ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)


Echanges et Partages entre passionnés et curieux de l'astronomie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (mai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (mai)   10/5/2018, 10:47

Le champ magnétique de la Lune serait dû à un océan de magma
1er mai 2018

Une nouvelle théorie a été proposée pour expliquer l'intensité du champ magnétique de la Lune il y a plus de 4 milliards d'années. Il aurait été généré par effet dynamo, non seulement dans son noyau, mais aussi dans un océan de magma au-dessus de ce noyau, dans le manteau lunaire.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue de l'échantillon de roche lunaire 10020 collecté par Neil Armstrong
et Buzz Aldrin. On y a mesuré un champ magnétique fossilisé. Crédit : NASA

La Lune a un jour généré son propre champ magnétique. Comment le sait-on ? Tout simplement parce que l'on a trouvé des traces de ce champ magnétique fossilisé dans les roches lunaires rapportées par les missions Apollo et parce que des champs magnétiques rémanents ont été mesurés depuis l'espace, comme la sonde Clementine l'a montré. Certaines de ces traces fossiles auraient cependant été formées par l'impact de petits corps célestes et c'est pourquoi pendant un moment, il n'était pas certain que les champs magnétiques mesurés aient bien leur origine dans les entrailles de notre satellite.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   11/5/2018, 17:53

Les lunes de Jupiter seraient nées sous l’influence de Saturne
2 mai 2018

Comment sont nées les grandes lunes de Jupiter découvertes par Galilée ? Io, Europe, Callisto et Ganymède pourraient devoir leur existence à une migration de Saturne au début de l'histoire du Système solaire, ou tout simplement à sa formation.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue d'artiste de Jupiter au début de l'histoire du Système solaire.
Sa formation a laissé une région appauvrie en gaz et matière dans le disque protoplanétaire.
Au-delà du bord externe de cette région, des planétésimaux existaient encore et entraient en collision. Crédit : NASA

La naissance de la paléontologie au XIXe siècle, puis celle de la théorie de la tectonique des plaques, nous ont révélé depuis plus d'un demi-siècle à quel point l'histoire de la Vie et de notre Planète était riche et complexe, dominée par un concept clé : l'évolution. Il est de plus en plus clair qu'il en est de même pour le Système solaire. Nous sommes de plus en plus loin de l'image sage et régulière du monde horloge avec des orbites bien régulières et simples du temps de Kepler.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   12/5/2018, 09:37

Trous noirs supermassifs : notre galaxie en abriterait plusieurs
2 mai 2018

De grandes galaxies comme la nôtre pourraient posséder des halos de quatre à vingt trous noirs supermassifs dans un rayon d'environ un demi-million d'années-lumière. C'est ce que prédisent des simulations numériques dédiées à l'étude de la formation de ces trous noirs lors de collisions et fusions entre galaxies.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Alain Riazuelo
Un effet de lentille gravitationnelle produit par un trou noir nomade.

Vers la fin des années 1960, quelques chercheurs, dont Martin Rees mais surtout son collègue et compatriote, l'astrophysicien britannique Donald Lynden-Bell (décédé récemment, le 6 février 2018), comprennent que la majorité des grandes galaxies doivent héberger en leur centre des trous noirs supermassifs. Sceptiques dans les années 1970, les collègues de Lynden-Bell et de Rees vont graduellement être convaincus. Aujourd'hui, c'est une thèse majoritairement acceptée depuis au moins 20 ans, même si une preuve définitive de la présence d'objets ayant bien un horizon des évènements conforme aux prédictions de la théorie de la relativité générale manque encore.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   13/5/2018, 09:50

Mission InSight : des cartes ultra précises des bruits de Mars faites en France
5 mai 2018

Pour fonctionner au mieux de ses capacités, le sismomètre français, que la Nasa doit amener sur Mars, doit être protégé de l'influence de la température, du vent martien et des vibrations de l'atterrisseur. Afin d'identifier la zone où l'installer, les scientifiques utiliseront des cartes inédites des bruits martiens réalisées par l'ISAE-Supaéro à Toulouse. David Mimoun, enseignant-chercheur responsable de l'équipe Systèmes spatiaux à l'ISAE-Supaéro et scientifique du projet Seis, nous explique ces cartes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Exemple de carte de bruit sismique. En rouge, les zones où suivant
le vent dominant l’instrument est le plus perturbé par les pieds de l'atterrisseur (représenté ici de manière schématique).
En bleu, la zone possible de déploiement du sismomètre. Les cartes d’accessibilité par le bras robotique sont superposées
à une vue simulée de la zone d’atterrissage. Crédit : ISAE-SUPAERO, JPL, Caltech

Le sismomètre français Seis, qui a été lancé ce 5 mai à bord de l'atterrisseur InSight de la Nasa, a pour objectif d'étudier la structure interne de Mars en écoutant les séismes qui secouent la planète. Pour écouter battre le cœur de Mars, comme le dit si bien le CNES, l'instrument sera placé à même le sol martien.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   14/5/2018, 11:21

L’eau de la Terre vient-elle des astéroïdes ?
4 mai 2018

On simule la formation des cratères d'impact en laboratoire depuis les années 1960 grâce à l'Ames Vertical Gun Range. En tirant des projectiles de composition similaire aux astéroïdes riches en eau, des chercheurs viennent de montrer qu'une partie non négligeable de l'eau pouvait rester piégée dans les débris d'impact, éclairant l'origine de l'eau de la Terre.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une impression d’artiste de l’océan de magma lunaire quelque temps après
la formation de notre satellite. La durée de vie de cet océan de magma correspond à la période durant laquelle
des astéroïdes riches en eau ont pu délivrer de l’eau à l’intérieur de la Lune. Crédit : INSU, CNRS, NASA/GFSC

Deux planétologues états-uniens viennent d'apporter un nouvel élément dans le débat déjà rempli de rebondissements concernant l'origine de l'eau des océans sur Terre et indirectement sur la Lune. Les deux questions sont liées du fait d'une origine commune de ces deux astres, révélée par les missions Apollo et qui ont conduit à la fameuse hypothèse de la collision entre notre planète bleue et Théia.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   15/5/2018, 10:51

ExoMars : TGO livre sa première image depuis sa position définitive
5 mai 2018

L'Agence spatiale européenne (ESA) vient de diffuser la première image acquise par la caméra Cassis, de l'orbiteur TGO (mission ExoMars), depuis sa position définitive autour de Mars. On y voit la crête d'un cratère d'impact appelé Korolev et situé à côté du pôle nord martien.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le cratère Korolev vu par la sonde TGO, de l'ESA, avec une résolution de 5,08 mètres.
L'image, prise le 15 avril 2018, couvre une zone du cratère de 10 km par 40 km. Crédit : ESA, Roscosmos, CaSSIS Science Team

Après avoir terminé son aérofreinage autour de Mars fin février 2018, la sonde TGO, de l'Agence spatiale européenne (ESA), se trouve maintenant sur une orbite circulaire située à 400 kilomètres d'altitude et inclinée à 74° avec une période de révolution de deux heures. Cet orbiteur a débuté ses observations scientifiques. L'Agence spatiale européenne vient de rendre publique une première image prise le 15 avril depuis sa position définitive et qui est d'intérêt scientifique (les précédentes images, acquises depuis des altitudes plus élevées, avaient aussi un intérêt scientifique mais elles n'exploitaient pas tout le potentiel de cette caméra).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   16/5/2018, 11:22

L’intrication quantique observée sur des objets presque macroscopiques
6 mai 2018

L'une des manifestations les plus incroyables de la physique quantique est probablement celle que l'on appelle l'intrication. Et après l'avoir observée sur des électrons et des atomes, des chercheurs affirment aujourd'hui en avoir été témoins sur des objets de taille presque macroscopique.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Téléporter les propriétés physiques d’un objet macroscopique
comme dans certains films de science-fiction grâce à l’intrication ? « Nous en sommes encore loin »,
reconnaissent les chercheurs. Crédit : Tombud, Pixabay, CC0 Creative Commons

L'intrication quantique. Un phénomène étrange par lequel deux objets distants se retrouvent comme liés - par des états quantiques dépendants l'un de l'autre - d'une manière qui défie le sens commun et même la physique classique. Et pour la toute première fois, des scientifiques ont pu obtenir et observer ce phénomène sur des objets macroscopiques. Enfin presque. Des objets dont le diamètre est de l'ordre de 15 micromètres.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   17/5/2018, 10:28

Amas de galaxies : leur formation déroute les cosmologistes
7 mai 2018

Des amas de galaxies se sont formés plus rapidement que ne le laissaient penser les simulations numériques réalisées d'après des observations menées avec des télescopes de l'ESO, comme Alma. La découverte déroute les cosmologistes, mais ne remet nullement en cause le modèle cosmologique standard.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Sur cette vue d’artiste figure un ensemble de galaxies interagissant
et fusionnant les unes avec les autres au sein de l’Univers jeune. Ces processus de fusion ont été observés au moyen
des télescopes ALMA et APEX. Ils sont à l’origine de la formation des amas galactiques, les objets les plus massifs
de l’Univers contemporain. Les astronomes pensaient que ces événements étaient survenus quelques trois milliards
d’années après le Big Bang. Leur surprise fut grande lorsque ces nouvelles observations révélèrent qu’ils se sont produits
alors que l’Univers était deux fois plus jeune ! Crédit : ESO/M. Kornmesser

Cela fait quelques décennies que les astrophysiciens réalisent des simulations numériques de plus en plus puissantes et précises pour décrire la formation des galaxies, et surtout la façon dont elles se rassemblent pour former des amas de galaxies, lesquels vont à leur tour donner des filaments constitués de ces amas enserrant des sortes de bulles beaucoup moins riches en matière.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   18/5/2018, 10:44

Hawking et le multivers : et le buzz revient…
7 mai 2018

Bis repetita... Après annonce officielle par l'université de Cambridge de la publication d'un brillant article de Stephen Hawking et Thomas Hertog concernant leur théorie du multivers, sur laquelle ils travaillaient ensemble depuis plus de dix ans, le buzz apparu il y a presque deux mois refait surface. Avec parfois des affirmations sans fondements...


Cliquez sur l'image pour voir le film. Interview : les théories sur les multivers sont-
elles scientifiques ? Le concept du multivers, après avoir alimenté la science-fiction
et le cinéma, infiltre le milieu de la physique théorique. Et s'il existait d’autres univers
que le nôtre, différents ou identiques ? Et si c'était le cas, comment le prouver
scientifiquement ? Futura-Sciences a interviewé Aurélien Barrau, astrophysicien
spécialisé en cosmologie et auteur du livre Des univers multiples, afin qu’il lève
le voile sur la question. Crédit : Futura, Youtube

Stephen Hawking est décédé le 14 mars 2018. Son génie va manquer pour résoudre les énigmes les plus tenaces de la théorie du Big Bang, en particulier celle d'une base quantique de la gravitation ou celle de l'existence d'un multivers découlant de la théorie de l'inflation. Peu de temps avant son décès, Hawking réfléchissait encore à ces deux questions en poussant un cran plus loin la théorie qu'il développait depuis plus de dix ans avec un de ses brillants collaborateurs, le physicien belge Thomas Hertog.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   19/5/2018, 13:39

Observatoires spatiaux du futur : la NASA y travaille déjà
11 mai 2018

La Nasa finance actuellement les études conceptuelles de quatre projets d'observatoires spatiaux, chacun couvrant un large éventail d'objectifs scientifiques identifiés comme prioritaires par le comité Science and Technology Definition Team mis en place par la Nasa. D'ici 2020, le Astronomy and Astrophysics Decadal Survey 2020 recommandera la réalisation d'un, voire deux de ces projets. Découvrons brièvement ces missions, aux verrous technologiques significatifs, qui seront lancées à l'horizon 2035.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Concept à l'étude pour la mission Habex avec son gigantesque
starshield pour bloquer la lumière parasite des étoiles. Crédit : NASA, JPL

En prévision du prochain rapport The Astronomy and Astrophysics Decadal Survey 2020, qui doit identifier les principales priorités pour la période 2025-2035 dans le domaine de l'astronomie et de l'astrophysique, la Nasa finance quatre concepts de missions spatiales. Les objectifs scientifiques de ces missions ont été identifiés comme prioritaire par les membres du Decadal Survey. L'idée de la Nasa est donc de fournir des études détaillées de faisabilité technique qui montreront ce qui sera possible de réaliser à l'horizon 2035 et à quels coûts. On s'attend à ce que ce Decadal Survey recommande la sélection d'une, voire deux, de ces quatre missions dans le cadre du prochain plan décennal d'astrophysique pour succéder au James-Webb Space Telescope(JWST), dont le lancement est prévu en 2020 et au Wide Field Infrared Space Telescope (WFIRST), qui doit être lancé vers la fin des années 2020.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   20/5/2018, 17:42

Charon, la lune de Pluton, accueille Kubrick, Arthur Clarke et le capitaine Nemo
13 mai 2018

Après leurs incroyables aventures, les héros mémorables de la mythologie et de l'univers de la science-fiction se réunissent pour une ultime odyssée spatiale. Dorothée du Magicien d'Oz, le dieu de l'Égypte antique Râ, le capitaine Nemo et bien d'autres, partis explorer les confins du système solaire, se sont arrêtés sur Charon et y ont gravé leur nom.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Nasa, Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory, Southwest Research Institute
Les noms retenus par l’UAI pour désigner douze reliefs marquants de la lune Charon
jaillissent de la littérature et de la mythologie des grandes explorations.

Il aura fallu attendre trois ans pour écrire ce nouveau chapitre dans l'histoire de la littérature et de l'exploration spatiale. En 2015, la sonde New Horizons effectuait le premier survol rapproché de Pluton et ses satellites, révélant aux yeux du monde la surface crevassée de sa plus grosse lune, Charon. Depuis, les montagnes, les cratères et les énormes canyons de Charon attendaient d'entrer dans la postérité.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   21/5/2018, 10:23

Mars 2020 : un hélicoptère sur la planète rouge
15 mai 2018

La mission Mars 2020 de la Nasa sera passionnante et très ambitieuse. De par ses objectifs scientifiques mais aussi parce qu'elle réalisera une collecte d'échantillons qui seront ensuite envoyés sur Terre. Elle embarquera aussi le premier hélicoptère à voler dans le ciel de Mars, préfigurant peut-être une nouvelle façon d'explorer la Planète rouge.


Cliquez sur l'image pour voir le film. En images de synthèse, découvrez les missions
de l'hélicoptère martien de la Nasa et ses essais dans le labo du JPL. Crédit : NASA, JPL

La Nasa a donné son feu vert à la construction d'un hélicoptère martien pour la mission Mars 2020. Cette idée a pris forme à l'été 2013 et a progressivement conduit à un engin volant de très petite taille (10 cm de côté) et d'un poids de seulement 1,8 kg. Ses pales contrarotatives tourneront à près de 3.000 tours par minute, une vitesse très rapide.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   Hier à 15:29

Le premier astéroïde riche en carbone découvert dans la ceinture de Kuiper
16 mai 2018

L'histoire du Système solaire primitif est probablement aussi dynamique que celle de la tectonique des plaques. En l'occurrence, une théorie de migration planétaire prévoyant l'éjection d'astéroïdes, formés proches des géantes gazeuses, vers la ceinture de Kuiper, au bord du Système solaire, vient de recevoir une confirmation avec la découverte de l'astéroïde 2004 EW95.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les proportions des différents types d'astéroïdes
dans la ceinture principale en fonction de la distance au Soleil en unité astronomique (UA), c'est-à-dire
la distance de la Terre au Soleil soit environ 150 millions de kilomètres. Crédit : Gradie & Tedesco

La théorie de la tectonique des plaques, plus précisément les observations qui la fondent, nous a appris que les continents et les océans avaient un passé tumultueux marqué par la dérive des continents, leurs collisions et leurs fragmentations accompagnant la fermeture et l'ouverture des océans. Il est de plus en plus clair que l'histoire du Système solaire n'est pas en reste et que la séparation entre monde sublunaire et supralunaire datant d'Aristote, malgré son génie, n'est vraiment pas pertinent comme avaient commencé à le montrer les Bâtisseurs du Ciel qu'étaient Tycho Brahé, Kepler et bien sûr Galilée et Newton.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18655
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   Aujourd'hui à 07:06

La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
17 mai 2018

Faire pousser des plantes dans l'espace, ce n'est pas une mince affaire. La gravité manque. L'eau ne coule pas. La lumière et le vent ne sont qu'artificiels. Mais grâce à l'aide de plusieurs milliers d'étudiants, la Nasa espère surmonter toutes ces difficultés.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À bord de la Station spatiale internationale (ISS), la récolte reste occasionnelle.
Mais elle permet de diversifier les textures des aliments proposés aux astronautes. Crédit : NASA, ISS

Pas facile d'avoir la main verte dans l'espace. Pourtant la prochaine génération d'explorateurs devra se nourrir pendant des missions de plusieurs mois voire plusieurs années. Or des éléments nutritifs essentiels, comme les vitamines C et K, disparaissent avec le temps dans les produits lyophilisés. Si les astronautes en sont privés, le risque s'accroît qu'ils développent des infections, des cancers et des maladies cardiaques ou encore qu'ils aient une mauvaise coagulation sanguine.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)

_________________

denis
IMAGE DU JOUR : Éclairs sur le volcan Sakurajima
ACTUALITÉS SPATIALES : La NASA veut apprendre à jardiner dans l’espace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (mai)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (mai)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: