ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (juillet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (juillet)   13/7/2018, 07:46

Sur Mars, de gigantesques éruptions volcaniques auraient modifié le climat
2 juillet 2018

Qu'est-ce qui est à l'origine de la mystérieuse formation de Medusae Fossae sur Mars ? Une équipe de scientifiques pense avoir trouvé la solution : de gigantesques éruptions pyroclastiques ! Situé près de la région de Tharsis, le site est le plus grand dépôt de lave du Système solaire. L'évènement a bouleversé le climat de la Planète rouge.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Détail de la formation Medusae Fossae où l’on peut voir l’œuvre de l’érosion éolienne.
Image infrarouge prise par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter. Crédit : NASA, JPL, University of Arizona

Depuis longtemps, les planétologues sont intrigués par la formation de Medusae Fossae, située à cheval sur l'équateur de Mars, à l'ouest du dôme de Tharsis. La densité inhabituelle des roches sédimentaires dans cette région pose en effet la question de sa composition. S'agit-il essentiellement de roches poreuses ou bien d'un mélange de roches et de glace ? Et comment s'est-il constitué ?

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   14/7/2018, 17:00

Un bébé planète photographié pour la première fois !
2 juillet 2018

C'est inédit : des astronomes sont parvenus à tirer le portrait d'un bébé planétaire. L'image, impressionnante, est celle d'un astre émergeant des nuées de poussières qui entourent la très jeune étoile. Un système solaire est en train de naître sous nos yeux. Merci à l'instrument Sphere, installé sur le VLT, au Chili.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Image annotée de la protoplanète PDS 70b.
Le bébé planète se détache nettement des observations. Il apparaît sous
la forme d’un point de lumière. Le centre de l'image est assombri par
le coronographe utilisé pour bloquer l'intense lumière en provenance
de l'étoile centrale. Crédit : A. Müller et al., ESO

Tout près de chez nous (à l'échelle de la Voie lactée), à seulement 370 années-lumière de la Terre, au sein de la constellation du Centaure, une planète géante est en train de naître autour du jeune soleil PDS 70. Son existence était soupçonnée depuis plusieurs années (les astronomes ne la quittaient pas des yeux). Enfin, la patience a payé : l'astre a été débusqué dans le disque de poussières qui l'a enfanté. Grâce à l'instrument Sphere (Spectro-Polarimetric High-contrast Exoplanet REsearch), greffé sur le VLT (un ensemble de télescopes géants au Chili), des astronomes ont obtenu le tout premier portrait d'un bébé planétaire ! Oui, une protoplanète confirmée a été photographiée directement. Une belle prouesse qui, pour les chercheurs, ouvre grand une fenêtre sur les premiers pas des planètes. Stupéfiant !

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   15/7/2018, 10:22

La formation des planètes commencerait avant la formation des étoiles
3 juillet 2018

La formation des planètes pourrait commencer alors même que la naissance de l'étoile hôte n'est pas terminée. C'est ce qu'indiquent des observations menées avec le radiotélescope Alma. En effet, l'appareil a permis de scruter un disque protoplanétaire situé autour d'une très jeune protoétoile, et d'y débusquer des grains de poussières de la taille du millimètre.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Le mystère de la naissance des planètes
Les planètes sont étonnamment variées et complexes. Au nombre de huit
dans notre Système solaire, elles se sont formées après le Big Bang selon
un scénario surprenant. Crédit : Discovery science

Le nuage moléculaire 1 du Taureau (en anglais Taurus Molecular Cloud 1, donc TMC 1) est un nuage moléculaire situé à environ 450 années-lumière du Soleil dans la Voie lactée. Pour autant qu'on le sache, c'est la nurserie d'étoiles la plus proche du Système solaire, ce qui en fait une cible toute désignée pour un instrument comme l'Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (en abrégé Alma, qui signifie aussi « âme » en espagnol). En effet, l'un des objectifs scientifiques principaux de ce radiotélescope est de nous aider à comprendre la formation des étoiles et de leurs cortèges d'exoplanètes à travers l'observation des nuages moléculaires.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   16/7/2018, 11:03

Corpernicus : les premiers satellites Sentinel surveilleront mieux la Terre
4 juillet 2018

Démarré il y a quatre ans avec Sentinel 1A, le programme Copernicus est déjà considéré comme une grande réussite, notamment grâce à son principe d'accès libre aux données. Aujourd'hui, l'ESA et la Commission européenne réfléchissent à de nouvelles missions, pour améliorer les services et compléter ces familles de satellites surveillant notre environnement. Yvan Baillion, responsable des affaires futures dans les domaines de la science, de l'observation de la Terre et du Système solaire chez Thales Alenia Space (qui réalise les satellites Sentinel 1 et 3), nous explique les pistes suivies.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les dégâts de l’ouragan Matthew à Haïti : un exemple de carte produite
par le service de cartographie d’urgence du programme européen Copernicus. Crédit : Commission européenne

Copernicus, le programme d'observation de la Terre de l'Union européenne, fête ses 20 ans et reste unique au monde. Il est né sous le nom de GMES, à Baveno en Italie, lors d'une conférence tenue en mai 1998. Il a été décidé de doter l'Europe d'un accès continu, indépendant et fiable aux données d'observation de la Terre afin de disposer d'une vue globale de l'état de notre planète pour des applications environnementales, au bénéfice des politiques environnementales et pour la sécurité des citoyens.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   17/7/2018, 13:19

Une mystérieuse explosion cosmique 10 à 100 fois plus brillante qu’une supernova
4 juillet 2018

Un flash très lumineux observé le 16 juin dans le cosmos a dérouté les astronomes. Quelle peut être l'origine de cette puissante explosion qui a secoué une galaxie voisine ? Le phénomène ne ressemble pas à une supernova classique.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Avant-après l’explosion de AT2018cow. Images du télescope Atlas. Crédit : Stephen Smartt, Atlas

Le 16 juin dernier, des astronomes ont été témoins d'une puissante explosion dans l'univers local. Rapportée immédiatement à The Astronomer’s Telegram (le site permet aux astronomes de signaler rapidement de nouvelles observations intéressantes), la nouvelle s'est ensuite répandue dans le monde entier et plusieurs observatoires ont braqué leurs télescopes dessus. Les chercheurs n'avaient jamais rien vu de semblable jusqu'à présent. De quoi s'agit-il ? Pour l'instant, les scientifiques n'ont pas encore d'idées précises de ce qui est à l'origine du phénomène. Mais ils sont bien sûr passionnés par cette nouvelle affaire. Dix à cent fois plus brillant qu'une supernova, ce phénomène pourrait être un nouveau type d'explosion cosmique. Le moins que l'on puisse dire est qu'elle a beaucoup surpris et par son intensité et par sa rapidité.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   18/7/2018, 11:32

Exceptionnel : 5 planètes et un astéroïde visibles à l’œil nu en juillet
5 juillet 2018

Tous les curieux du ciel, et bien sûr les astronomes amateurs, sont gâtés pour ce mois de juillet : quasiment toutes les planètes du Système solaire sont visibles au cours des douces nuits de l'été. Cinq le sont à l'œil nu. S'y ajoute l'astéroïde Vesta. Mais il n'y a pas qu'eux. Évènement céleste à ne pas rater : la plus longue éclipse de Lune du siècle qui aura lieu le même jour que l'opposition de Mars ! Et ce sera la plus petite distance entre la Terre et la Planète rouge depuis 2003. Un beau festival de planètes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Le ciel le 19 juillet vers 22 h. Mercure se couche et Mars se lève. Entre les deux horizons : Vénus, Jupiter, Saturne, Pluton et Vesta. Crédit : SkySafari

Ce mois de juillet 2018 va combler tous les observateurs du ciel, que vous soyez simple curieux ou astronome amateur chevronné. C'est en effet un vrai défilé de planètes, du crépuscule à l'aube. Un paradis pour tous les amateurs de planètes qui souhaitent les contempler ou les photographier. Et ce n'est pas tout : la Lune se donnera en spectacle à la fin du mois pour une longue éclipse. Cerise sur la gâteau, la Planète rouge sera alors visible à côté d'elle, le jour de son opposition (le 27 juillet). Et cette année, c'est un grand cru.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   19/7/2018, 15:19

Uranus aurait basculé à cause d’une collision géante
6 juillet 2018

De nouvelles simulations numériques plus puissantes et plus précises accréditent l'idée qu'il y a environ 4 milliards d'années, Uranus serait entrée en collision avec un gros corps céleste. Contenant au moins deux fois la masse de la Terre, ce corps aurait fait basculer l'axe de rotation d'Uranus qui est devenu presque parallèle à son plan orbital.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La Terre et Uranus à la même échelle. Uranus est 4 fois plus grande que
la Terre, soit 63 fois en volume mais sa masse n’est que 14,5 fois plus importante du fait de sa faible densité. Crédit : NASA

L'exploration du Système solaire par les sondes Voyager a montré que celui-ci était plus divers qu'on ne l'imaginait, stimulant les planétologues et les cosmogonistes construisant des modèles de la formation des corps célestes qu'il contient. L'un des buts de Voyager 2 lors de sa visite d’Uranus était de collecter des nouvelles données pour essayer de comprendre l'origine de l'étrange inclinaison de l'axe de rotation de la planète, qui est presque parallèle avec son plan orbital autour du Soleil, alors que les autres planètes ont des axes plutôt perpendiculaires.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   20/7/2018, 11:21

Trous noirs intermédiaires : la solution à l’énigme des trous noirs supermassifs
8 juillet 2018

Les trous noirs supermassifs ne peuvent se former par effondrement direct d'étoiles, mais peut-être par fusion de trous noirs de masses intermédiaires dont l'existence était suggérée par l'étude des relations entre masses des bulbes galactiques et masses des trous noirs s'y trouvant. On pense avoir découvert 10 de ces trous noirs intermédiaires.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : K. Cordes, S. Brown
Une illustration montrant la relation entre la masse des trous noirs supermassifs et la masse des bulbes galactiques.

Cela fait presque 50 ans que les astrophysiciens et les cosmologistes ont proposé l'existence de trous noirs supermassifs au cœur des grandes galaxies. Mais ils ne savent toujours pas vraiment comment ces objets pouvant contenir de quelques millions à quelques milliards de masses solaires ont bien pu se former dans le cosmos observable. Les trous noirs contenant plusieurs masses solaires ne sont eux pas problématiques puisque l'on sait qu'ils se forment suite à l'effondrement d'une étoile des dizaines de fois plus massive que le Soleil, en donnant une supernova de type SN Ia. Ils peuvent aussi se former selon un scénario un peu plus exotique, suite à une kilonova causée par la fusion de deux étoiles à neutrons. C'est très probablement ce qui a accompagné la source d'ondes gravitationnelles GW170817. Dans les deux cas, on parle de trous noirs stellaires.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   21/7/2018, 13:26

Protection planétaire : les règles vont changer…
9 juillet 2018

Un rapport de l'Académie américaine d'ingénierie, de sciences appliquées et de technologies a passé en revue les règles de la protection planétaire liées à l'exploration spatiale que la Nasa applique. Il en ressort qu'elles ne sont plus adaptées au monde d'aujourd'hui. Il est demandé à la Nasa d'en écrire de nouvelles.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Le rover 2020 donnera le coup d’envoi de la mission internationale de retour d’échantillons martiens. Crédit : NASA, JPL-Caltech

Selon un rapport de l'Académie américaine d'ingénierie, de sciences appliquées et de technologies, il y a une certaine urgence à ce que la Nasa mette à jour les règles de la protection planétaire qu'elle applique à ses missions spatiales à destination d'autres mondes du Système solaire. Ces règles, édictées à la fin des années 1960, ont été mises en place avant tout pour éviter qu'aucune mission de surface ne contamine d'autres mondes, d'une façon qui risquerait de fausser les études scientifiques ultérieures. Aujourd'hui, elles ne sont plus adaptées à notre époque.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   23/7/2018, 07:27

Cérès : des images inédites de la planète naine et du cratère Occator
9 juillet 2018

La sonde Dawn vole désormais à 35 kilomètres seulement au-dessus des reliefs de Cérès, planète naine dans la Ceinture d'astéroïdes. Sur ses dernières images, on y découvre des détails sans précédent des taches blanches à l'intérieur du cratère Occator. Dawn n'a pas fini de nous émerveiller.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À gauche : cratère Occator. La fiche gauche indique la position de Cerealia Facula.
À droite : gros plan sur la partie ouest de Cerealia Facula imagé par Dawn le 22 juin. La sonde était à 34 kilomètres au-dessus
de la surface. Ces images vont aider à élucider le mystère de l’origine de ces taches blanches dans le cratère Occator
(et ailleurs sur Cérès). Ces dépôts de carbonate de sodium proviennent-ils de réservoirs d’eau riche en minéraux situés
juste sous la surface ? Ou encore, de réservoirs de saumure plus profonds ? L’étude de ces détails et des bordures des dépôts
devrait aider les chercheurs à répondre à ces questions. Crédit : Nasa, JPL-Caltech, UCLA, MPS, DLR, IDA

Quand, au printemps 2015, la sonde Dawn est arrivée en vue de Cérès, plus gros corps de la Ceinture d'astéroïdes et planète naine la plus proche de la Terre, les chercheurs ont été très surpris de découvrir que l'astre était recouvert de petits boutons blancs et brillants. Au cours des semaines qui suivirent, à mesure aussi que le vaisseau explorateur se rapprochait de la surface, c'est le bouquet de taches blanches dans le cratère Occator (92 km de diamètre) qui retint le plus l'attention. De quoi s'agit-il exactement ? Les données collectées par le spectromètre ont suggéré qu'il s'agit des dépôts de carbonate de sodium, comme on en trouve dans les roches salines (évaporites) visibles sur Terre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   24/7/2018, 12:41

Astéroïdes : la mission Hera pour défendre la Terre
9 juillet 2018

Pour protéger la Terre d'une collision annoncée avec un astéroïde, peut-être faudra-t-il dévier celui-ci. Pour tester cette idée, la Nasa a prévu de lancer la mission Dart à destination de l'astéroïde binaire Didymos. Quelques années plus tard, l'Agence spatiale européenne (ESA) enverra la mission Hera, notamment pour mesurer les effets de l'impact.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La caractérisation de l'impact de Dart et la mesure de l'orbite de Didymoon sont
les principaux objectifs de la sonde Hera, de l'Agence spatiale européenne (ESA). Crédit : ESA, Science Office

Face au risque, très faible mais statistiquement pas nul, qu'un astéroïde de taille importante frappe la Terre, les agences spatiales étudient les moyens possibles pour protéger la Planète. La déviation de l'objet serait la solution la plus pragmatique. Pour tester cette idée, la Nasa a prévu de lancer la mission d'impact et de déviation Dart à destination de l'astéroïde binaire Didymos. Ce dernier est composé de deux objets : Didymos, le corps principal de 780 m de diamètre, et une lune de 160 m, provisoirement baptisée Didymoon, qui tourne autour de Didymos. La mission Dart percutera la lune Didymoon.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   25/7/2018, 10:11

Kepler : bientôt la panne sèche pour le célèbre chasseur d’exoplanètes
9 juillet 2018

Comme le craignait la Nasa, le satellite Kepler n'a visiblement plus beaucoup de carburant. L'urgence est de récupérer les données recueillies ces derniers mois. Néanmoins, le télescope spatial, qui en est déjà à sa deuxième vie, n'a pas encore dit son dernier mot.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Illustration du satellite Kepler, implacable chasseur d’exoplanètes. Crédit : NASA

La Nasa nous y a préparé il y a quelques semaines : le célèbre satellite Kepler pourrait tomber en panne sèche très prochainement. Nous allons donc perdre un grand chasseur d’exoplanètes, responsable de la prise de quelque 2.650 planètes reconnues et sans davantage car il y a encore près de 3.000 candidates. La semaine dernière, la jauge de carburant était en effet au plus bas, a annoncé l'Agence spatiale américaine. Dans le but de préserver le plus longtemps possible le télescope spatial et son butin, le vaisseau a été mis en mode hibernation pour économiser ses dernières gouttes de carburant.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   26/7/2018, 13:37

Météorite tombée dans l’océan : ils réussissent à récupérer des fragments
11 juillet 2018

Des chercheurs sont partis sur les traces de fragments d'une grosse météorite qu'ils ont vue exploser au-dessus de l'océan au large de l'État de Washington. C'est la première fois qu'une expédition pour repêcher délibérément les restes d'une météorite. La pêche a-t-elle été fructueuse ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Susan Poulton, Ocean Exploration Trust
À bord du Nautilus, le ROV Hercule se prépare à plonger en quête de fragments de météorite.

Des météorites, il en tombe tous les jours sur Terre... Des centaines de tonnes. Heureusement, la majorité d'entre elles sont des poussières. Toutefois, il arrive quand même que de gros morceaux pénètrent dans notre atmosphère. Celui du 7 mars par exemple n'est pas passé inaperçu : trois stations météo de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) ont repéré l'intrus lors de sa chute au-dessus de l'océan Pacifique, à 25 km des côtes de l'État de Washington (nord-ouest des États-Unis). Et ils ne sont pas les seuls : « la chute a été largement vue dans la région et largement entendue », rapporte le spécialiste des poussières cosmiques à la Nasa Marc Fries.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   27/7/2018, 07:36

Cette comète pourrait bien être visible à l’œil nu !
11 juillet 2018

C'est probablement la première fois que cette comète venue des confins du Système solaire vient faire un tour près du Soleil et donc de la Terre. Elle atteindra mi-août sa plus petite distance avec notre étoile. Début juillet, des astronomes ont vu sa luminosité augmenter considérablement. Il y a de bonnes chances pour que C/2017 S3 Panstarrs devienne visible à l'œil nu ! L'été est vraiment riche en observation.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
C/2017 S3 Panstarrs photographiée par Michael Jäger le 2 juillet. Crédit : Michael Jäger, Spaceweather

La comète C/2017 S3 Panstarrs pourrait bien devenir une des superstars du ciel de cet été 2018, en plus des 5 planètes visibles à l’œil nu (notamment en juillet, avec Mars très brillante), de l'astéroïde Vesta, de l'éclipse de Lune et bien sûr de la pluie d'étoiles filantes des Perséides, de retour chaque année (maximum d'activité dans la nuit du 12 au 13 août).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   29/7/2018, 21:18

Relativité générale : Einstein avait raison, même pour les étoiles à neutrons !
11 juillet 2018

Einstein a découvert la théorie de la relativité générale en se basant sur quelques principes physiques simples et aussi des mathématiques profondes. L'un d'eux vient de passer victorieusement un test grâce aux mouvements d'une étoile à neutrons dans un système triple.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Impression d’artiste du système d’étoiles triple PSR J0337+1715 qui est situé
à environ 4.200 années-lumière de la Terre. Ce système fournit un laboratoire naturel pour tester les théories
fondamentales de la gravité. Crédit : SKA organization

Plus de cent ans après sa découverte, la théorie de la gravitation d'Einstein continue à trôner au-dessus des théories physiques, à égalité avec la théorie quantique. La découverte de l'expansion de l'Univers, des trous noirs et des ondes gravitationnelles en sont sans doute les conséquences les plus spectaculaires et les plus emblématiques pour le grand public. Elle a aussi conduit à des développements moins médiatisés qui permettent néanmoins de sonder, eux aussi, les frontières de notre connaissance du cosmos, à la recherche d'une nouvelle physique qui serait encore plus étonnante. On compte parmi ces développements ceux dits des « approximations post-newtoniennes », c'est-à-dire la détermination par le calcul des écarts aux équations de Newton prédits par les équations de la relativité générale lorsque l'espace-temps est courbe, mais pas trop, comme au voisinage des planètes et surtout des trous noirs.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   30/7/2018, 19:11

Ecoutez le chant de Saturne enregistré par la sonde Cassini
16 juillet 2018

Avant de mourir dans l'atmosphère de Saturne, la sonde Cassini a enregistré des ondes dans le plasma interplanétaire entre Saturne et ses anneaux et surtout la lune Encelade. Un groupe de chercheurs a traduit les fréquences de ces ondes sous forme audible, permettant en quelque sorte d'écouter le chant de Saturne.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Une présentation des ondes dans le plasma autour de
Saturne enregistrées par la sonde Cassini et dont les fréquences ont été transposées dans
la bande audible et en comprimant la durée du signal de 16 minutes à 28,5 secondes.
Crédit : NASA, Jet Propulsion Laboratory

« Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie. » Blaise Pascal écrirait-il toujours cette pensée existentielle s'il était né à l'ère de la radioastronomie et de l'exploration spatiale ? Nous ne le saurons jamais même si nous pouvons raisonnablement penser que oui. Toujours est-il qu'au pied de la lettre, nous savons aujourd'hui que ces espaces, peut-être infinis, sont en réalité bruyants, parcourus en tout sens par des ondes électromagnétiques et même des ondes gravitationnelles agitant le tissu de l'espace qu'elles font vibrer. Et pour ceux qui feraient remarquer que ces ondes ne sont en réalité pas des ondes sonores, ce que nous pouvons leur concéder, on rappellera tout de même que de telles ondes se sont formées et propagées au moment du Big Bang dans le plasma du jeune univers observable et que leur mémoire a été gardée par le rayonnement fossile.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   31/7/2018, 11:13

Un nouveau volcan aurait été découvert sur Io, une lune de Jupiter
17 juillet 2018

Io, l'une des lunes de Jupiter, compte de nombreux volcans. La sonde Juno, en orbite autour de la planète gazeuse, a peut-être détecté la naissance d'un nouvel édifice volcanique proche du pôle Sud de ce satellite naturel.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Mise en évidence de l'emplacement de la nouvelle source de chaleur (hot spot, en anglais)
dans l'hémisphère sud de Io, la lune de Jupiter. L'image a été générée à partir des données recueillies le 16 décembre 2017
par l'instrument Jiram (Jovian InfraRed Auroral Mapper), à bord de la mission Juno, de la Nasa, lorsque le vaisseau spatial
se trouvait à environ 470.000 kilomètres de la lune jovienne. Sur cette image infrarouge, plus la couleur est claire,
plus la température enregistrée par Jiram est élevée. Crédit : Nasa, JPL-Caltech, SwRI, ASI, Inaf, Jiram

Les éruptions qui ont lieu actuellement sur le Kilauea, à Hawaï, sont impressionnantes et le Piton de la Fournaise, sur l'île de la Réunion, n'a pas été en reste cette année (bien que de façon nettement plus modeste), mais ces activités volcaniques ne sont rien par rapport à celle découverte sur Io en mars 1979.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   1/8/2018, 13:07

Cinq nouveaux amas globulaires découvert dans la Voie Lactée
18 juillet 2018

Les amas globulaires sont des fossiles de la naissance des galaxies il y a plus de 10 milliards d'années. Près de 200 sont en orbite autour de la Voie lactée, gardant les traces de son histoire et de sa structure. Un astronome brésilien, Denilso Camargo, vient d'en découvrir cinq de plus, proches du bulbe galactique.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. L'astronome Denilso Camargo, grand chasseur d'amas stellaires. Crédit : Denilso Camargo

Les amas globulaires sont des concentrations sphéroïdales très denses de quelques centaines de milliers d'étoiles en moyenne qui se sont formées dans les premiers milliards d'années de l'histoire de l'univers observable. Leurs tailles sont comprises entre quelques dizaines et quelques centaines d'années-lumière. Ils ont joué un rôle décisif en astronomie lorsque l'astronome Harlow Shapley a entrepris, à partir de 1914, d'utiliser ceux en orbite autour de la Voie lactée pour déterminer la taille de la Galaxie et la position qu'occupait le Soleil. Il arriva finalement au résultat escompté en 1918.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   2/8/2018, 10:30

Pluton : de nouvelles cartes très détaillées grâce à New Horizons
18 juillet 2018

Trois ans après le survol historique de Pluton par la sonde New Horizons, des chercheurs dévoilent les cartes officielles de la planète naine et de son compagnon Charon. Deux ans de travail méticuleux pour produire ces cartes topographiques très détaillées. Grâce à elles, les scientifiques peuvent mieux comprendre ce qui a façonné ce monde glacé à la grande diversité des reliefs.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Voici Tenzing Montes, les plus hautes montagnes de Pluton. Vue en perspective de
la chaîne de montagne située sur la bordure ouest de la plaine Spoutnik. Crédit : Lunar and Planetary Institute, Paul Schenk

Avant le 14 juillet 2015, personne ne savait à quoi ressemblait la surface de Pluton. Depuis sa découverte en 1930, la planète naine est souvent restée un point pâle et flou dans les télescopes qui pourtant devenaient toujours plus puissants, décennie après décennie. Puis, enfin, après un voyage à vive allure, une sonde entra dans le domaine de l'ex-neuvième planète, accompagnée de Charon (découverte il y a 40 ans) et leurs petites lunes. Rappelons combien ce fut un spectacle extraordinaire, et pour l'équipe de la mission New Horizons et pour tous les Terriens, de découvrir le vrai visage de Pluton. Nul alors ne soupçonnait une telle variété de paysages : des plaines, des vallées, des montagnes, des crevasses et aussi ce qui ressemble à des volcans de glace, etc.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   3/8/2018, 11:53

Vie martienne : des traces trouvées par Viking mais détruite par la NASA ?
18 juillet 2018

La Nasa aurait détruit involontairement des molécules organiques présentes dans les poignées de sol martien analysées par les deux atterrisseurs Viking il y a une quarantaine d'années. Comment cela est-il arrivé ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le 7 juin 2018, la Nasa annonçait la découverte par Curiosity
de molécules organiques dans des roches sédimentaires âgées de 3,5 milliards d’années. Crédit : NASA, GSFC

Ce n'est pas la première fois que les missions Viking, qui ont débarqué sur Mars, respectivement, le 20 juillet et le 3 septembre 1976, sont au cœur de l'attention des chercheurs quant à la découverte d'une possible vie passée sur la Planète rouge. Le débat n'a pas cessé au cours des quatre décennies écoulées (voir l'article plus bas). Alors, est-ce que les deux atterrisseurs ont indirectement identifié des traces de vie sur Mars ? Certains répondent que oui, c'est possible. En tout cas, les deux Viking Lander ont peut-être été les premiers de l'histoire à avoir détecté la présence de molécules organiques complexes à la surface de notre voisine.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   4/8/2018, 16:39

Cette étoile aurait dévoré une planète sous les yeux de la NASA : une première !
20 juillet 2018

Les récentes fluctuations de la luminosité d'une toute jeune étoile seraient provoquées par la matière libérée par des collisions répétées entre des corps planétaires rocheux. Des fragments de ces corps tomberaient sur cette étoile, un phénomène prédit mais jamais observé pour un jeune soleil âgé de quelques millions d'années.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Une vue d’artiste très exagérée de la destruction de jeunes planètes rocheuses par une jeune étoile. Crédit : NASA, CXC, M. Weiss

Depuis Descartes, Kant et Laplace, nous avons fait des progrès gigantesques dans la théorie de la formation du Système solaire. Le premier grand bond en avant est arrivé dans la seconde moitié du XXe siècle avec les modèles analytiques et numériques de la formation des planètes issus de la théorie de l'accrétion développée initialement par des chercheurs comme Viktor Safronov et George Wetherill. Le second bond en avant, qui est toujours accompagné des progrès des simulations numériques vient lui, surtout, des progrès de l'astronomie observationnelle depuis un quart de siècle et qui nous montrent les disques d'accrétions autour de jeunes étoiles dans des pouponnières stellaires, ainsi bien sûr que des exoplanètes.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   5/8/2018, 15:49

Jupiter : 12 nouvelles lunes découvertes dont une « boule étrange »
21 juillet 2018

La famille de Jupiter s'agrandit de 12 nouvelles lunes. Une famille nombreuse qui compte désormais 79 membres. Une découverte faite un peu par hasard et qui met en évidence trois groupes de satellites.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Comme on peut le voir sur
les deux images, la petite lune Valetudo (c’est son nom provisoire),
se déplace par rapport aux étoiles « fixes » à l’arrière-plan. Jupiter
est hors-champ, en haut à gauche. Crédit : Carnegie Science

Un peu plus de quatre siècles après la découverte par Galilée de quatre lunes en mouvement autour de Jupiter (les lunes galiléennes Io, Europe, Ganymède et Callisto), 12 petits corps s'ajoutent à la déjà très grande famille de satellites qui entourent la géante. Cela porte désormais à 79 le nombre de lunes qui lui gravitent autour. Un record pour notre Système solaire. Aucune autre planète ne peut prétendre à en avoir autant (en tout cas, pour l'instant). Rien d'étonnant à cela, diriez-vous, que le lubrique Zeus-Jupiter soit autant et si bien entouré... Tous ces satellites en effet portent des noms des conquêtes du dieu de la foudre (au grand dam de Héra-Junon). Tous ou presque furent ces compagnes et compagnons d'un soir (ou plus). Et la liste continue de grandir.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   6/8/2018, 18:28

Des tonnes de diamant à l’intérieur de la Terre ?
22 juillet 2018

Une étude basée sur l'analyse d'ondes sismiques conclut que des tonnes (et des tonnes) de diamants se cachent sous la croûte terrestre. Inutile pourtant de se préparer à une ruée vers le diamant, ces incroyables réservoirs en effet restent hors d'atteinte.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Des chercheurs assurent que la Terre cache environ 1.000 fois plus de diamants
que prévu. Malheureusement, ils se trouvent hors de portée des forages. Crédit : Naeblys, Fotolia

Un quadrillion de tonnes, ce n'est pas rien. Dans la bouche des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis), cela équivaut à 1016 tonnes. Et c'est la quantité de diamants qu'ils imaginent être cachés à plus de 150 kilomètres sous la surface de la Terre, à l'intérieur des racines cratoniques, pour être plus précis. Des formations rocheuses dissimulées sous les plaques tectoniques.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   7/8/2018, 12:48

Vols habités : que faire des ordures ménagères dans l’espace ?
23 juillet 2018

Sur Terre, chez vous, quand vos poubelles sont pleines, vous les sortez dehors ou les videz dans des containers prévus à cet effet. À bord de la Station spatiale internationale, les astronautes les chargent dans les capsules qui les redescendent sur Terre. Mais demain, quand les astronautes s'envoleront à destination de Mars ou d'un astéroïde, comment seront gérées les ordures ménagères qui s'accumuleront jour après jour. La Nasa y réfléchit sérieusement et envisage des systèmes pour les recycler et les rendre inoffensives pour les astronautes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Le véhicule Orion de la NASA qui sera utilisé pour des voyages à destination de la Lune, voire Mars. Crédit : NASA

À bord des futurs véhicules spatiaux à destination des mondes éloignés de la Terre, comme Mars ou des astéroïdes, la gestion des ordures ménagères et des déchets alimentaires produits par l'équipage préoccupe la Nasa.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19112
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   8/8/2018, 09:20

Neptune : une image inédite grâce à la tomographie laser
23 juillet 2018

On pourrait penser que cette image de la planète a été acquise par le télescope spatial Hubble. Et bien non. Nous la devons au Very Large Télescope de l'ESO, le VLT, qui utilise un nouveau dispositif d'optique adaptative et génère des images d'une très grande définition. Cette optique adoptive, basée sur la tomographie laser, vient de réaliser ses premières lumières en observant plusieurs objets du ciel dont Neptune.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Ce montage permet de se rendre compte de l'intérêt d'utiliser l'optique adaptative pour observer le ciel. À gauche,
Neptune observée avec optique adaptative tandis que la partie droite de l'image à été observée sans. Crédit : ESO, P. Weilbacher

Les techniques d'observation du ciel depuis la Terre s'améliorent. Avec la mise en service d'un tout nouveau dispositif d'optique adaptative basé sur la tomographie laser, il devient dès lors possible de capturer, depuis le VLT et dans le domaine visible, des images dotées d'une définition supérieure à celles des images acquises par le télescope spatial Hubble. L'optique adaptative est une technique permettant de compenser l'effet de flou généré par l'atmosphère terrestre, un problème d'envergure rencontré par l'ensemble des télescopes opérant depuis le sol.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (juillet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (juillet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: