ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (2012 à 2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 22 ... 44  Suivant
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (2012 à 2014)   2/2/2012, 07:54

Une poche de formation d'étoiles
1er février 2012
Cette nouvelle image montre une nurserie stellaire appelée NGC 3324. Elle a été réalisée en utilisant la caméra WFI (Wide Field Imager) sur le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l'Observatoire de La Silla au Chili. Le rayonnement ultraviolet intense provenant de plusieurs jeunes étoiles chaudes de NGC 3324 fait briller le nuage de gaz avec de riches couleurs et a creusé une cavité dans la poussière et le gaz environnant.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESO
NGC 3324 est située dans la constellation australe de la Carène (la quille, une des parties du navire Argos de Jason) à environ 7500 années-lumière de la Terre. Elle se trouve à la périphérie nord de l'environnement chaotique de la nébuleuse de la Carène, qui a été sculptée par de nombreuses autres poches de formation d'étoiles. Un riche dépôt de gaz et de poussière dans la région de NGC 3324 y a alimenté une importante vague de formation d'étoiles, il y a plusieurs millions d'années, conduisant à la formation de plusieurs grosses et très chaudes étoiles proéminentes sur cette nouvelle image.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie


Dernière édition par RIGEL le 18/2/2018, 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: 2012   3/2/2012, 07:50

Le Soleil aide à débarrasser l’orbite terrestre de ses débris
2 février 2012
Les débris spatiaux qui encombrent les orbites basses finissent toujours par retomber sur Terre. Mais, aidés par un Soleil débordant d’activité, leur durée de vie dans l’espace peut être raccourcie de quelques années ! Ce déluge de particules solaires n’a donc pas que des inconvénients.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Seuls les débris de plus de 10 centimètres sont catalogués. On en recense quelque 19.000. Quant aux débris plus petits, on estime qu'il en existe environ de 500.000 d'une taille comprise entre 1 et 10 cm et plusieurs dizaines de millions de particules de moins de 1 centimètre. Crédit : ESA 2009
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   4/2/2012, 12:34

Hubble fait un zoom sur une galaxie amplifiée
2 février 2012
Une équipe d'astronomes a braqué Hubble sur l'un des exemples les plus remarquables de lentille gravitationnelle, un arc de lumière de près de 90 degrés dans l'amas de galaxies RCS2 032727-132623. La vue d'Hubble de la lointaine galaxie de fond, qui se trouve à près de 10 milliards d'années-lumière, est bien plus détaillée que ce qui pourrait être réalisé sans l'aide de la lentille gravitationnelle.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Crédit : NASA, ESA, J. Rigby (NASA Goddard Space Flight Center), K. Sharon (Kavli Institute for Cosmological.
Physics, University of Chicago), and M. Gladders and E. Wuyts (University of Chicago)
Cette observation fournit une occasion unique d'étudier les propriétés physiques d'une galaxie formant vigoureusement des étoiles lorsque l'Univers avait seulement le tiers de son âge actuel. Les résultats ont été acceptés pour publication dans The Astrophysical Journal.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   5/2/2012, 12:26

La chasse aux aurores boréales du Canada depuis le sol et l'espace est ouverte
3 février 2012
L'Observatoire en ligne AuroraMAX et la Station spatiale internationale (ISS) se sont donnés pour mission de photographier les aurores boréales à partir du sol et de l'espace dans le cadre d'un nouveau projet pilote visant à comparer et à partager des images et des séquences vidéo des aurores du Canada. Lorsque les prévisions annonceront des aurores actives, des alertes d'AuroraMAX seront diffusées pour inviter le public à voir les aurores en direct, pendant que les astronautes à bord de l'ISS saisiront des images de l'aurore au-dessus du Canada. Après chaque séance d'observation, les astronautes transmettront leurs images au sol et, dans les 48 heures, le public pourra comparer les images saisies à Yellowknife et les photos prises depuis l'ISS dans l'espace.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ASC/Astronomy North
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   6/2/2012, 07:57

Mars Express révèle des dépôts soufflés par le vent sur Mars
3 février 2012
De nouvelles images de Mars Express de l'ESA montrent la région de Syrtis Major sur Mars. Autrefois pensée pour être une mer d'eau, la région est maintenant connue pour être une province volcanique datant de milliards d'années.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Syrtis Major peut être repérée depuis la Terre, même avec des télescopes relativement petits - la zone quasi-circulaire sombre sur la planète s'étend sur 1300 x 1500 km.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   7/2/2012, 09:15

La superterre à triple coucher de soleil est peut-être habitable
6 février 2012
Selon l’un de ses découvreurs, la superterre qui orbite autour de l’étoile GJ 667C à seulement 22 années-lumière du Soleil est désormais la meilleure candidate au titre de planète rocheuse habitable. Cerise sur le gâteau, GJ 667C c fait partie d’un système triple, on pourrait donc y admirer des triples couchers de soleil.


Une vue artistique du système triple d'étoiles GJ 667 et des exoplanètes tournant autour de GJ 667 C, désignées par les lettres c et b.
Crédit : G. Anglada-Escudé - Carnegie Institution
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   8/2/2012, 07:54

Le radar de Mars Express de l'ESA donne des preuves solides pour un océan de Mars autrefois
6 février 2012
Mars Express de l'ESA a renvoyé des preuves solides pour un océan couvrant autrefois une partie de la planète Mars. En utilisant le radar, il a détecté des sédiments qui rappellent un plancher océanique dans les limites d'anciens rivages sur Mars précédemment identifiés.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESA, C. Carreau
Le radar MARSIS a été déployé en 2005 et a collecté des données depuis. Jérémie Mouginot, Institut de Planétologie et d'Astrophysique de Grenoble (IPAG) et Université de Californie à Irvine, et ses collègues ont analysé plus de deux années de données et ont constaté que les plaines du nord sont couvertes en matériaux de faible densité.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   9/2/2012, 07:37

La Chine publie la cartographie haute définition de la Lune
8 février 2012
La Chine a publié lundi un ensemble de cartes couvrant la totalité de la surface de la Lune, ainsi que des images d'une résolution de sept mètres capturées par Chang'e-2, le second orbiteur lunaire du pays. Les cartes et les images, rendues publiques par l'Administration d'Etat des sciences, des technologies et de l'industrie pour la défense nationale, sont les images qui couvrent la totalité de la surface de la Lune ayant la plus haute résolution jamais publiées à travers le monde, a indiqué Liu Dongkui, commandant en chef adjoint du projet d'exploration lunaire de la Chine. Ces images ont été capturées par un appareil stéréoscopique comportant un dispositif à transfert de charge (CCD) installé sur Chang'e-2, à 100 km et 15 km de la Lune entre octobre 2010 et mai 2011, selon un communiqué de l'administration. La résolution des images capturées par Chang'e-2 est 17 fois plus fine que celle des images obtenues par son prédécesseur Chang'e-1.


Crédit : French news cn
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   10/2/2012, 08:37

Le VLT réalise l'image infrarouge la plus détaillée de la nébuleuse de la Carène
8 février 2012
Le très grand télescope (VLT) de l'ESO a fourni l'image infrarouge la plus détaillée jamais réalisée de la nébuleuse de la Carène, une nurserie stellaire. De nombreuses structures jusque-là invisibles ont émergé, éparpillées sur ce spectaculaire paysage céleste de gaz, de poussière et de jeunes étoiles. Cette image est l'une des plus magnifiques jamais réalisées par le VLT.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESO/T. Preibisch
Profondément enfouie au cœur de la Voie Lactée australe, se trouve une nurserie stellaire appelée la nébuleuse de la Carène. Elle se situe à environ 7500 années-lumière de la Terre dans la constellation de la Carène (la quille). Ce nuage de poussière et de gaz brillant est l'un des incubateurs d'étoiles très massives les plus proches de la Terre. Il contient plusieurs étoiles parmi les plus brillantes et les plus massives connues. L'une d'entre elles, la mystérieuse et très instable étoile Êta Carinae, a occupé la seconde place des étoiles les plus brillantes de tout le ciel pendant plusieurs années, dans les années 1840. Selon les modèles astronomiques standards, il est probable qu'elle explose en supernova dans un futur proche. La nébuleuse de la Carène est un laboratoire idéal pour les astronomes étudiant la naissance violente et les débuts de la vie des étoiles.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   11/2/2012, 11:51

En 2069, des E.T. vieux de 2 milliards d'années entendront-ils Seti ?
9 février 2012
En 2069, un message radio émis par le radiotélescope d'Eupatoria en 1999 dans le cadre d'Active Seti rejoindra le système triple de 16 Cygni. Si une éventuelle civilisation extraterrestre existe sur une exoplanète en orbite autour d’une des étoiles de type solaire de 16 Cygni, elle pourrait avoir des milliards d’années d’avance sur la nôtre, selon les observations de Kepler.


Une vue d'artiste de 16 Cygni B b à partir d'une exolune en orbite autour d'elle.
Anneaux et exolunes sont des spéculations mais l'exoplanète en orbite autour de 16 Cygni B existe bien.
À travers l'atmosphère de l'exolune, on voit l'étoile 16 Cygni A. Crédit : Wikipédia-Nuclear Vacuum
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


Dernière édition par RIGEL le 12/2/2012, 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   12/2/2012, 11:53

NEO-Shield, un projet spatial pour protéger la Terre des astéroïdes
9 février 2012
L’Union européenne veut protéger la Terre contre les impacts d'astéroïdes ou de comètes géocroiseurs. Elle vient de donner son feu vert au financement de NEO-Shield, une ambitieuse étude pour déterminer la meilleure technique. Interrogé par Futura-Sciences, Erwan Kervendal, responsable à Toulouse de NEO-Shield, nous explique les trois scénarios envisagés.


Quel que soit le concept retenu pour protéger la Terre d’un géocroiseur,
une sonde sera envoyée en éclaireur pour mieux connaître la cible à fragmenter ou à dévier. Crédit : Astrium
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   13/2/2012, 08:19

Nébuleuse de la Carène : le VLT nous offre l'une de ses plus belles images
10 février 2012
Le très grand télescope (VLT) de l’ESO a fourni l’image infrarouge la plus détaillée jamais réalisée de la nébuleuse de la Carène, une nurserie stellaire. De nombreuses structures jusque-là invisibles ont émergé, éparpillées sur ce spectaculaire paysage céleste de gaz, de poussière et de jeunes étoiles.


Les nuages moléculaires de la nébuleuse de la Carène avaient déjà été saisis par le télescope spatial Hubble. Crédit : Nasa/Esa/Hubble Heritage Team
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   14/2/2012, 08:17

Sur la Lune aussi les rochers dévalent les pentes !
11 février 2012
Parmi toutes les curiosités du sol lunaire que photographie l'orbiteur LRO, les géologues ont déniché plusieurs traces de gros blocs qui ont roulé sur les pentes de cratères d'impact.


Les pentes des Alpes lunaires offrent d'étonnantes traces d'éboulements révélées grâce au programme Zooniverse. Crédit : Nasa/LRO/Moon Zoo
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   15/2/2012, 10:06

Succès pour le vol inaugural du nouveau lanceur Vega de l'ESA
13 février 2012
Vega, le nouveau lanceur de l'ESA, est désormais prêt pour son entrée en exploitation aux côtés d'Ariane-5 et de Soyouz, après le succès de son vol de qualification, effectué ce matin depuis le port spatial de l'Europe à Kourou (Guyane française).


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESA - S. Corvaja, 2012
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   16/2/2012, 07:44

Découverte d'îlots de gaz froid dans notre Galaxie
15 février 2012
Grâce à l'instrument HFI de la mission Planck de l'ESA, une équipe internationale comprenant de nombreux chercheurs du CNRS, du CEA et d'universités françaises, vient de révéler que notre Galaxie contient des îlots de gaz froid jusque-là inconnus. Ce résultat sera présenté cette semaine lors d'une conférence internationale à Bologne (Italie) où des scientifiques du monde entier discuteront ensemble des résultats intermédiaires de la mission Planck.


Cette image de tout le ciel présente la distribution du monoxyde de carbone, traceur des nuages moléculaires, observée avec le satellite Planck.
Certains, jusqu'alors inconnus, se trouvent dans des régions éloignées du plan galactique.
(Les grandes structures en filigrane sont liées à des artefacts du traitement des données et n'ont rien de réel.) Crédit : ESA / collaboration Planck
Les nuages froids présents dans les galaxies, en particulier dans notre Voie Lactée, constituent des "réservoirs" à partir desquels se forment les étoiles. Ils se composent essentiellement de molécules d'hydrogène, et dans une moindre mesure de monoxyde de carbone.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   17/2/2012, 07:59

Comment les amas globulaires d'étoiles survivent aux collisions
15 février 2012
Notre galaxie de Voie lactée est entourée par quelques 200 groupes compacts d'étoiles, lesquels, vus à travers de petits télescopes, ressemblent à des boules de neige. Ces amas globulaires sont âgés de 13 milliards d'années, ce qui est presque aussi vieux que l'Univers lui-même. Maintenant, une équipe d'astronomes d'Allemagne et des Pays-Bas a mené un nouveau type de simulation par ordinateur. Leurs résultats surprenants : ces amas géants d'étoiles sont les seuls survivants d'un massacre qui a détruit leurs frères et sœurs plus petits.


Crédit : NASA, ESA und das Hubble Heritage Team (STScI/AURA)-ESA/Hubble Collaboration
Pour voir l'intégralité de l'article en anglais, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   18/2/2012, 11:54

Petite constellation avec un énorme appétit
15 février 2012
De petite à grande - cette devise s'applique également dans l'espace. De minuscules galaxies peuvent se fondre dans de formidables systèmes de la Voie lactée. Mais comment les galaxies naines se développent ? Apparemment, d'une manière similaire - par le biais du cannibalisme cosmique. Deux groupes de recherche, dont les chercheurs David Martínez-Delgado et Michelle Collins du Max Planck Institute for Astronomy à Heidelberg ont trouvé une mini galaxie qui est juste en train de dévorer une autre.


Crédit : R. Jay GaBany (Blackbird Observatory) in collaboration with David Martinez-Delgado (MPIA).
Inset image : R. Jay GaBany (Blackbird Observatory), Aaron Romanowsky (UCSC) and Jacob Arnold (UCSC)
in collaboration with David Martinez-Delgado (MPIA) and the National Astronomical Observatory of Japan (NAOJ).
Pour voir l'intégralité de l'article en anglais, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   19/2/2012, 10:43

Le cinquième ATV baptisé du nom de Georges Lemaître
16 février 2012
Les Véhicules de transfert automatiques (ATV) de l'ESA sont une contribution essentielle de l'Europe au fonctionnement de la Station spatiale internationale. En baptisant le cinquième ATV du nom du scientifique belge Georges Lemaître, l'ESA perpétue une tradition qui consiste à s'inspirer de grands visionnaires européens pour souligner les racines profondes de l'Europe dans les domaines scientifique, technologique et culturel.


Crédit : ESA /CNES/Arianespace/Photo optique video du CSG
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   20/2/2012, 08:15

La naissance turbulente des superamas d'étoiles dans les galaxies en fusion
16 février 2012
Il s'agit de la première étude réalisée sur des données scientifiques collectées par le tout nouveau Atacama Large Millimeter Array (ALMA). En le couplant au Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire Européen Austral, des équipes françaises de l'Institut d'astrophysique spatiale (IAS-CNRS/Université Paris-Sud) et du Laboratoire d'étude du rayonnement et de la matière en astrophysique (LERMA-Observatoire de Paris/CNRS/Ecole normale supérieure/Université Pierre et Marie Curie/Université Cergy- Pontoise) ont pu pour la première fois retracer les prémices de la formation d'étoiles dans les galaxies des Antennes. Parue le 9 février dans la revue européenne Astronomy and Astrophysics Letters, cette approche novatrice révèle l'origine des superamas d'étoiles dans les galaxies en fusion.


L’image en bas à gauche est une image grand champ dans le visible qui montre les deux galaxies en interaction telles qu’elles ont été découvertes au siècle dernier.
L’image en haut à gauche montre un zoom sur la région centrale, là où les deux galaxies s’interpénètrent, obtenue par le télescope spatial Hubble (NASA).
Les images de droite, préparées par Cinthya Herrera, illustrent les observations faites par ALMA et le VLT. L’image ALMA, plus à gauche,
montre les nuages où sont présents les amas stellaires les plus jeunes et de plus grande masse (symbolisés par des étoiles).
L’image VLT à droite montre, elle, l’énergie rayonnée par les nuages. La source compacte brillante dans cette image (le pic de couleur rouge)
est présente là où deux masses de gaz à des vitesses très différentes (couleurs rouge et bleue dans le cadre en bas à droite) se rencontrent.
Les observations montrent que c’est là que la dissipation d’énergie est la plus forte et que les conditions sont réunies pour former un nouvel amas
en quelques millions d’années. Crédit : IAS
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   21/2/2012, 08:45

Les astronomes regardent la diffusion différée d'une puissante éruption stellaire
16 février 2012
Les astronomes observent une diffusion différée d'une explosion spectaculaire de l'instable géant système double d'étoiles Eta Carinae, un événement d'abord vu sur la Terre il y a près de 170 ans. Surnommée la "Grande Eruption," la première explosion a attiré l'attention des observateurs du ciel en 1837 et a été observée à travers 1858. Mais les astronomes ne disposaient pas d'instruments scientifiques sophistiqués pour enregistrer avec précision l'activité irascible du système stellaire. Heureusement pour les astronomes d'aujourd'hui, une partie de la lumière provenant de l'éruption a pris un chemin indirect vers la Terre et vient d'arriver aujourd'hui, fournissant l'occasion d'analyser l'explosion en détail. La lumière récalcitrante se dirigeait dans une direction différente, loin de notre planète, quand elle a rebondi sur des nuages persistants de poussière loin des étoiles turbulentes et a été dérouté vers la Terre, un effet appelé "écho de lumière". En raison de son plus long trajet, la lumière a atteint la Terre 170 ans plus tard que la lumière qui est arrivée directement.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : NASA, ESA, and A. Rest (Space Telescope Science Institute)
Acknowledgment : NOAO, AURA, NSF, and N. Smith (University of Arizona)
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   22/2/2012, 08:12

Hubble repère une relique d'une galaxie déchiquetée
17 février 2012
Les astronomes à l'aide du télescope spatial Hubble ont peut-être trouvé des preuves pour un groupe de jeunes étoiles bleues qui entourent HLX-1, l'un des premiers trous noirs de masse intermédiaire jamais découverts. Les astronomes pensent que le trou noir peut avoir été autrefois au coeur d'une galaxie naine maintenant désagrégée. La découverte du trou noir et du possible amas d'étoiles a des implications importantes pour comprendre l'évolution des trous noirs supermassifs et des galaxies.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Trou noir ESO 243-49 HLX-1. Crédit : NASA, ESA, and S. Farrell (Sydney Institute for Astronomy, University of Sydney)
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   23/2/2012, 08:13

Le clash du Dragon
20 février 2012
La galaxie spirale NGC 5907, dans la constellation du Dragon, serait née d'une collision-fusion majeure survenue il y a 8 à 9 milliards d'années. C'est la conclusion que tirent six chercheurs de l'Observatoire de Paris, du CNRS, de l'Académie des sciences chinoise et d'Aix-Marseille Université après 18 mois de travail et des simulations numériques impliquant 200.000 à 6 millions de particules qui expliquent – en images - comment s'est formé ce vaste ensemble de gaz et d'étoiles entouré de boucles de matière. Les résultats, publiés en ligne le 13 février 2012 par Astronomy and Astrophysics, constituent un test des scénarios cosmologiques.


Comparaison de la galaxie NGC 5907 du Dragon (à gauche) et du résultat de simulation (à droite).
Dans l'un et l'autre cas, on obtient une galaxie spirale vue de profil entourée de quatre boucles de matières, signature de la collision-fusion.
Crédit : Jay Gabany, cosmotography.com/Observatoire de Paris/CNRS/Pythéas/NAOC
De nombreuses collisions ont perturbé l'évolution des galaxies, telles que notre Voie lactée, depuis l'aube de l'Univers. Environ la moitié des galaxies spirales actuelles auraient ainsi subi des épisodes de collision-fusion majeure au cours des derniers 9 milliards d'années. La galaxie vue de profil NGC 5907, à environ 45 millions d'années-lumière de distance, dans la constellation du Dragon, fait partie de celles-là. Elle revêt un aspect effilé de "lame de couteau" car elle est vue par la tranche et dépourvue de bulbe central proéminent : ce type de galaxies dominées par leur grand disque semblait, jusqu'ici, plutôt difficile à produire via des fusions majeures de galaxies.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   24/2/2012, 08:24

Hubble révèle une nouvelle classe de planète extrasolaire
21 février 2012
Les observations par le télescope spatial Hubble ont fourni une nouvelle classe de planète, un monde d'eau enveloppé d'une épaisse atmosphère chaude et humide. Il est plus petit qu'Uranus mais plus grand que la Terre.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Crédit : ASA, ESA, and D. Aguilar (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics) ;
Science Credit : NASA, ESA, and Z. Berta (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics)
Zachory Berta du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) et ses collègues ont fait les observations de la planète GJ1214b.

« GJ1214b n'est comme aucune planète que nous connaissons », a indiqué Berta. « Une fraction énorme de sa masse se compose d'eau. »

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   25/2/2012, 12:18

La Lune pourrait peut-être redevenir volcaniquement active
21 février 2012
La Lune semble dépourvue d’activité volcanique récente mais cela pourrait changer dans le futur. C'est la conclusion à laquelle est arrivée une équipe de chercheurs, grâce à l'étude des données sismologiques lunaires et celle, à l’aide des rayons X de l'European Synchrotron Radiation Facility (ESRF) de Grenoble, de roches lunaires artificielles dans les conditions du manteau de notre satellite.


Une vue du cratère Shorty, que l'on pensait d'origine volcanique, et où le fameux « sol orange » a été découvert par le géologue Harrison Schmitt lors de la mission Apollo 17, non loin du site d'alunissage de Taurus-Littrow. Crédit : NASA
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18977
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   26/2/2012, 13:56

Les étoiles massives Be ont un cœur plus gros que prévu
24 février 2012
Deux observations continues de 27 et 157 jours par le satellite CoRoT du CNES ont permis à une équipe internationale dirigée par une astronome de l'Observatoire de Paris, en collaboration avec un astrophysicien du CEA-IRFU, d'obtenir un résultat important concernant les étoiles massives, actives et en rotation rapide : leur coeur serait de taille 20 % plus importante que prévu. Une étape est franchie dans la compréhension de la structure et de l'évolution de ce type d'astres.


Vue d'artiste d'une étoile Be en rotation rapide. L'axe de rotation est représenté en rouge.
Le coeur convectif a un rayon plus important (en noir) que la valeur prédite par les modèles statiques de ces étoiles
ne prenant pas en compte la rotation de l'étoile (en pointillés verts). Ceci est dû à la pénétration des mouvements convectifs
dans l'enveloppe externe du fait de leur inertie (flèches noires) ainsi qu'aux flots de grande échelle (boucles rouges)
et aux turbulences induites par la rotation rapide dans cette dernière. Le disque de décrétion de ces étoiles est représenté dans le plan équatorial.
Crédit : Observatoire de Paris
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2012 à 2014)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (2012 à 2014)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 44Aller à la page : 1, 2, 3 ... 22 ... 44  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Horizon des évènements-
Sauter vers: