ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (Année 2018)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (Année 2018)   13/1/2018, 10:00

Les volcans de Io à l’origine d’éruptions stromboliennes
2 janvier 2018

De belles découvertes nous attendent encore dans l'énorme moisson de données récoltées par la sonde Galileo, de la Nasa, volontairement détruite en 2003 dans l'atmosphère de Jupiter. Dernière en date : des éruptions sur la lune Io semblent similaires à celles du Stromboli et pourraient nous renseigner sur l'intérieur de ce corps malaxé par des forces de marée.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Une éruption surprise en novembre 1997 par la sonde Galileo. Crédit : NASA

Presque personne ne s'attendait à la découverte des volcans actifs sur Io par Linda Morabito en mars 1979, alors ingénieur de navigation dans l'équipe de la mission Voyager 1. Un curieux détail sur des photographies prises par la sonde est plus tard apparu comme un panache volcanique soufré de 300 km de hauteur. Trois chercheurs cependant possédaient la clé de cette énigme. Quelques jours avant, Stan Peale, Patrick Cassen et R. T. Reynolds avaient publié dans Science un article où ils affirmaient qu'en raison des forces de marée résultant de l'influence de Jupiter, Ganymède et Europe, beaucoup de chaleur devait être produite à l'intérieur de Io. Cette chaleur provenant de la dissipation de l'énergie mise en jeu dans les déformations de la lune de Jupiter, elle devait engendrer un volcanisme important.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)


Dernière édition par RIGEL le 18/2/2018, 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   14/1/2018, 11:20

La NASA envisage une mission vers Alpha du Centaure
3 janvier 2018


En 2069, soit cent ans tout juste après les premiers pas de l'Homme sur la Lune, une sonde pourrait quitter la Terre en direction d'Alpha du Centaure, un système d'étoiles voisines. La Nasa a en effet levé le voile sur le concept d'une future mission interstellaire qui partirait à la recherche de la vie ailleurs que dans notre Système solaire.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Voici à quoi ressemblerait un voyage
imaginaire à une vitesse plus rapide que la lumière vers le système voisin d’Alpha
du Centaure. La naine rouge Alpha Centauri C, ou Proxima du Centaure, est la plus
proche des trois étoiles. Une exoplanète terrestre y a été découverte en 2016.
Crédit : L. Calçada, Nick Risinger, ESO

Mi-décembre 2017, le magazine New Scientist a dévoilé que la Nasa étudiait la possibilité d'envoyer une sonde spatiale vers les étoiles les plus proches de notre Soleil, le système Alpha du Centaure, à quelque 4,35 années-lumière de la Terre, à la demande d'un projet de loi de financement de 2016. Ce n'est, hélas, pas pour tout de suite ; la date prévue du lancement est symbolique : 2069, soit un siècle après Apollo 11 et les premiers pas de l'Homme sur la Lune, l'astre le plus proche de notre berceau.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   15/1/2018, 09:48

Etoile de Tabby : la poussière serait bien la clé du mystère
4 janvier 2018

Une campagne d'observations confirme que les énigmatiques variations de luminosité de l'étrange étoile de Tabby ne peuvent être attribuées à des transits de mégastructures extraterrestres. En fait, ces variations sont très probablement causées par des masses de poussières proches de l'étoile, mais dont la nature précise reste indéterminée.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Illustration d’une sphère de Dyson construite autour d’une étoile,
hypothèse envisagée pour expliquer les étranges variations de luminosité de l’étoile KIC 8462852. Crédit : capnhack.com

La saga de l'étoile de Tabby dure depuis deux ans maintenant. Cet astre, encore sur la séquence principale et de type F, est situé dans la constellation du Cygne, à environ 1.280 années-lumière du Système solaire. Techniquement, il apparaît sous la dénomination « KIC 8462852 » dans le Kepler Input Catalog, une base de données d'environ 13,2 millions de cibles utilisées par le chasseur d'exoplanètes Kepler. Il s'agit, a priori, d'une étoile similaire au Soleil mais un peu plus grosse et un peu plus chaude. Celle-ci a d'abord attiré l'attention de certains membres de Planet Hunters, un projet de science citoyenne permettant à tout un chacun de partir en quête de transits d'exoplanètes dans les données photométriques des courbes de lumière mesurées par Kepler dans son champ d'étoiles sous surveillance.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   16/1/2018, 11:51

L’astéroïde ‘Oumuamua pourrait venir des Pléiades
5 janvier 2018

Quelle est donc l'origine de l'étrange astéroïde interstellaire 'Oumuamua ? D'où vient-il ? Selon un astronome, il pourrait s'être formé autour d'une étoile d'un groupe particulier d'astres associés à l'amas des Pléiades.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Deux extraits des simulations numériques
concernant les mouvements de ‘Oumuamua. Crédit : Fabo Feng

L'astronome Fabo Feng, de l'université anglaise du Hertfordshire, vient de publier sur arXiv une théorie intéressante concernant l'origine du premier astéroïde interstellaire découvert par l'humanité : ‘Oumumua. Pour le chercheur, l'objet, qui fonce actuellement à travers le Système solaire sur une orbite hyperbolique, pourrait bien venir d'un groupe mouvant d'étoiles associé aux célèbres Pléiades et que les Anglo-Saxons désignent « Local Association ». L'amas des Pléiades, ou M45, est un amas ouvert de quelques milliers d'étoiles appartenant à la constellation du Taureau et situé à environ 400 années-lumière de la Terre. L'âge de l'amas est estimé à 100 millions d'années environ.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   17/1/2018, 10:40

La Chine veut visiter la face cachée de la Lune cette année
8 janvier 2018


Chang'e 4, c'est le nom de la mission que la Chine doit lancer cette année vers la face cachée de la Lune pour y déposer un rover. C'est une réelle percée dans l'exploration lunaire et un pas important pour le pays ainsi que la communauté scientifique mondiale.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le rover de la mission Chang'e 4 ressemblera à Yutu,
celui de la mission Chang'e 3, qui, en décembre 2013, avait atterri sur la Lune.
Ce dernier avait été construit en double au cas où l'atterrissage n'aurait pas été un succès. Crédit : CNSA

Parmi la quarantaine de lancements annoncés pour 2018, plusieurs attireront notre attention : le retour en vol du Longue Marche 5 (le plus gros lanceur chinois), mais, surtout, les deux lancements de la mission chinoise Chang'e 4, dont l'objectif est de déposer sur la face cachée de la Lune un rover, du jamais-vu. La face cachée de la Lune est d'un très grand intérêt scientifique et y faire rouler un rover devrait permettre un retour très significatif.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   18/1/2018, 10:45

Décès de l’astronaute John Young, qui avait marché sur la Lune
8 janvier 2018

L'astronaute John Young avait fait deux fois l'aller-retour entre la Terre et la Lune. Il y a marché et même roulé, n'en déplaise aux tenants des théories du complot. Il avait également piloté Columbia, la première navette spatiale.


Cliquez sur l'image pour voir le film.
Une vidéo en hommage à la carrière de John Young.
Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc
en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite
sur la roue dentée à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur "Traduire
automatiquement". Choisissez « Français ». Crédit : NASA

Comme un signe de mauvais temps à venir tout proche pour la noosphère du village global Terre, un autre pionnier de la conquête spatiale vient de décéder après Bruce McCandless II. L'astronaute américain John Young, en effet, vient de mourir, ce 5 janvier 2018, à l'âge de 87 ans, des suites d'une pneumonie à Houston au Texas. Il avait été le premier pilote d'une navette spatiale, en l'occurrence Columbia, le 21 avril 1981. Les journaux de l'époque parlaient alors de la sérénité de Young et du stress de son copilote, Robert Crippen, trahis par les électrocardiogrammes surveillant les deux astronautes lors du lancement.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   19/1/2018, 09:20

Surprise : l’univers contiendrait bien plus d’étoiles massives que prévu
10 janvier 2018

Dans la nébuleuse de la Tarentule, un groupe d'astrophysiciens a eu une surprise : la proportion d'étoiles massives de cette pouponnière stellaire est étonnamment élevée. Ce qui impliquerait de revoir à la hausse la quantité de supernovae et de trous noirs massifs.


Cliquez sur l'image pour voir le film.
Une plongée à l'intérieur de la nébuleuse de la Tarentule avec Hubble.
Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc
en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite
sur la roue dentée à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur "Traduire
automatiquement". Choisissez « Français ». Crédit : Hubble ESA

Étoiles et galaxies sont liées par des relations complexes, à l'image de celle des cellules à l'organisme entier. Les étoiles naissent en effet dans le milieu gazeux des galaxies qu'elles font chimiquement évoluer en retour, notamment lorsqu'elles explosent en supernovae, ce qui produit des conditions plus favorables à la naissance de nouvelles étoiles.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   20/1/2018, 13:39

Hypatie, le premier fragment de comète trouvé sur Terre ?
11 janvier 2018


La météorite Hypatie ne cesse de nous surprendre. Cette chondrite carbonée ne ressemble à aucune autre. Bien des mystères l'entourent. Elle pourrait être le fragment d'une ancienne comète. Pourtant, selon une nouvelle hypothèse, elle pourrait dater d'avant la formation du Système solaire...


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : Jan D. Kramers et al.
Un fragment de la mystérieuse météorite Hypatie.

Si vous n'avez pas encore vu l'exposition « Météorites, entre ciel et terre », qui se poursuit jusqu'au 10 juin 2018 à la grande galerie de l'Évolution du Jardin des plantes, à Paris, n'attendez plus ! Celle-ci présente plus de 350 météorites. Et, si vous lisez cet article, en sortant de l'exposition, vous aurez sans doute une pensée pour la météorite Hypatie...

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   21/1/2018, 11:36

PicSat, un satellite pour observer l’exoplanète Bêta Pictoris b
12 janvier 2018

PicSat, minuscule satellite français, vient d'être lancé cette nuit. Il n'a qu'une seule cible : la jeune étoile Bêta Pictoris avec l'exoplanète repérée il y a plusieurs années au sein d'un système planétaire en formation. Sylvestre Lacour, le responsable de la mission, nous explique l'originalité de la démarche et le retour scientifique attendu sur la compréhension de la jeunesse des grandes planètes.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. L’intérieur de PicSat et le satellite en fin d'assemblage. Il est au format CubeSat et
constitué de trois unités. Chacune mesure 10 x 10 x 10 cm et est dédiée à une fonction précise. PicSat pèse seulement 3,5 kg
et sa consommation électrique, d'environ 5 W, équivaut à celle d'une ampoule économique. Crédit : Observatoire de Paris

Cette nuit, un lanceur indien PSLV a placé en orbite 31 satellites dont le français PicSat (contraction des mots Bêta Pictoris et satellite). Ce très petit satellite, un Cubesat à trois unités, a été conçu pour étudier en continu l'étoile Bêta Pictoris, grâce à un télescope de seulement cinq centimètres de diamètre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   22/1/2018, 17:56

Plongée à l’intérieur d’une naine blanche, une première
13 janvier 2018

Le satellite Kepler permet de découvrir des exoplanètes mais également de sonder l'intérieur des étoiles. Une équipe internationale s'en est servie pour révéler le cœur d'une naine blanche. Surprise : celui-ci ne correspond pas exactement aux prévisions des astrophysiciens...


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Les tremblements d’une étoile génèrent des vibrations se propageant parfois
jusqu’au cœur de l’astre, comme ici pour la naine blanche KIC 08626021. Les modes de vibration (à droite) sont le reflet de
la structure interne des étoiles (voir aussi la vidéo de Jean-Pierre Luminet ci-dessus). Crédit : Stéphane Charpinet, Insu

Les années 1950 et 1960 ont vu les progrès fulgurants de l'astrophysique nucléaire emboîter le pas aux travaux des pionniers de la structure stellaire des années 1920 à 1930, tels Arthur Eddington et Subrahmanyan Chandrasekhar. Ces progrès ont notamment été marqués par les travaux de chercheurs comme Fred Hoyle, Edwin Salpeter et les Burbidge. Grâce à eux, et conjointement avec la montée en puissance des ordinateurs et l'afflux grandissant des données sur les populations d'étoiles, une théorie de l'évolution stellaire a pu être bâtie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   23/1/2018, 07:43

Comment pleuvait-il sur Mars il y a des milliards d’années ? Avec des gouttes de plus en plus grosses...
14 janvier 2018

En ce début 2018, selon un article paru dans Science, la sonde MRO a repéré huit zones de Mars où de l'eau gelée se trouve en grande abondance juste sous la surface du sol. Outre qu'elle pourrait servir à de futurs explorateurs, cette découverte rappelle l'histoire humide la Planète rouge dans sa jeunesse. En mai 2017, deux chercheurs avaient même enquêté sur les pluies martiennes, leurs impacts sur l'environnement et même sur la taille des gouttes d'eau.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Un réseau de vallées creusées par les pluies. Crédit : Jan Elsevier

Article publié le 19 mai 2017
De l'eau ruisselait sur Mars au cours de sa jeunesse. Les sondes et aussi les rovers au sol qui, depuis plus d'une décennie, arpentent ses paysages aujourd'hui arides et désolés l'ont démontré plusieurs fois. Il y avait des lacs, des rivières et peut-être même des mers et des océans. L'eau tombait du ciel aussi, comme le suggèrent divers terrains qui, comme cela est observé sur Terre, en particulier dans des déserts comme celui de l'Atacama, au Chili, semblent avoir conservé les traces des dernières pluies.


Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   24/1/2018, 09:11

Un sursaut radio rapide serait une étoile à neutrons proche d’un trou noir supermassif
15 janvier 2018

Les sursauts radio rapides, ou FRB, intriguent depuis leur découverte. L'une des vedettes du genre est FRB 121102, plongé dans un champ magnétique très intense, ce qui trahit peut-être la véritable nature de ces objets. Il pourrait s'agir d'étoiles à neutrons aux abords d'un trou noir supermassif.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le télescope Gemini North a finalement permis de débusquer dans le visible
la contrepartie du sursaut radio rapide FRB 121102. Crédit : Gemini Observatory, AURA, NSF, NRC

Découverts en 2007 dans les archives collectées par le radiotélescope de Parkes, en Australie, les sursauts radio rapides ne cessent depuis d'intriguer. Ils sont extrêmement brefs, quelques millièmes de seconde tout au plus, ce qui indique que leurs sources ne peuvent être de grande taille. La vitesse de la lumière, en effet, impose une limite à la propagation des phénomènes modifiant un astre dans un temps donné. On estime pourtant qu'ils proviennent d'évènements violents qui libèrent, peut-être pendant ce bref laps de temps et dans le domaine radio, autant d'énergie que le Soleil en un jour.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   25/1/2018, 08:21

La station spatiale chinoise Tiangong-1 va retomber sur Terre sous contrôle
16 janvier 2018

Arrivé en fin de vie, le module orbital Tiangong-1 sera désorbité d'ici quelques mois. L'agence spatiale chinoise affirme en avoir le contrôle et garantit que cette rentrée se fera sans risque. Toutefois, si ce contrôle avait été perdu (comme le bruit en a couru), ou retrouvé récemment, il est peu probable que la communication officielle en aurait fait mention.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le cimetière spatial au-dessus duquel sont désorbités
tous les engins spatiaux en fin de vie. Crédit : NASA

Finalement, le module orbital Tiangong-1 est bien sous-contrôle. C'est du moins ce qu'affirme Zhu Congpeng, un des responsables du programme Tiangong-2 de la CASTC (China Aerospace Science and Technology Corporation). Il a aussi précisé que les informations indiquant que l'Agence spatiale nationale chinoise (CNSA) avait perdu son contrôle « ont été extrêmement exagérées ». Cependant, jamais la CNSA ne les a confirmées ni démenties.

Aujourd'hui, les dernières informations rendues publiques indiquent que le module tourne autour de la Terre sur une orbite moyenne d'environ 286,5 km, inclinée à 42,85°, avec un périgée à 272,6 km et un apogée à 300,4 km. Sa rentrée est prévue au premier semestre, peut-être en mars.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   26/1/2018, 07:41

Mars : de la glace découverte en grande quantité sous sa surface !
16 janvier 2018

Des dépôts de glace d'eau avaient déjà été repérés sous la surface de Mars mais c'est la première fois qu'ils peuvent être observés sur le flanc de falaises, de véritables coupes transversales vues par la sonde MRO. Ces empilements de glace ont beaucoup à raconter sur les conditions passées sur Mars. Et ce n'est pas tout : peu profondes, bien localisées, ces réserves d'eau pourraient être très utiles aux futurs colons martiens.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Cette ouverture dans le sol martien s’est probablement formée par sublimation.
Les glaciers sont en recul. La falaise au nord offre un point de vue sans précédent sur les différentes couches de glace qui
se sont empilées au cours des cycles climatiques de la Planète rouge. Le site imagé par la caméra HiRise de la sonde MRO,
est situé à 56,6° de latitude sud. Crédit : NASA, JPL-Caltech, UA, USGS

Depuis les années 2000 et les observations de la sonde spatiale Mars Odyssey d'abord, puis de Mars Express et de MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) ensuite, les scientifiques savent qu'il y a de la glace d’eau sous la surface de Mars en de multiples endroits. En 2008, le robot Phoenix, dépêché sur place au 68e parallèle, ne mit d'ailleurs pas longtemps à en trouver : il lui suffit d'égratigner la surface pour en découvrir aussitôt. Sur les pentes des bords de jeunes cratères d'impact, de la glace fut également repérée par les orbiteurs.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   27/1/2018, 11:01

Un système de 5 exoplanètes découvert par des astronomes amateurs
18 janvier 2018

Un groupe d'astronomes amateurs avait découvert un système d'exoplanètes dans les données de transits planétaires observées par Kepler. Vérification faite, elle est validée. Qui plus est, ce système « K2-138 » est surprenant. Donc passionnant.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Un réseau de vallées creusées par les pluies. Crédit : Jan Elsevier

L'intelligence artificielle ne cesse de monter en puissance. Récemment, une IA de Google est parvenue à trouver des exoplanètes parmi les données de Kepler sur les variations de luminosité d'étoiles. Cependant, les capacités humaines restent tout de même souvent sollicitées pour la reconnaissance de formes. En voici un nouvel exemple dans un article publié sur arXiv annonçant la découverte d'un système d'exoplanètes dans le cadre du projet Exoplanet Explorers développé par Ian Crossfield, astronome à l'université de Californie à Santa Cruz, et Jessie Christiansen, une astronome impliquée dans la mission Kepler au Caltech, où enseigne le prix Nobel de physique Kip Thorne.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   28/1/2018, 17:38

Notre système solaire serait exceptionnel
20 janvier 2018

Dans le Système solaire, de Mercure à Mars, les tailles des planètes et leurs distances ne sont pas les mêmes. Or, les systèmes d'exoplanètes rocheuses découverts par Kepler sont bien différents. Notre monde serait donc atypique.


Cliquez sur l'image pour voir le film. L'astrophysicien Vincent Minier, du CEA
(Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives),
nous parle du Système solaire. Crédit : ExplorNova

Carl Sagan serait sans doute heureux de voir que les scientifiques prennent de plus en plus au sérieux la possibilité qu'il existe d'autres formes de vie intelligente dans la Voie lactée, comme le montre le projet Breakthrough Initiatives, notamment avec l'utilisation des radiotélescopes pour écouter l'astéroïde ‘Oumuamua. Il reste pourtant de multiples inconnues dans la fameuse équation de Drake (celle-ci permet une estimation grossière du nombre de civilisations extraterrestres avec lesquelles nous pourrions entrer en communication). Le chemin à parcourir est encore long pour préciser ces inconnues et il se pourrait très bien que nous soyons seuls dans la Voie lactée.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   29/1/2018, 10:33

La Lune contiendrait bien plus d’eau que prévu
21 janvier 2018

En janvier 2018, les astronomes découvraient que Mars contient des sortes de gisements d'eau sous la surface. En 2017, les données collectées par la sonde indienne Chandrayaan-1 ont démontré que la Lune contient de l'eau en importance. Une observation en contradiction avec le scénario de la collision entre la Terre et Théia.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Lancée le 14 septembre 2007,
la mission japonaise Selene (rebaptisée Kaguya du nom d'une princesse
d'un célèbre conte) a fourni une moisson extraordinaire de résultats et,
surtout, des vidéos stupéfiantes de la surface de notre satellite.
Voici une compilation des plus remarquables d'entre elles. Crédit : Astroclubul

Article paru le 25 juillet 2017
Depuis une dizaine d'années, plusieurs équipes de chercheurs (souvent de l'université Brown, à Providence, dans l'État de Rhode Island, aux États-Unis) accumulent des preuves de l'existence d'importantes quantités d'eau dans le manteau de la Lune. En voici un nouvel exemple avec la publication d'un article dans Nature Geoscience. Or, la présence de cette eau est particulièrement surprenante, à tel point qu'elle pourrait bien nous conduire à revoir quelque peu le scénario de la formation de notre satellite.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   30/1/2018, 09:06

Mars et Mercure dans le viseur de la France en 2018
22 janvier 2018

Exploration robotique des planètes Mars et Mercure, et lutte contre le changement climatique sont, en 2018, les principales priorités du Cnes (Centre national d'études spatiales).


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le siège du Cnes, à Paris Châtelet-les-Halles. Crédit : Cnes, Gaffiot Guillaume, 2011

Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes, qui tenait mardi la traditionnelle conférence de rentrée à Paris de l'Agence spatiale française, a présenté ses vœux à la presse française et internationale et évoqué les temps forts de 2018.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   31/1/2018, 10:01

Top 5 des plus grosses météorites qui ont frappé la Terre
21 janvier 2018

Nos ancêtres les Gaulois craignaient que le ciel leur tombe sur la tête. Une crainte peut-être pas si folle que cela au regard de l'inventaire des météorites qui ont frappé notre Terre au fil des millénaires.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Ce fragment de la météorite Hoba est le plus gros jamais trouvé sur Terre.
Crédit : PeterJupke, Pixabay, CC0 Public Domain

Rappelons avant tout que le terme de météorite désigne un corps rocheux d'origine extraterrestre ayant survécu — peu ou prou — à sa traversée de l'atmosphère et qui se retrouve au sol. Les scientifiques estiment ainsi à des dizaines de tonnes la quantité de matière extraterrestre qui tombe chaque jour ! La plupart du temps, ces météorites nous parviennent sous forme de poussières. Mais parfois, il en tombe des morceaux plus impressionnants.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   1/2/2018, 21:35

Nébuleuse d’Orion : voyage en vidéo au cœur du fabuleux nuage
23 janvier 2018

La Nasa nous invite à un voyage à couper le souffle à travers la nébuleuse d'Orion. Dans cette reconstitution en trois dimensions créée à partir des observations d'Hubble et de Spitzer, nous volons dans les vallées et les plaines à l'intérieur de la célèbre nébuleuse. Un spectacle qui vous fera découvrir, comme jamais auparavant, l'intimité de ce nuage de gaz où des milliers d'étoiles sont en train de naître.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Laissez-vous transporter jusqu’à l’intérieur de
la célèbre nébuleuse d’Orion, comme si vous y étiez. Découvrez ce nuage de gaz où
naissent des étoiles dans une version composite, conjuguant infrarouge et visible.
Crédit : Nasa, ESA, F. Summers, G. Bacon, Z. Levay, J. DePasquale, L. Frattare,
M. Robberto (STScI), R. Hurt (Caltech, IPAC), A. Fujii, M. Kornmesser (ESA,Hubble)

En visionnant cette vidéo, vous vous retrouvez propulsé dans l'une des régions les plus actives de notre Galaxie, la nébuleuse d’Orion. Dans cette reconstitution en trois dimensions basée sur les observations des télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, la Nasa nous invite à voler (virtuellement) durant trois minutes à travers ce célèbre nuage qui luit dans la constellation d'Orion.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   2/2/2018, 12:38

Pourquoi Mercure s’éloigne-t-elle du Soleil ?
23 janvier 2018

Les planètes s'éloignent lentement du Soleil parce qu'il perd de la masse. C'est ce que dit la théorie. L'effet vient d'être mesuré avec précision en observant les mouvements de la sonde Messenger autour de Mercure. Depuis l'apparition de l'espèce humaine, nous sommes plus loin de quelques kilomètres...


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : NASA's Goddard Space Flight Center
Une vue d'artiste de la sonde Messenger autour de Mercure. Le mouvement de la planète dans
l'espace-temps autour du Soleil s'accompagne d'une précession du périhélie comme on peut le voir.

Depuis des décennies, les astrophysiciens tentent de dépasser la théorie de la relativité générale d'Einstein. En conservant un espace-temps courbe, ils modifient les équations gouvernant ses variations dans l'espace et dans le temps. Il peut en découler des violations du principe d'équivalence, comme celles que traque la mission Microscope du Cnes ou encore des variations de la constante de Newton.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   3/2/2018, 10:42

Les vents de cette exoplanète surprennent les astrophysiciens
25 janvier 2018

Découverte par le satellite du CNES Corot, une Jupiter chaude a été observée de plus près par le télescope spatial Spitzer. Surprise : les vents de Corot-2b ne soufflent pas dans la direction prédite par les modèles théoriques, ce qui rend perplexes les astrophysiciens.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Lancé en 2006, Corot fut le premier télescope
en orbite destiné à la recherche d’exoplanètes, notamment rocheuses.
Le satellite fut désactivé en 2014. Crédit : CNES, D. Ducros

Comprendre la physique et la chimie des atmosphères planétaires paraît crucial pour contrer le réchauffement climatique ou pour savoir si nous sommes seuls dans la Voie lactée. En effet, nous ne pouvons pas nous permettre de changer les paramètres contrôlant le climat sur Terre comme nous le ferions dans une expérience de laboratoire. Toutefois, hors des simulations sur supercalculateur, la nature met généreusement à notre portée un moyen de contourner le problème : l'observation des atmosphères des planètes du Système solaire et des exoplanètes, dans lesquelles les paramètres de varient de toutes sortes de manières.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   4/2/2018, 09:55

Images 3D : de Star Wars à la réalité, il n’y a plus qu’un pas
26 janvier 2018

Des chercheurs veulent développer un système de production d'images en 3D façon Star Wars, s'inspirant de la projection de la princesse Leia qui apparaît dans la saga de science-fiction. Ils présentent aujourd'hui les premiers résultats de leur projet, qui sont encourageants.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le dispositif de projection d’images en 3D développé par les chercheurs de
l’université de Brigham Young (États-Unis) s’appuie sur un matériel commercialement disponible. De quoi le rendre
économiquement intéressant. Crédit : Daniel Smalley, Lab Nate Edwards, BYU Photo

« Au secours, Obi-Wan Kenobi. Vous êtes mon seul espoir ! » C'est la réplique culte prononcée par une projection 3D de la princesse Leia dans la saga Star Wars. La projection 3D est une technologie qui a longtemps appartenu à la science-fiction. Et si quelques tentatives d'imitation ont vu le jour au fil des années, celle proposée aujourd'hui par des chercheurs de l'université de Brigham Young (États-Unis) est peut-être la première qui puisse espérer avoir quelques applications.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   5/2/2018, 10:41

Kilopower, la centrale nucléaire de la NASA pour les futurs colons de Mars
29 janvier 2018

Pas d'exploration spatiale sans sources d'énergie efficace et fiable. À l'aube de l'arrivée de l'Homme sur Mars et de son retour sur et autour de la Lune, la Nasa développe Kilopower, un petit réacteur nucléaire très prometteur, qui sera très utile pour les engins spatiaux et les installations sur d'autres planètes.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le système Kilopower : une source d’énergie abondante et fiable
pour les futures missions spatiales. Crédit : NASA

Kilopower est le nom du système de réacteurs nucléaires développé depuis 2012 par le Centre de recherche Glenn de la Nasa. Destiné aux futures missions spatiales, il subit depuis fin septembre plusieurs tests sur le site de sécurité nationale du Nevada (NNSS) où il a été transféré. Le 18 janvier, les équipes du projet ont annoncé que les premiers résultats étaient bons. De nouvelles expériences sur la résistance des composants au cœur du réacteur sont en cours et un test grandeur nature à pleine puissance durant 28 heures sera réalisé vers la mi-mars.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19256
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   6/2/2018, 08:45

Deux exoplanètes autour de Trappist-1 pourraient accueillir la vie
30 janvier 2018

L'étoile Trappist-1 et ses sept planètes terrestres sont une des plus belles découvertes de ces dernières années pour la recherche de la vie sur d'autres mondes. Trois d'entre elles se trouvent dans la zone tempérée de la naine rouge mais beaucoup d'astronomes s'interrogent sur leur habitabilité. Récemment, des chercheurs ont estimé que deux d'entre elles pourraient malgré tout arborer des conditions favorables à la vie.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Illustration des sept planètes en orbite autour de la naine rouge Trappist-1, de la plus proche
à la plus lointaine. Trappist-1 d et e seraient les plus habitables de toutes selon cette étude. Crédit : Nasa, R. Hurt, T. Pyle

Voilà bientôt un an que le système de Trappist-1 a été découvert. Autour de cette petite étoile de type naine rouge située à 39 années-lumière de notre Système solaire, sept planètes plus ou moins de la même taille que la Terre ont été débusquées. Et parmi elles, trois sont en orbite dans la zone habitable.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (Année 2018)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Horizon des évènements-
Sauter vers: