ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (Année 2018)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   6/8/2018, 18:28

Des tonnes de diamant à l’intérieur de la Terre ?
22 juillet 2018

Une étude basée sur l'analyse d'ondes sismiques conclut que des tonnes (et des tonnes) de diamants se cachent sous la croûte terrestre. Inutile pourtant de se préparer à une ruée vers le diamant, ces incroyables réservoirs en effet restent hors d'atteinte.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Des chercheurs assurent que la Terre cache environ 1.000 fois plus de diamants
que prévu. Malheureusement, ils se trouvent hors de portée des forages. Crédit : Naeblys, Fotolia

Un quadrillion de tonnes, ce n'est pas rien. Dans la bouche des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis), cela équivaut à 1016 tonnes. Et c'est la quantité de diamants qu'ils imaginent être cachés à plus de 150 kilomètres sous la surface de la Terre, à l'intérieur des racines cratoniques, pour être plus précis. Des formations rocheuses dissimulées sous les plaques tectoniques.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   7/8/2018, 12:48

Vols habités : que faire des ordures ménagères dans l’espace ?
23 juillet 2018

Sur Terre, chez vous, quand vos poubelles sont pleines, vous les sortez dehors ou les videz dans des containers prévus à cet effet. À bord de la Station spatiale internationale, les astronautes les chargent dans les capsules qui les redescendent sur Terre. Mais demain, quand les astronautes s'envoleront à destination de Mars ou d'un astéroïde, comment seront gérées les ordures ménagères qui s'accumuleront jour après jour. La Nasa y réfléchit sérieusement et envisage des systèmes pour les recycler et les rendre inoffensives pour les astronautes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Le véhicule Orion de la NASA qui sera utilisé pour des voyages à destination de la Lune, voire Mars. Crédit : NASA

À bord des futurs véhicules spatiaux à destination des mondes éloignés de la Terre, comme Mars ou des astéroïdes, la gestion des ordures ménagères et des déchets alimentaires produits par l'équipage préoccupe la Nasa.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   8/8/2018, 09:20

Neptune : une image inédite grâce à la tomographie laser
23 juillet 2018

On pourrait penser que cette image de la planète a été acquise par le télescope spatial Hubble. Et bien non. Nous la devons au Very Large Télescope de l'ESO, le VLT, qui utilise un nouveau dispositif d'optique adaptative et génère des images d'une très grande définition. Cette optique adoptive, basée sur la tomographie laser, vient de réaliser ses premières lumières en observant plusieurs objets du ciel dont Neptune.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Ce montage permet de se rendre compte de l'intérêt d'utiliser l'optique adaptative pour observer le ciel. À gauche,
Neptune observée avec optique adaptative tandis que la partie droite de l'image à été observée sans. Crédit : ESO, P. Weilbacher

Les techniques d'observation du ciel depuis la Terre s'améliorent. Avec la mise en service d'un tout nouveau dispositif d'optique adaptative basé sur la tomographie laser, il devient dès lors possible de capturer, depuis le VLT et dans le domaine visible, des images dotées d'une définition supérieure à celles des images acquises par le télescope spatial Hubble. L'optique adaptative est une technique permettant de compenser l'effet de flou généré par l'atmosphère terrestre, un problème d'envergure rencontré par l'ensemble des télescopes opérant depuis le sol.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   9/8/2018, 12:12

Titan : Cassini livre la carte la plus précise de sa surface
24 juillet 2018

Des prises de vues dans l'infrarouge étalées sur les 13 années de la mission Cassini ont été combinées. Elles fournissent en six images des cartes précises de la surface de Titan, malgré son épaisse atmosphère d'azote.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : NASA, ESA
Les six images montrant en fausses couleurs la surface de Titan en infrarouge.

Cassini a disparu dans les couches raréfiées ou denses de l'atmosphère de Saturne et le module Huygens sera peut-être un jour récupéré par des colons du Système solaire pour rejoindre un musée de l'histoire de l'astronautique sur Terre. Mais en attendant, leurs héritages sont bien vivants et les planétologues continuent d'analyser et d'utiliser les données que ces machines nous ont livrées.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   10/8/2018, 07:55

La galaxie d’Andromède aurait dévoré un frère de la Voie Lactée
25 juillet 2018

Dans le passé, il y a plus de deux milliards d'années, il y avait une troisième grande galaxie dans notre groupe local. Mais notre voisine Andromède l'aurait étripée. Après enquête, des astronomes viennent de retrouver ses restes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Illustration de M32p, l’ancienne galaxie spirale avant qu’elle ne soit dévorée
par Andromède. Deux milliards d’années plus tard, il n’en resterait plus que les os visibles sous la forme de M32,
galaxie satellite de la grande M31, et probable ancien noyau de M32p. Crédit : NASA, ESA

Il s'en est passé des choses dans notre petit groupe local de galaxies, un amas d'une cinquantaine de galaxies actuellement dominé par Andromède et la Voie lactée où nous habitons. Actuellement, car le paysage continue toujours d'évoluer. Il sera en effet très différent dans trois à quatre milliards d'années, quand les deux principales galaxies spirales auront fusionné, donnant ainsi naissance à l'Androlactée. Même chose dans le passé, d'autres galaxies peuplaient notre environnement et ont disparu depuis.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   11/8/2018, 16:04

Exobiologie une carte pour chercher de la vie sur Europe
26 juillet 2018

Les glaces d'Europe, la lune de Jupiter, pourraient contenir des biosignatures des formes de vie qui existent peut-être dans son océan. Une carte de l'exposition aux radiations de ces glaces a été dressée, indiquant là où ces biosignatures seraient le moins dégradées et donc où les chercher.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue d'artiste de la banquise d'Europe. Des geysers pourraient
provenir directement de l'océan d'Europe, éjectant en surface des molécules biologiques et pas simplement organiques.
Ces molécules seraient malheureusement détruites en surface à cause des radiations. Crédit : NASA/JPL Caltech

Tous ceux qui ont vu le film 2010 : L'Année du premier contact, tiré du roman d'Arthur Clarke faisant suite à 2001, l'Odyssée de l'espace, rêvent probablement du jour où une mission consacrée à Europe, la lune glacée de Jupiter, permettrait à la réalité de rattraper la fiction. En l'occurrence, il s'agirait au moins de la détection à la surface de la banquise d'Europe - dont il n'est pas douteux qu'elle recouvre un océan - de molécules organiques qui seraient des biosignatures incontestables de l'existence de forme de vie dans cet océan. Dans l'idéal, il faudrait même que ce soit des formes de vie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   12/8/2018, 16:12

Admirez Pluton dans ses véritables couleurs
26 juillet 2018

Il y a trois ans, la sonde New Horizons nous dévoilait enfin le vrai visage de Pluton et Charon. Voici cette fois leurs portraits en « vraie couleur » comme si vous les approchiez à bord d'un vaisseau spatial.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Pluton au naturel sans maquillage. Image tirée des données de MVIC
capturée lors du survol historique de la planète naine, le 14 juillet 2015. News Horizon était alors à 35.445 km de Pluton.
Crédit : NASA, JHUAPL, SwRI, Alex parker

Trois ans après le survol inédit de Pluton, le 14 juillet 2015, par la sonde New Horizons, les chercheurs de la mission viennent de publier les portraits de la planète naine et de son compagnon Charon, en « couleur naturelle », sans fard. C'est ainsi, du moins, que nous verrions les deux astres, nous êtres humains, si nous étions à bord d'un vaisseau spatial qui les approche.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   13/8/2018, 16:37

Gravity : la relativité générale d’Einstein vérifiée près de notre trou noir supermassif
26 juillet 2018

Des observations menées grâce aux instruments équipant le VLT de l'ESO au Chili ont conduit au premier test réussi de la théorie de la relativité d'Einstein à proximité d'un trou noir supermassif. En l'occurrence, il s'agit d'un test avec l'effet de décalage spectral vers le rouge de l'étoile S2 en orbite dans la Voie lactée autour de Sgr A*.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Sur cette vue d’artiste figure la trajectoire de l’étoile S2 passant à proximité du trou noir
supermassif situé au centre de la Voie Lactée. A mesure qu’elle approche du trou noir, l’étoile arbore une couleur toujours plus
rougeâtre. Cet effet, prédit par la théorie de la relativité générale d’Einstein, résulte de la présence d’un champ gravitationnel très
intense. Sur ce graphe, le rougissement ainsi que la taille des objets ont été volontairement exagérés. Crédit : ESO/M. Kornmesser

La théorie d’Einstein de la relativité générale est plus que centenaire. Bien plus que pour son découvreur, elle témoigne de la mystérieuse capacité de l'esprit humain à anticiper la structure de la réalité, bien loin de l'univers quotidien qui a accompagné l'évolution du cerveau d'Homo, en se basant sur des mathématiques qu'on n'y trouve pas. Toute confirmation des prédictions de la relativité générale peut être vue comme un triomphe mais également comme un désastre car on attend impatiemment de pouvoir arpenter et comprendre de nouveaux aspects plus profonds et plus vastes du cosmos. Cela serait justement possible si la théorie d'Einstein montrait ses limites.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   14/8/2018, 13:58

Une étoile aurait semé la pagaille aux confins du système solaire
27 juillet 2018

On pourrait penser que l'on sait déjà tout sur notre Système solaire et que tout est bien ordonné autour du Soleil mais plusieurs anomalies découvertes ces dernières années pour des objets situés au-delà de Neptune suggèrent que quelque chose les a influencés. De quoi peut-il s'agir ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À l’instar de l’amas ouvert Trumpler 14 (à 8.000 années-lumière de la Terre)
en photo ci-dessus, notre Soleil a grandi en compagnie de milliers d’autres étoiles au tout début de sa vie.
Crédit : Nasa, ESA, Jesús Maíz Apellániz (Centro de Astrobiología, CSIC-INTA)

Nous sommes encore loin de bien connaître notre Système solaire, cortège de corps de toutes tailles en rotation autour de notre petite étoile, le Soleil. Il reste encore beaucoup à découvrir, surtout aux confins, bien au-delà de Neptune. Depuis que la planète naine Sedna (environ 1.000 km de diamètre) a été débusquée, en 2003, et après elle, une brochette d'objets de la ceinture de Kuiper montrant tous des orbites très allongées et inclinées par rapport au plan de l'écliptique, les astronomes restent très intrigués par cette population aux caractéristiques orbitales inhabituelles. Combien sont-ils comme cela ? Qu'est-ce qui peut être à l'origine de ces anomalies ? Ajoutons aussi que la masse des objets transneptuniens est apparue finalement plus faible que les chercheurs avaient estimée.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   15/8/2018, 11:17

L'ordinateur quantique de Feynman avec des ions arrive en chimie
30 juillet 2018

Plusieurs voies existent pour fabriquer des ordinateurs ou pour le moins des simulateurs quantiques spécialisés performants. L'une d'elles utilise des pièges à ions pour lutter contre le problème de la décohérence. Pour la première fois, elle a été appliquée avec succès à des calculs de chimie quantique avec des molécules simples.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
L’ordinateur quantique de Feynman arrive en chimie. Une vue d’artiste. Crédit : IQOQI Innsbruck/Harald Ritsch

On a fêté en mai, cette année, le centenaire de la naissance de Richard Feynman. Le génial physicien est mort trop tôt pour assister à l'essor des calculateurs/simulateurs quantiques et au boom des travaux sur les ordinateurs quantiques qui, eux, sont par définition programmables pour effectuer n'importe quel algorithme et pas un seul comme dans le cas d'un calculateur quantique. Il serait intéressant de savoir ce qu'il aurait dit de ces travaux. D'une part parce qu'il a été un des pionniers de l'introduction de l'idée des ordinateurs/simulateurs quantiques au début des années 1980 et d'autre part parce qu'il n'avait pas sa langue dans sa poche. Or plusieurs experts encore aujourd'hui pensent qu'il n'est pas très crédible d'imaginer voir, un jour, des ordinateurs quantiques vraiment plus performants que des superordinateurs classiques.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   16/8/2018, 11:41

Le satellite TESS débute sa chasse aux exoplanètes
31 juillet 2018

Le Transiting Exoplanet Survey Satellite (Tess) a commencé depuis la fin du mois de juillet sa chasse à des transits d'exoplanètes, a annoncé la Nasa. Successeur de Kepler, il devrait débusquer des exoterres suffisamment proches de la Terre pour que le télescope James-Webb puisse analyser, en partie, la composition de leurs éventuelles atmosphères.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue d’artiste du satellite TESS, construit par Orbital ATK
pour une durée de vie initiale de deux ans. Crédit : NASA’s, Goddard Space Flight Center

Si l'on peut raisonnablement être pessimiste en ce qui concerne les progrès en physique des hautes énergies pour les décennies à venir, paradoxalement en raison de l'extraordinaire succès du modèle standard, que l'on peut même appeler « la théorie standard » comme l'a proposé Jean Iliopoulos lors du colloque en hommage à Pierre Binétruy, il n'en est pas de même pour l'exobiologie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (août)   17/8/2018, 10:27

Une collision d’étoiles trahie par des molécules radioactives
1er août 2018

CK Vulpeculae est une étoile entourée d'une nébuleuse de la constellation boréale du Petit Renard, observée en 1670 sous la forme d'une nova, la première attestée du genre. La détection de molécules radioactives dans sa nébuleuse révèle aujourd'hui qu'elle est plus vraisemblablement le produit d'une collision de deux étoiles peu massives.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : ESO/L. Calçada
Cette vue d’artiste montre VFTS 532 – le système d’étoiles doubles le plus chaud et le plus massif connu à ce jour, dont les
composantes, situées à grande proximité l’une de l’autre, partagent du contenu matériel. Les deux étoiles de ce système extrême
se situent à quelque 160.000 années-lumière de la Terre dans le Grande Nuage de Magellan. Cet étrange système s’achemine
certainement vers une fin dramatique : la formation d’une unique étoile géante ou d’un futur trou noir binaire.  

Il y a 348 ans, les astronomes Anthelme Voituret et Johannes Hevelius (le père de la cartographie lunaire et l'époux de l'astronome Elisabeth Koopmann-Hevelius) ont découvert une étoile au cours du mois de juin 1670, une nova, la première découverte à l'époque moderne. Elle est connue sous le nom de CK Vulpeculae mais à l'origine l'astronome britannique John Flamsteed, contemporain de Newton et Halley lui avait attribué la dénomination 11 Vulpeculae (11 Vul) dans son catalogue, indiquant que cette étoile variable était dans la constellation boréale du Petit Renard. Pendant des siècles, on a perdu sa trace, elle faisait donc partie des célèbres étoiles disparues de Flamsteed.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)


Dernière édition par RIGEL le 18/8/2018, 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (août)   18/8/2018, 17:23

Colonisation de Mars : le top 5 des futures habitations
2 août 2018

À travers un concours, la Nasa invite des ingénieurs, architectes et Géo Trouvetout du monde entier à mettre au point les habitats qui accueilleront les premiers visiteurs humains de Mars et aussi ceux qui séjourneront sur la Lune. Des abris à toute épreuve qui devront être fabriqués sur place. Voici les cinq finalistes et leurs projets de constructions.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Concept d’habitat sur Mars développé par Al. SpaceFactory. Crédit : Al. SpaceFactory

C'est sur nos voisines la Lune et Mars - au passage, rappelons que fin juillet, la Planète rouge atteignait sa plus petite distance avec la Terre depuis 15 ans, ce qui a pour effet de la rendre très brillante dans le ciel de cet été - que l'humanité concentre le plus son attention pour de possibles colonisations. Les projets fleurissent, émanant de divers pays via leurs agences spatiales et aussi des sociétés privées. Quand arriveront alors les pionniers sur Mars ? Le patron de SpaceX, Elon Musk, promet le débarquement des premiers explorateurs dès... 2024. La Nasa, de son côté, est plus tempérée et envisage les premiers pas de ses astronautes, au mieux, au cours de la décennie 2030.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   19/8/2018, 11:30

Les éruptions du jeune Soleil étaient hyperpuissantes
3 août 2018

La découverte d'isotopes dans un minéral présent dans la météorite de Murchison atteste qu'à l'aube de la formation du Système solaire, notre étoile faisait de terribles colères bien plus violentes qu'aujourd'hui en émettant un flot bien plus intense de rayons cosmiques. On avait déjà des indications en ce sens mais la preuve apportée serait plus solide et convaincante.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. C'est ce à quoi notre Système solaire aurait pu ressembler à sa naissance :
une jeune étoile émettant des radiations sous forme de rayons X, ultraviolets et protons ainsi que des matériaux sous forme
de jets de gaz et de poussières. L'image de Hubble montre l'objet Herbig-Haro 24 dans une région de formation d'étoiles
dans la constellation d'Orion. Crédit : NASA, ESA, Hubble Heritage (STScI/AURA)/Hubble-Europe Collaboration;
D. Padgett (NASA's GSFC), T. Megeath (U. Toledo), B. Reipurth (U. Hawaii)

Les chercheurs qui s'occupent de la cosmogonie du Système solaire, et plus généralement des autres soleils avec leurs cortèges de planètes, ne sont pas seulement confrontés à des problèmes de mécanique céleste, de mécanique des fluides et de transferts de rayonnement mais aussi à des problèmes de physique nucléaire et de cosmochimie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   21/8/2018, 09:07

Terraformation : rendre Mars habitable serait impossible pour l’instant
3 août 2018

Pour Elon Musk, il suffirait de bombarder les calottes polaires de Mars pour libérer du carbone et ainsi épaissir la maigre atmosphère de la Planète rouge et la réchauffer. Mais une nouvelle étude, financée par la Nasa, répond que cela ne serait pas suffisant. Selon ces chercheurs, injecter les quantités de CO2 requises et disponibles sur notre voisine serait irréalisable. Du moins pas avant longtemps. Très longtemps.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La terraformation de Mars n’est pas pour tout de suite. Avec nos technologies actuelles,
il n’est pas possible d’injecter suffisamment de carbone pour épaissir l’atmosphère de Mars et la réchauffer. Les colons martiens
du XXIe siècle devront garder leurs combinaisons pour randonner sur notre voisine. Crédit : Ulia Koltyrina, Fotolia

Terraformer Mars, c'est-à-dire la rendre habitable pour l'être humain comme l'est la Terre, est un vieux rêve. L'idée n'est donc pas nouvelle et est exploitée dans de nombreux livres et films de science-fiction depuis plusieurs décennies. S'agit-il d'une chimère ? Tout le monde n'est pas de cet avis et la littérature scientifique est riche en études sur la faisabilité d'une telle entreprise. D'ailleurs, en parlant d'entreprise, le patron de SpaceX, Elon Musk, est, lui, très optimiste quant à la colonisation de Mars qu'il entend aborder dès 2024. Dans sa vision, des cités martiennes sortiront du sol rouge avant la fin du siècle. Pour lui, rendre Mars verdoyante serait envisageable.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keclem
Visiteur
Visiteur
avatar

Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 11/08/2018
Localisation : Cenon

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   21/8/2018, 23:44

C'est normal que Elon Musk soit optimiste sur la terraformation de mars, car le business de SpaceX à long terme reste le transport humain/materiel vers mars. Il doit donc rassurer ses investisseurs en faisant ce genre de sortie médiatique.

Pour en revenir sur cette étude, l'autre problème avec la terraformation de production de C02, c'est que mars a du mal à garder son atmosphère et donc recréer une atmosphère avec une planète qui a du mal a conserver me semble plus que difficile.

Sinon s'il manque du C02 sur Mars on peut, peut être demander à Trumps d'envoyer ses centrales à charbon qu'il vient tout juste d'autoriser à réouvrir. Sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   22/8/2018, 08:18

Détection des extraterrestres : l’échelle de Rio a été redéfinie
8 août 2018

Quand et à quel point prendre au sérieux une découverte annoncée dans les médias qui pourrait laisser penser que l'on est en présence d'une manifestation de l'existence d'une civilisation E.T. ? Une échelle comparable à celle des risques que fait poser un géocroiseur existe depuis 2000 dans ce but : l'échelle de Rio.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Fotolia, PhotoElite
Une vue des radiotélescopes du VLA (Very Large Array) utilisés (entre autres) dans le cadre du programme SETI.

On a beaucoup parlé récemment du Congrès international des mathématiciens (ICM, International congress of mathematicians) qui s'est tenu à Rio de Janeiro et qui a été l'occasion de décerner les nouvelles médailles Fields. Pour des exobiologistes comme Carl Sagan ou Franck Drake, les mathématiques sont certainement la clé qui nous permettrait de commencer à discuter avec une intelligence extraterrestre et à comprendre le message qu'une civilisation E.T. avancée pourrait nous avoir envoyé, comme dans le cas du film de hard science-fiction Contact.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   23/8/2018, 07:29

ISS : que va devenir la Station spatiale international ?
9 août 2018

En 2024, il en sera terminé de la Station spatiale internationale. Les agences spatiales partenaires de ce programme emblématique d'une coopération spatiale, inédite et grandement réussie, financeront une autre station, mais à proximité de la Lune. Quant à l'actuelle Station spatiale, elle pourrait être cédée à des sociétés privées ou désorbitée. La Nasa a aussi l'option de rehausser son orbite pour la conserver une centaine d'années de plus !


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La rentrée destructive de l'ATV-1 Jules Verne en septembre 2008. Crédit : ESA

En 2024, les différents partenaires de la Station spatiale internationale devraient progressivement s'en désengager. L'administration Trump a supprimé le financement de l'ISS au-delà de 2025, demandant à la Nasa d'établir un avant-poste de l'exploration qui sera installé à proximité de la Lune et d'accentuer ses efforts sur les missions habitées vers l'espace lointain. Une idée qui a suscité un très fort intérêt des autres partenaires de l'ISS qui se sont tous engagés dans ce nouveau programme international, première étape avant une mission habitée à destination de Mars.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   24/8/2018, 06:30

Sursauts radio rapides : le radiotélescope Chime pourrait les décrypter
10 août 2018

Les sursauts radio rapides sont mystérieux. Ils pourraient tout aussi bien avoir une explication dans le cadre de l'astrophysique connue qu'ouvrir une nouvelle ère en physique théorique, voire en exobiologie. Un nouveau radiotélescope canadien, nommé Chime, devrait détecter beaucoup de ces sursauts radio rapides et il a commencé à le faire. Réussira-t-il à les décrypter ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Une vue de nuit de Chime, le nouveau radiotélescope canadien. Crédit : Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment (CHIME)

Chaque fois qu'une nouvelle fenêtre observationnelle s'est ouverte en astronomie, elle a conduit à faire des bonds majeurs dans notre connaissance du cosmos observable. Nous en avons deux exemples récents :
- l'un avec la naissance de l'astronomie gravitationnelle, grâce à Ligo et Virgo ;
- l'autre avec un autre avatar de l'astronomie multimessager, comme l'a montré le détecteur de neutrinos IceCube.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   25/8/2018, 21:20

L’astéroïde Ryugu vu de tout près
10 août 2018

Après trois ans et demi de voyage, la sonde spatiale Hayabusa-2 a rejoint, fin juin, l'astéroïde Ryugu. La récolte de données vient de commencer. Les 6 et 7 août, le vaisseau s'est approché à moins d'un kilomètre de l'astre, nous dévoilant des détails inédits de sa surface.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À droite : agrandissement de la zone encadrée en rouge sur la photo de gauche.
Cliché pris avec la caméra ONC-T, à environ 1.250 m d’altitude, le 7 août 2018. Crédit : JAXA

Arrivée le 27 juin dans le giron de 1999 JU3, rebaptisé Ryugu, la sonde Hayabusa-2 a commencé sa mission d'un an et demi autour de l'astéroïde. Autour et sur... car bientôt, en octobre, quatre robots, dont Mascot, développé par le CNES, vont se poser sur le dos de l'astre de forme cubique afin de mieux connaître sa composition et ainsi percer ses secrets sur son passé et le nôtre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   26/8/2018, 17:10

Une mystérieuse source de rayons X découvertes par des étudiants
12 août 2018

Des étudiants associés à un programme de recherches en astrophysique à Milan ont repéré dans les archives d'un télescope spatial sensible au rayonnement X une curieuse source dont la luminosité a bondi puis baissé rapidement... De quoi s'agit-il ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La source de rayonnement X repérée en
direction de l’amas globulaire NGC 6540. Le phénomène s’est produit en 2005.
Crédit : ESA, XMM-Newton, A. De Carlo (Inaf)

Depuis quelques années, l'Institut national d'astrophysique de Milan invite des étudiants des lycées voisins à collaborer aux enquêtes des chercheurs. Des contributions bienvenues qui réservent parfois de belles surprises. C'est ce qui est arrivé cette année à un groupe de six jeunes apprentis astronomes à qui il a été confié la tâche de passer au crible pas moins de 200 sources de rayonnement X. Leur mission, qu'ils ont acceptée avec plaisir après « une introduction en astronomie et les sources exotiques » : identifier celles qui n'auraient pas encore été étudiées. Le défi s'est révélé gagnant car ils en ont épinglé une poignée, dont une qui « s'est avérée particulièrement intéressante », raconte Andrea de Luca, l'une des coordinatrices du projet et chercheure à l'Inaf.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   27/8/2018, 10:39

Cette météorite provient du plus vieux volcan connu du système solaire
15 août 2018

Les météorites sont diverses et certaines ressemblent à des laves trouvées sur Terre, ce qui indique qu'elles proviennent de volcans très anciens sur des corps célestes à l'aube du Système solaire. Celle découverte récemment, NWA 11119, est la plus vieille lave connue et elle indique pour la première fois que ces volcans ne crachaient pas que des basaltes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La météorite NWA 11119. Crédit : University of New Mexico

Les météorites fascinent, aussi bien par leur beauté quand on pense aux pallasites avec leur cristaux d'olivine dans une matrice de fer que par leur origine, tout à la fois l'espace interplanétaire et l'aube de la formation du Système solaire. Notre connaissance de ces roches est récente même si l'humanité est confrontée avec ces pierres tombées du ciel depuis des millénaires (on sait que la dague de Toutânkhamon a été forgée dans du fer d'origine météoritique).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   28/8/2018, 11:49

Le lanceur Véga pourra envoyer 80 satellites en même temps
16 août 2018

Arianespace continue à se diversifier pour répondre à tous les segments du marché du lancement de satellites. Pour répondre au marché en très forte croissance des petits et très petits satellites, qui nécessite des lancements multiples, Arianespace et Avio mettent au point, avec l'Agence spatiale européenne, un dispenseur qui permettra de lancer des dizaines de satellites lors d'un même vol. Le vol de démonstration est prévu en 2019 avec déjà plusieurs satellites en commande !


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : ESA
Le futur dispenseur SSMS de Vega pour les lancements multiples de petits satellites.

L'arrivée réussie de SpaceX sur le marché du lancement de satellites ouvert à la concurrence a contraint ArianeGroup à réagir avec la mise en développement d'Ariane 6. Il y a aussi un autre secteur du marché du lancement de satellite où Arianespace est aussi en train de préparer son futur. C'est celui du lancement multiple de petits et très petits satellites, dont le marché connaît une croissance vertigineuse avec 7.000 petits satellites à mettre sur orbite d'ici 2027 (source Euroconsult).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   29/8/2018, 10:45

L’Inde veut envoyer des hommes dans l’espace d’ici à 2022
16 août 2018

Quelle sera la quatrième nation à envoyer ses astronautes dans l'espace par ses propres moyens ? Certainement pas l'Europe qui préfère coopérer à des programmes internationaux, ni le Japon technologiquement à la traîne dans ce domaine. Ce devrait être l'Inde qui a la volonté politique de le faire et acquiert progressivement les technologies nécessaires à cela. Son premier ministre vient de fixer un objectif. Ce sera 2022 !


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Essai réussi de la tour d'extraction du système d'évacuation des équipages (5 juillet 2018).
Le but était de démontrer que cette tour pouvait extraire très rapidement une capsule (à l'image un démonstrateur de capsule)
d'un lanceur subissant une anomalie. Le démonstrateur s'est ensuite posé à l'aide de parachutes. Crédit : ISRO

Après l'URSS, les États-Unis et la Chine, l'Inde sera-t-elle la quatrième nation à envoyer par ses propres moyens des hommes dans l'espace ? Oui, si l'on se fie au discours à la Nation que le premier ministre indien, Narendra Modi, vient de tenir l'occasion du Jour de l'indépendance. Au-delà de la volonté politique, ce qui manque à d'autres pays cloués au sol, l'Inde a aussi les capacités financières et technologiques pour réaliser cet exploit.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19394
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   30/8/2018, 16:07

Et si les phonons avaient une masse… négative !
17 août 2018

Selon des chercheurs américains, il se pourrait bien que les phonons, et avec eux les ondes sonores, transportent de la masse. Une masse négative qui leur permettrait de générer un minuscule champ gravitationnel.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le phonon, c’est l’artifice que les physiciens emploient pour décrire les ondes sonores. Mais il se
pourrait que cet artifice prenne corps si la théorie de chercheurs américains venait à se vérifier. Crédit : BillionPhotos.com, Fotolia

Les ondes sonores peuvent être considérées comme la mise en mouvement de molécules qui se heurtent les unes aux autres comme les boules sur une table de billard. Mais pour décrire plus aisément le comportement des ondes sonores, les physiciens ont imaginé une particule fictive qu'ils ont baptisée phonon. Une particule nécessairement dénuée de masse. Et de fait, non soumise à la gravité.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (Année 2018)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (Année 2018)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Horizon des évènements-
Sauter vers: