ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (août)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (août)   17/8/2018, 10:27

Une collision d’étoiles trahie par des molécules radioactives
1er août 2018

CK Vulpeculae est une étoile entourée d'une nébuleuse de la constellation boréale du Petit Renard, observée en 1670 sous la forme d'une nova, la première attestée du genre. La détection de molécules radioactives dans sa nébuleuse révèle aujourd'hui qu'elle est plus vraisemblablement le produit d'une collision de deux étoiles peu massives.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : ESO/L. Calçada
Cette vue d’artiste montre VFTS 532 – le système d’étoiles doubles le plus chaud et le plus massif connu à ce jour, dont les
composantes, situées à grande proximité l’une de l’autre, partagent du contenu matériel. Les deux étoiles de ce système extrême
se situent à quelque 160.000 années-lumière de la Terre dans le Grande Nuage de Magellan. Cet étrange système s’achemine
certainement vers une fin dramatique : la formation d’une unique étoile géante ou d’un futur trou noir binaire.  

Il y a 348 ans, les astronomes Anthelme Voituret et Johannes Hevelius (le père de la cartographie lunaire et l'époux de l'astronome Elisabeth Koopmann-Hevelius) ont découvert une étoile au cours du mois de juin 1670, une nova, la première découverte à l'époque moderne. Elle est connue sous le nom de CK Vulpeculae mais à l'origine l'astronome britannique John Flamsteed, contemporain de Newton et Halley lui avait attribué la dénomination 11 Vulpeculae (11 Vul) dans son catalogue, indiquant que cette étoile variable était dans la constellation boréale du Petit Renard. Pendant des siècles, on a perdu sa trace, elle faisait donc partie des célèbres étoiles disparues de Flamsteed.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)


Dernière édition par RIGEL le 18/8/2018, 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (août)   18/8/2018, 17:23

Colonisation de Mars : le top 5 des futures habitations
2 août 2018

À travers un concours, la Nasa invite des ingénieurs, architectes et Géo Trouvetout du monde entier à mettre au point les habitats qui accueilleront les premiers visiteurs humains de Mars et aussi ceux qui séjourneront sur la Lune. Des abris à toute épreuve qui devront être fabriqués sur place. Voici les cinq finalistes et leurs projets de constructions.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Concept d’habitat sur Mars développé par Al. SpaceFactory. Crédit : Al. SpaceFactory

C'est sur nos voisines la Lune et Mars - au passage, rappelons que fin juillet, la Planète rouge atteignait sa plus petite distance avec la Terre depuis 15 ans, ce qui a pour effet de la rendre très brillante dans le ciel de cet été - que l'humanité concentre le plus son attention pour de possibles colonisations. Les projets fleurissent, émanant de divers pays via leurs agences spatiales et aussi des sociétés privées. Quand arriveront alors les pionniers sur Mars ? Le patron de SpaceX, Elon Musk, promet le débarquement des premiers explorateurs dès... 2024. La Nasa, de son côté, est plus tempérée et envisage les premiers pas de ses astronautes, au mieux, au cours de la décennie 2030.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   19/8/2018, 11:30

Les éruptions du jeune Soleil étaient hyperpuissantes
3 août 2018

La découverte d'isotopes dans un minéral présent dans la météorite de Murchison atteste qu'à l'aube de la formation du Système solaire, notre étoile faisait de terribles colères bien plus violentes qu'aujourd'hui en émettant un flot bien plus intense de rayons cosmiques. On avait déjà des indications en ce sens mais la preuve apportée serait plus solide et convaincante.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. C'est ce à quoi notre Système solaire aurait pu ressembler à sa naissance :
une jeune étoile émettant des radiations sous forme de rayons X, ultraviolets et protons ainsi que des matériaux sous forme
de jets de gaz et de poussières. L'image de Hubble montre l'objet Herbig-Haro 24 dans une région de formation d'étoiles
dans la constellation d'Orion. Crédit : NASA, ESA, Hubble Heritage (STScI/AURA)/Hubble-Europe Collaboration;
D. Padgett (NASA's GSFC), T. Megeath (U. Toledo), B. Reipurth (U. Hawaii)

Les chercheurs qui s'occupent de la cosmogonie du Système solaire, et plus généralement des autres soleils avec leurs cortèges de planètes, ne sont pas seulement confrontés à des problèmes de mécanique céleste, de mécanique des fluides et de transferts de rayonnement mais aussi à des problèmes de physique nucléaire et de cosmochimie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   21/8/2018, 09:07

Terraformation : rendre Mars habitable serait impossible pour l’instant
3 août 2018

Pour Elon Musk, il suffirait de bombarder les calottes polaires de Mars pour libérer du carbone et ainsi épaissir la maigre atmosphère de la Planète rouge et la réchauffer. Mais une nouvelle étude, financée par la Nasa, répond que cela ne serait pas suffisant. Selon ces chercheurs, injecter les quantités de CO2 requises et disponibles sur notre voisine serait irréalisable. Du moins pas avant longtemps. Très longtemps.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La terraformation de Mars n’est pas pour tout de suite. Avec nos technologies actuelles,
il n’est pas possible d’injecter suffisamment de carbone pour épaissir l’atmosphère de Mars et la réchauffer. Les colons martiens
du XXIe siècle devront garder leurs combinaisons pour randonner sur notre voisine. Crédit : Ulia Koltyrina, Fotolia

Terraformer Mars, c'est-à-dire la rendre habitable pour l'être humain comme l'est la Terre, est un vieux rêve. L'idée n'est donc pas nouvelle et est exploitée dans de nombreux livres et films de science-fiction depuis plusieurs décennies. S'agit-il d'une chimère ? Tout le monde n'est pas de cet avis et la littérature scientifique est riche en études sur la faisabilité d'une telle entreprise. D'ailleurs, en parlant d'entreprise, le patron de SpaceX, Elon Musk, est, lui, très optimiste quant à la colonisation de Mars qu'il entend aborder dès 2024. Dans sa vision, des cités martiennes sortiront du sol rouge avant la fin du siècle. Pour lui, rendre Mars verdoyante serait envisageable.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keclem
Visiteur
Visiteur
avatar

Masculin Messages : 6
Date d'inscription : 11/08/2018
Localisation : Cenon

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   21/8/2018, 23:44

C'est normal que Elon Musk soit optimiste sur la terraformation de mars, car le business de SpaceX à long terme reste le transport humain/materiel vers mars. Il doit donc rassurer ses investisseurs en faisant ce genre de sortie médiatique.

Pour en revenir sur cette étude, l'autre problème avec la terraformation de production de C02, c'est que mars a du mal à garder son atmosphère et donc recréer une atmosphère avec une planète qui a du mal a conserver me semble plus que difficile.

Sinon s'il manque du C02 sur Mars on peut, peut être demander à Trumps d'envoyer ses centrales à charbon qu'il vient tout juste d'autoriser à réouvrir. Sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   22/8/2018, 08:18

Détection des extraterrestres : l’échelle de Rio a été redéfinie
8 août 2018

Quand et à quel point prendre au sérieux une découverte annoncée dans les médias qui pourrait laisser penser que l'on est en présence d'une manifestation de l'existence d'une civilisation E.T. ? Une échelle comparable à celle des risques que fait poser un géocroiseur existe depuis 2000 dans ce but : l'échelle de Rio.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Fotolia, PhotoElite
Une vue des radiotélescopes du VLA (Very Large Array) utilisés (entre autres) dans le cadre du programme SETI.

On a beaucoup parlé récemment du Congrès international des mathématiciens (ICM, International congress of mathematicians) qui s'est tenu à Rio de Janeiro et qui a été l'occasion de décerner les nouvelles médailles Fields. Pour des exobiologistes comme Carl Sagan ou Franck Drake, les mathématiques sont certainement la clé qui nous permettrait de commencer à discuter avec une intelligence extraterrestre et à comprendre le message qu'une civilisation E.T. avancée pourrait nous avoir envoyé, comme dans le cas du film de hard science-fiction Contact.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   23/8/2018, 07:29

ISS : que va devenir la Station spatiale international ?
9 août 2018

En 2024, il en sera terminé de la Station spatiale internationale. Les agences spatiales partenaires de ce programme emblématique d'une coopération spatiale, inédite et grandement réussie, financeront une autre station, mais à proximité de la Lune. Quant à l'actuelle Station spatiale, elle pourrait être cédée à des sociétés privées ou désorbitée. La Nasa a aussi l'option de rehausser son orbite pour la conserver une centaine d'années de plus !


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La rentrée destructive de l'ATV-1 Jules Verne en septembre 2008. Crédit : ESA

En 2024, les différents partenaires de la Station spatiale internationale devraient progressivement s'en désengager. L'administration Trump a supprimé le financement de l'ISS au-delà de 2025, demandant à la Nasa d'établir un avant-poste de l'exploration qui sera installé à proximité de la Lune et d'accentuer ses efforts sur les missions habitées vers l'espace lointain. Une idée qui a suscité un très fort intérêt des autres partenaires de l'ISS qui se sont tous engagés dans ce nouveau programme international, première étape avant une mission habitée à destination de Mars.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   24/8/2018, 06:30

Sursauts radio rapides : le radiotélescope Chime pourrait les décrypter
10 août 2018

Les sursauts radio rapides sont mystérieux. Ils pourraient tout aussi bien avoir une explication dans le cadre de l'astrophysique connue qu'ouvrir une nouvelle ère en physique théorique, voire en exobiologie. Un nouveau radiotélescope canadien, nommé Chime, devrait détecter beaucoup de ces sursauts radio rapides et il a commencé à le faire. Réussira-t-il à les décrypter ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Une vue de nuit de Chime, le nouveau radiotélescope canadien. Crédit : Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment (CHIME)

Chaque fois qu'une nouvelle fenêtre observationnelle s'est ouverte en astronomie, elle a conduit à faire des bonds majeurs dans notre connaissance du cosmos observable. Nous en avons deux exemples récents :
- l'un avec la naissance de l'astronomie gravitationnelle, grâce à Ligo et Virgo ;
- l'autre avec un autre avatar de l'astronomie multimessager, comme l'a montré le détecteur de neutrinos IceCube.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   25/8/2018, 21:20

L’astéroïde Ryugu vu de tout près
10 août 2018

Après trois ans et demi de voyage, la sonde spatiale Hayabusa-2 a rejoint, fin juin, l'astéroïde Ryugu. La récolte de données vient de commencer. Les 6 et 7 août, le vaisseau s'est approché à moins d'un kilomètre de l'astre, nous dévoilant des détails inédits de sa surface.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À droite : agrandissement de la zone encadrée en rouge sur la photo de gauche.
Cliché pris avec la caméra ONC-T, à environ 1.250 m d’altitude, le 7 août 2018. Crédit : JAXA

Arrivée le 27 juin dans le giron de 1999 JU3, rebaptisé Ryugu, la sonde Hayabusa-2 a commencé sa mission d'un an et demi autour de l'astéroïde. Autour et sur... car bientôt, en octobre, quatre robots, dont Mascot, développé par le CNES, vont se poser sur le dos de l'astre de forme cubique afin de mieux connaître sa composition et ainsi percer ses secrets sur son passé et le nôtre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   26/8/2018, 17:10

Une mystérieuse source de rayons X découvertes par des étudiants
12 août 2018

Des étudiants associés à un programme de recherches en astrophysique à Milan ont repéré dans les archives d'un télescope spatial sensible au rayonnement X une curieuse source dont la luminosité a bondi puis baissé rapidement... De quoi s'agit-il ?


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La source de rayonnement X repérée en
direction de l’amas globulaire NGC 6540. Le phénomène s’est produit en 2005.
Crédit : ESA, XMM-Newton, A. De Carlo (Inaf)

Depuis quelques années, l'Institut national d'astrophysique de Milan invite des étudiants des lycées voisins à collaborer aux enquêtes des chercheurs. Des contributions bienvenues qui réservent parfois de belles surprises. C'est ce qui est arrivé cette année à un groupe de six jeunes apprentis astronomes à qui il a été confié la tâche de passer au crible pas moins de 200 sources de rayonnement X. Leur mission, qu'ils ont acceptée avec plaisir après « une introduction en astronomie et les sources exotiques » : identifier celles qui n'auraient pas encore été étudiées. Le défi s'est révélé gagnant car ils en ont épinglé une poignée, dont une qui « s'est avérée particulièrement intéressante », raconte Andrea de Luca, l'une des coordinatrices du projet et chercheure à l'Inaf.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   27/8/2018, 10:39

Cette météorite provient du plus vieux volcan connu du système solaire
15 août 2018

Les météorites sont diverses et certaines ressemblent à des laves trouvées sur Terre, ce qui indique qu'elles proviennent de volcans très anciens sur des corps célestes à l'aube du Système solaire. Celle découverte récemment, NWA 11119, est la plus vieille lave connue et elle indique pour la première fois que ces volcans ne crachaient pas que des basaltes.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La météorite NWA 11119. Crédit : University of New Mexico

Les météorites fascinent, aussi bien par leur beauté quand on pense aux pallasites avec leur cristaux d'olivine dans une matrice de fer que par leur origine, tout à la fois l'espace interplanétaire et l'aube de la formation du Système solaire. Notre connaissance de ces roches est récente même si l'humanité est confrontée avec ces pierres tombées du ciel depuis des millénaires (on sait que la dague de Toutânkhamon a été forgée dans du fer d'origine météoritique).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   28/8/2018, 11:49

Le lanceur Véga pourra envoyer 80 satellites en même temps
16 août 2018

Arianespace continue à se diversifier pour répondre à tous les segments du marché du lancement de satellites. Pour répondre au marché en très forte croissance des petits et très petits satellites, qui nécessite des lancements multiples, Arianespace et Avio mettent au point, avec l'Agence spatiale européenne, un dispenseur qui permettra de lancer des dizaines de satellites lors d'un même vol. Le vol de démonstration est prévu en 2019 avec déjà plusieurs satellites en commande !


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : ESA
Le futur dispenseur SSMS de Vega pour les lancements multiples de petits satellites.

L'arrivée réussie de SpaceX sur le marché du lancement de satellites ouvert à la concurrence a contraint ArianeGroup à réagir avec la mise en développement d'Ariane 6. Il y a aussi un autre secteur du marché du lancement de satellite où Arianespace est aussi en train de préparer son futur. C'est celui du lancement multiple de petits et très petits satellites, dont le marché connaît une croissance vertigineuse avec 7.000 petits satellites à mettre sur orbite d'ici 2027 (source Euroconsult).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   29/8/2018, 10:45

L’Inde veut envoyer des hommes dans l’espace d’ici à 2022
16 août 2018

Quelle sera la quatrième nation à envoyer ses astronautes dans l'espace par ses propres moyens ? Certainement pas l'Europe qui préfère coopérer à des programmes internationaux, ni le Japon technologiquement à la traîne dans ce domaine. Ce devrait être l'Inde qui a la volonté politique de le faire et acquiert progressivement les technologies nécessaires à cela. Son premier ministre vient de fixer un objectif. Ce sera 2022 !


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Essai réussi de la tour d'extraction du système d'évacuation des équipages (5 juillet 2018).
Le but était de démontrer que cette tour pouvait extraire très rapidement une capsule (à l'image un démonstrateur de capsule)
d'un lanceur subissant une anomalie. Le démonstrateur s'est ensuite posé à l'aide de parachutes. Crédit : ISRO

Après l'URSS, les États-Unis et la Chine, l'Inde sera-t-elle la quatrième nation à envoyer par ses propres moyens des hommes dans l'espace ? Oui, si l'on se fie au discours à la Nation que le premier ministre indien, Narendra Modi, vient de tenir l'occasion du Jour de l'indépendance. Au-delà de la volonté politique, ce qui manque à d'autres pays cloués au sol, l'Inde a aussi les capacités financières et technologiques pour réaliser cet exploit.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   30/8/2018, 16:07

Et si les phonons avaient une masse… négative !
17 août 2018

Selon des chercheurs américains, il se pourrait bien que les phonons, et avec eux les ondes sonores, transportent de la masse. Une masse négative qui leur permettrait de générer un minuscule champ gravitationnel.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le phonon, c’est l’artifice que les physiciens emploient pour décrire les ondes sonores. Mais il se
pourrait que cet artifice prenne corps si la théorie de chercheurs américains venait à se vérifier. Crédit : BillionPhotos.com, Fotolia

Les ondes sonores peuvent être considérées comme la mise en mouvement de molécules qui se heurtent les unes aux autres comme les boules sur une table de billard. Mais pour décrire plus aisément le comportement des ondes sonores, les physiciens ont imaginé une particule fictive qu'ils ont baptisée phonon. Une particule nécessairement dénuée de masse. Et de fait, non soumise à la gravité.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   31/8/2018, 09:46

HiCIBaS, le chasseur d’exoplanètes en ballon, a été lancé !
18 août 2018

Avec HiCIBaS, des chercheurs canadiens espèrent étudier et imager des exoplanètes à moindre coût en utilisant des ballons stratosphériques. Les essais ont débuté avec le lancement réussi du premier engin.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Airstar 2018
Airstar Aerospace a été impliquée dans la Campagne ballons Australes CNES 2017 avec des ballons stratosphériques.

Durant les vingt prochaines années, l'actualité astronomique va sans doute être dominée par les découvertes de l'astronomie gravitationnelle dans le cadre de l'astronomie multimessager et par celles de l'exobiologie avec l'étude des exoplanètes et l'exploration poussée du Système solaire. Ces avancées auront cependant un prix et l'idée de le faire baisser est sans doute bonne alors que nous entrons dans une zone de turbulences économiques et politiques, avec le réchauffement climatique, la transition énergétique et les conséquences de la surpopulation.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   2/9/2018, 19:36

Mission Chang’e4 : la face cachée de la Lune accueillera le rover en décembre
20 août 2018

En décembre, la Chine lancera un rover à destination de la face cachée de la Lune. Une première mondiale et un pari audacieux pour ce pays. Le feu vert aux derniers préparatifs avant le lancement vient d'être donné. Les responsables de la mission attendaient d'être sûrs du bon fonctionnement de Queqiao, le satellite relais qui relaiera les communications entre la Terre et la face cachée de la Lune.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Vues d'artistes de la plateforme d'atterrissage et du rover de la mission Chang'e 4. Crédit : CASC

La Chine vient d'annoncer que le rover de la mission Chang'e 4 sera lancé en décembre 2018. Cette mission, qui se compose d'une plateforme d'atterrissage portant un rover, doit se poser sur la face cachée de la Lune. Le feu vert au lancement a été donné après que la recette en vol du satellite et les premières semaines d'utilisation ont confirmé le bon fonctionnement du satellite Queqiao, lancé en mai 2018, sur une orbite de Halo au point de Lagrange 2 du système Terre-Lune, à environ 500.000 kilomètres de la Terre et 65.000 kilomètres de la Lune. Ce satellite doit relayer les communications du rover et de la plateforme d'atterrissage de la mission Chang'e 4 depuis la face cachée de la Lune.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   3/9/2018, 11:16

Une preuve de l’avant Big Bang de Roger Penrose dans le rayonnement fossible ?
22 août 2018

Le génial mathématicien et physicien Roger Penrose pense avoir trouvé une preuve de son modèle de « cosmologie cyclique conforme ». Des « points Hawking » seraient visibles dans le rayonnement fossile, témoignant de l'évaporation de trous noirs supermassifs survenue avant le Big Bang, dans un monde qui aurait précédé le nôtre.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les points de Hawking que les chercheurs pensent avoir trouvés sont indiqués
par des cercles sur cette carte du rayonnement fossile. Crédit : Daniel An, Krzysztof A. Meissner et Roger Penrose

Les membres de la collaboration Planck ont récemment rendu public le bilan de leur dur travail d'analyse des données collectées par ce satellite qui a observé le rayonnement fossile, la plus vieille lumière de l'Univers observable. La cosmologie standard en est sortie très renforcée mais de nombreuses questions et possibilités sur le cosmos demeurent, en particulier à propos des phases très primitives de son histoire, et bien plus encore de son éventuel début dans le temps et l'espace ou d'un hypothétique « avant-Big Bang ».

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   4/9/2018, 18:37

La jeune planète Bêta Pictoris b est étonnamment massive
23 août 2018

La célèbre exoplanète Bêta Pictoris b, âgée d'environ 20 millions d'années tout au plus, avait été découverte et imagée directement en 2008. En combinant les données des satellites Gaia et Hipparcos concernant les mouvements de son étoile hôte, on vient enfin de préciser se masse. Elle contiendrait entre 9 et 13 fois la masse de Jupiter.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. On voit sur cette photo composite, prise dans l'infrarouge proche,
le système de Bêta Pictoris. Le disque de débris est bien visible ainsi que l'exoplanète Bêta Pictoris b. En haut à droite,
se trouve la comparaison avec la taille de l'orbite de Saturne. Crédit : ESO/A-M. Lagrange et al.

L'étoile Bêta Pictoris (β Pic) est une très jeune étoile blanche ayant débuté sa vie sur la séquence principale du diagramme de Hertzsprung-Russel depuis environ 23 millions d'années. Elle est située à une distance d'environ 63 années-lumière du Système solaire dans la constellation australe du Peintre. Elle était donc une cible toute trouvée pour le satellite Iras (Infrared Astronomical Satellite), un télescope spatial infrarouge sur une orbite héliosynchrone, lancé le 25 janvier 1983.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   5/9/2018, 12:12

Hubble : un nouveau champ ultraprofond avec 15.000 galaxies
24 août 2018

Plongez jusqu'aux confins de l'univers à travers cette nouvelle image d'Hubble. Des milliers de galaxies, chacune peuplée de milliards d'étoiles, arborent cette magnifique tapisserie cosmique. Vous contemplez 11 milliards d'années d'histoire de l'univers.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les galaxies foisonnent dans cette image composite du projet HDUV (Hubble Deep UV).
Téléchargez l’image en très haute résolution ICI (attention : 82,1 Mb).
Crédit : Nasa, ESA, P. Oesch (University of Geneva), M. Montes (University of New South Wales)

On dirait du plancton prélevé dans l'océan... mais non. Ce n'est pas le microcosme qu'on découvre sur cette image captivante mais le macrocosme. Un océan constellé de galaxies.
Cette scène est un aperçu de l'univers que l'on peut deviser à travers un petit trou de serrure en direction de la Grande Ourse. C'est dans un petit recoin de la constellation, où très peu d'étoiles de notre maison la Voie lactée s'interposent (au premier plan), que l'on peut surprendre ce panorama à travers l'espace et le temps.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   6/9/2018, 19:26

Opportunity se réveillera-t-il après la tempête sur Mars ?
25 août 2018

Quid de la tempête globale qui a obligé Opportunity à plonger en hibernation ? Le vaillant rover, actif depuis plus de 14 ans, va-t-il se remettre de ce long sommeil ? L'équipe qui s'en occupe a de bonnes raisons d'être optimiste. Pour garder le moral, ils diffusent tous les matins des chansons.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À gauche, Mars en mai et à droite, Mars en juillet.
Les images sont de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter). Crédit : Nasa, JPL-Caltech, MSSS

Le soir, quand on admire Mars au regard de braise — une braise particulièrement étincelante cet été —, tout paraît calme et paisible là-bas, à quelque 61 millions de kilomètres de la Terre. C'est bien sûr une illusion car la Planète rouge est en train d'essuyer une de ces immenses tempêtes de poussière dont elle a le secret. Elle a commencé modestement fin mai sous la forme d'un petit front nuageux mais, en quelques jours, elle s'est considérablement développée jusqu'à englober toute la planète. Sous les yeux ébahis des orbiteurs, la surface de Mars s'estompait sous un voile de poussière. Des images très impressionnantes.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   7/9/2018, 11:37

De l’eau sur la Lune : il y a bien de la glace aux pôles
26 août 2018

De nouvelles analyses des données spectroscopiques de la sonde indienne Chandrayaan-1 apportent une preuve directe de l'existence de glace d'eau pure dans les régions perpétuellement dans l'ombre, au fond de certains cratères lunaires. Situées aux pôles de la Lune, ces réserves pourraient servir à sa colonisation.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. L'image montre la répartition de la glace de surface au pôle Sud de la Lune (à gauche) et au pôle Nord (à droite),
détectée par l'instrument Moon Mineralogy Mapper de la Nasa. Le bleu représente les localisations de cette glace, tracées sur une image de la surface lunaire,
où l'échelle de gris correspond à la température de surface (les zones les plus sombres représentent des zones plus froides et des tons plus clairs indiquent
des zones plus chaudes). La glace est concentrée dans les endroits les plus sombres et les plus froids, dans l'ombre des cratères. C'est la première fois que
des scientifiques observent directement la présence de glace d'eau à la surface de la Lune. Crédit : Shuai Li

Comme Futura l'expliquait dans le précédent article (voir ci-dessous), depuis le début du XXIe siècle, on a de bonnes raisons de penser que la réalité pourrait un jour prochain rejoindre la science-fiction. En l'occurrence, cela concerne la présence d'eau sur la Lune et son lien avec l'établissement d'une base permanente proche d'un pôle lunaire tel que l'imaginait Arthur Clarke il y a 50 ans, lors de la sortie sur les écrans, en 1968, du mythique 2001 : l'Odyssée de l'espace.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   8/9/2018, 12:09

Formation du système solaire : du quartz découvert pour la première fois dans une météorite
27 août 2018

Le quartz est un minéral banal sur Terre mais, curieusement, on ne l'avait jamais trouvé dans des météorites, pourtant reflet du matériau à l'origine des planètes rocheuses du Système solaire. C'est chose faite avec la météorite Yamato-793261 qui nous renseigne donc sur la cosmogonie planétaire.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : 2018 Waseda University
La météorite Yamato-793261 (Y-793261) trouvée en Antarctique.

La théorie de la formation des planètes n'est pas qu'un problème de mécanique céleste, d'astrophysique des fluides et des plasmas, de théorie du transfert du rayonnement. C'est aussi un problème de chimie, de cosmochimie même, tant la naissance du Système solaire et sa composition chimique est le reflet du Big Bang et de l'histoire de la Voie lactée.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   9/9/2018, 17:43

L’astéroïde Bennu est en vue de la sonde Osiris-Rex
28 août 2018

Partie de la Terre il y a deux ans, Osiris-Rex n'est plus très loin de sa cible, le géocroiseur Bennu. L'approche finale vient de commencer.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Première image de l’astéroïde Bennu prise le 17 août par Osiris-Rex. Crédit : Nasa, Goddard, University of Arizona

Vous vous en souvenez peut-être : fin septembre, l'année dernière, la sonde Osiris-Rex (Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification, Security-Regolith Explorer) faisait un détour par la Terre, nous transmettant une carte postale de la planète (et de son satellite) et surtout, l'engin de la Nasa profitait de cette visite programmée pour prendre de la vitesse et ainsi rejoindre plus vite sa cible. Onze mois plus tard, après un voyage interplanétaire de quelque 1,8 milliard de kilomètres depuis son départ il y a presque deux ans, la voici enfin en vue de Bennu (ou Bénou, anciennement 1999 RQ36). Le 17 août dernier, à une distance de (seulement) 2,2 millions de kilomètres, elle a ouvert son œil PolyCam sur le corps céleste qu'elle va bientôt survoler. L'approche finale, prélude à cette mission très ambitieuse, a commencé. L'arrivée est prévue le 3 décembre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19248
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   10/9/2018, 10:00

Le spectre de l’antihydrogène révèlera-t-il l’énigme de l’antimatière ?
29 août 2018

L'expérience Alpha au Cern traque d'éventuelles différences entre les atomes d'hydrogène et d'antihydrogène, à la recherche d'une nouvelle physique et d'une solution à l'énigme de l'antimatière en cosmologie. Les physiciens ont réussi à observer l'équivalent de la raie Lyman-α de l'hydrogène... mais toujours pas de révolution en vue.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue générale de l’expérience Alpha au CERN. Crédit : CERN, Maximilien Brice

En 1928, cherchant une version relativiste de l'équation de Schrödinger décrivant un électron (à ne pas confondre avec une version relativiste de l'équation de Schrödinger qui est un problème beaucoup plus général), le physicien Paul Dirac découvre sa célèbre équation. Comme il le dira lui-même, elle était « plus intelligente » que lui car sa formulation mathématique fournissait automatiquement, et de façon totalement inattendue, non seulement le moment cinétique intrinsèque des électrons, leur spin, mais aussi leur moment magnétique.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (août)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Horizon des évènements-
Sauter vers: