement très fatigante.
De notre côté, nous rangeâmes tranquillement. On découvrit que notre chienne Chara, enfin couchée dans la voiture, s’était calmée car elle avait fini par attraper un rat qu’elle devait pister depuis un moment. Elle l’avait calé entre ses pattes. On lui enleva son trophée et on l’attacha à sa sangle. Elle était trop fatiguée pour protester. Avant de partir vers 2 h 45, on jeta un dernier coup d’œil à Orion qui s’élevait dans le ciel en se redressant. Juste à l’horizon, on voyait Sirius, l’étoile alpha du Grand Chien qui suivait son maître pour une nouvelle partie de chasse céleste.
Si les Orionides étaient un peu vivaces entre minuit et 1 heure du matin, soit environ une dizaine, elles se raréfièrent dans les heures qui suivirent.
Ce fut donc sans contexte l’amas de l’haricot vert qui fut le clou de la soirée… reste juste à espérer que nous ne recroiserons pas de sitôt cet objet brillant à défaut d’être céleste, même si nous en avons profité avec le don de ces denrées digestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le brillant amas du haricot vert, vous connaissez ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Observations :: CROA-
Sauter vers: