ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (janvier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (janvier)   8/1/2019, 07:38

New Horizons : premières images détaillées d’Ultima Thulé, l’objet le plus lointain jamais exploré
3 janvier 2019

Voici à quoi ressemble 2014 MU69, surnommé Ultima Thulé. Un bonhomme de neige ! Trois ans après avoir révélé au monde le visage de Pluton, la sonde New Horizons marque à nouveau l'Histoire en approchant et photographiant un fossile de la formation du Système solaire, circulant dans la ceinture de Kuiper, à plus de 6,6 milliards de kilomètres. C'est le monde le plus éloigné jamais visité par un vaisseau terrestre.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. 2014 MU69 alias Ultima Thulé photographié à
28.000 kilomètres de distance, le premier janvier, une demi-heure avant le passage de
New Horizons au plus près de l'objet de la ceinture de Kuiper. Sa période de rotation
est estimée à 15 heures. Crédit : Nasa, SwRI, JHUAPL

L'équipe de New Horizons continue de nous faire rêver en nous faisant découvrir progressivement Ultima Thulé, au fur et à mesure que les données collectées par la sonde arrivent. Hier soir, mercredi 2 janvier, soit quelques heures seulement après le passage du vaisseau à 3.500 kilomètres du centre de l'objet de la ceinture de Kuiper, Alan Stern et ses collègues nous ont régalés en dévoilant les premières images détaillées de l'astéroïde.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)


Dernière édition par RIGEL le 10/1/2019, 07:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   9/1/2019, 08:14

Avec Chang’e 4, la Chine réussit le premier alunissage sur la face cachée de la Lune
3 janvier 2019

La Chine vient de réussir le premier alunissage sur la face cachée de la Lune. Tôt ce matin, le rover de la mission Chang'e 4 s'est posé dans le cratère Von Kármán. Un exploit technique qui ouvre un nouveau chapitre de l'exploration robotique de la Lune, prélude aux premières missions habitées qui devraient débarquer d'ici la fin de la prochaine décennie. En attendant, en 2019, la Chine lancera un autre rover qui aura pour tâche de rapporter sur Terre deux kilogrammes de roche lunaire.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La face cachée de la Lune vue depuis la sonde LRO de la NASA. Crédit : NASA, LRO Science Team

Cinq ans après le rover Yutu de la mission Chang'e 3, posé sur la face visible de la Lune en décembre 2013, la Chine a de nouveau réussi à poser un rover. Mais cette fois-ci la mission s'est posée sur la face cachée de la Lune. Un exploit inédit dans l'histoire de l'exploration de notre satellite, car ni les États-Unis ni la Russie et encore moins l'Europe ont exploré depuis le sol cette partie méconnue de la Lune. Certes, des sondes en orbite autour de la Lune l'ont survolée, ce qui a permis de tracer de nombreuses cartes, mais la Chine est le premier pays à réussir un alunissage sur la face cachée.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Actualités spatiales (janvier)   10/1/2019, 06:59

On sait peut-être pourquoi il n’y a pas de planète entre le Soleil et Mercure
3 janvier 2019

L'observation des exoplanètes laisse penser qu'il devrait exister au moins une autre planète entre Mercure et le Soleil. Ce n'est pas le cas mais la singularité étonnante du Système solaire a peut-être trouvé une explication en faisant intervenir vent solaire et migrations planétaires.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue d’artiste, pas à l’échelle, du Système solaire. Crédit : Nasa

Il est bien connu qu'il existe une ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. On l'appelle même la ceinture principale parce que l'on connaît tout de même d'autres astéroïdes, ailleurs dans le Système solaire entre le Soleil et Jupiter. Il y a par exemple la famille des astéroïdes Aton sur des orbites elliptiques dont le demi grand axe est inférieur à celui de l'orbite de la Terre, bien qu'ils puissent très bien se retrouver à des distances supérieures à une unité astronomique (UA) sur une portion de leur orbite. Plus de 1.400 de ces petits corps célestes sont tombés à ce jour dans les filets tendus par les astronomes chasseurs d'astéroïdes.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   11/1/2019, 06:34

Astronomie : les 10 actualités qui ont marqué 2018
3 janvier 2019

L'année 2018 a été riche en événements dans les domaines de l'astrophysique et de la cosmologie bien qu'aucune découverte révolutionnaire n'ait été annoncée. L'astronomie gravitationnelle continue son essor, les découvertes d'exoplanètes se sont multipliées grâce à feu Kepler et maintenant, son successeur, le télescope spatial Tess. Parmi les faits marquants, on retiendra le décès de Stephen Hawking.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Vue d'artiste de la surface de l’exoplanète découverte en 2018 autour de l’étoile de Barnard. Crédit : ESO

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   12/1/2019, 14:31

L’IA s’attaque aux secrets de l’eau avec l’équation de Schrödinger
4 janvier 2019

L'intelligence artificielle permettra-t-elle de résoudre les énigmes laissées sans réponse par les physiciens et les ordinateurs du XXe siècle ? Peut-être... On vient de s'en servir pour retrouver et mieux comprendre les propriétés de l'eau, liquide ou sous forme de glace, grâce aux simulations numériques basées sur l'équation de Schrödinger appliquées à ses molécules.


Cliquez sur l'image pour voir le film. L’intelligence artificielle (ou IA) est une technique qui
permet aussi bien à un robot qu’à une voiture, un moteur de recherche ou même à un
téléphone, d'exécuter des tâches habituellement réalisées par les humains. L’intelligence
artificielle existe grâce à des systèmes informatiques qui, eux-mêmes, fonctionnent à l’aide
d’algorithmes. Un programme doté d'une IA peut, par exemple, réussir à analyser et
identifier des visages. Découvrez en animation-vidéo ce qu’est une intelligence artificielle
et la définition d’un algorithme. Une animation-vidéo co-réalisée avec L'Esprit Sorcier.
Crédit : CEA Recherche

Dans son célèbre cours de physique, le Prix Nobel Richard Feynman s'interrogeait sur le pouvoir des équations pour décrire le monde naturel autour de nous, en particulier celui de la célèbre équation de Schrödinger à la base de la physique quantique. Elle peut s'écrire sous une forme très ramassée et parfois être résolue complètement, mais seulement quand il s'agit de systèmes physiques simples, en particulier pour décrire l'oscillateur harmonique (une masse oscillant au bout d'un ressort) et l'atome d'hydrogène. Feynman se demandait si cette équation était suffisante pour décrire théoriquement toutes les propriétés de la matière composée d'atomes en interaction via des champs électromagnétiques et, en particulier la matière vivante. Cela ne lui semblait pas impossible mais il concluait lucidement que l'esprit humain était encore trop faible pour résoudre une telle équation (et d'autres comme celles de Navier-Stokes en mécanique des fluides) au point de pouvoir répondre à cette question. Il envisageait, cependant, une nouvelle phase d'éveil de l'esprit humain, comparable à celle qui avait donné naissance à la science moderne il y a quelques siècles, permettant de déduire toutes les propriétés qualitatives et quantitatives des solutions de cette équation.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   13/1/2019, 16:27

Une collision galactique va perturber le Système solaire et le trou noir de la Voie Lactée !
4 janvier 2019

Une nouvelle estimation de la quantité de matière noire contenu dans le Grand Nuage de Magellan conduit à penser que sa masse est deux fois plus importante que ce que l'on croyait. L'attraction de la Voie lactée devrait donc être si forte que les deux galaxies devraient entrer en collision dans deux milliards d'années. Le quasar de notre Galaxie devrait alors se rallumer.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Cette photographie spectaculaire prise avec le télescope Hubble, en 2005, montre M51,
aussi connue comme la galaxie du Tourbillon (Whirlpool Galaxy en anglais), un couple de galaxies à environ 27,4 millions
d'années-lumière dans la constellation des Chiens de chasse. La galaxie spirale régulière a un diamètre estimé à 100.000
années-lumière, comme la Voie lactée, donnant une idée de ce qui se passera avec notre Galaxie quand elle entrera en collision
avec une petite galaxie irrégulière, le Grand Nuage de Magellan. Crédit : NASA

Au cours des dernières décennies, les télescopes ont produit de nombreuses images de galaxies en interactions, déformées par les forces de marée gravitationnelles, résultant de rencontres rapprochées et amenant même, parfois, ces astres à entrer en collision. Des dizaines de photographies spectaculaires du télescope Hubble le montrent et quelquefois, ce ne sont pas seulement deux mais trois, voire quatre galaxies qui sont ainsi prises en flagrant délit de fusion, comme on peut le voir aussi sur les images prises par le télescope Spitzer.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   14/1/2019, 13:32

Nasa : la santé des astronautes ne semblent pas affectée par les radiations
6 janvier 2019

L'exposition aux radiations dans l'espace n'aurait pas d'impact significatif sur les causes de mortalité des astronautes, selon des chercheurs américains. Plus d'un demi-siècle d'histoire a parlé : depuis le commencement de l'exploration spatiale, dans les années 1960, jusqu'à aujourd'hui, les astronautes restent la crème de la crème de la population en matière de santé.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Alan Bean, Richard Gordon Jr. et Charles Conrad Jr.,
les trois astronautes de la mission Apollo 12, deuxième mission sur la Lune, en 1969. Crédit : Nasa

La mortalité des astronautes par maladies cardiovasculaires ou par cancers n'est pas plus élevée, malgré une exposition accrue aux radiations, d'après les chercheurs américains Robert Reynolds et Steven Day, de la société Mortality Research & Consulting, Inc. Leur étude, parue dans la revue Occupational & Environmental Medicine, met en parallèle la santé des astronautes de la Nasa et des sportifs professionnels, depuis les débuts de la conquête spatiale à nos jours.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   15/1/2019, 16:03

La sonde Juno observe un volcan en éruption sur Io, lune de Jupiter
7 janvier 2019

Bien que la sonde Juno ne soit pas spécialement dédiée à l'étude des satellite de Jupiter, elle permet de faire quelques observations de la lune volcanique de Jupiter, Io.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Une photo en vraies couleurs de Io, la lune volcanique de Jupiter. Crédit : NASA, University of Arizona

Les éruptions volcaniques qui se sont produites en 2018, aussi bien à Hawaï qu'avec l'Anak Krakatau en Indonésie, nous rappellent à quel point les volcans sont, mortellement parfois, spectaculaires. Et pourtant, les éruptions sur Terre ne sont rien par rapport à celles qui se produisent fréquemment à la surface de Io, la lune de Jupiter. Il existe, sur Io, un lac de lave d'environ 200 km de diamètre où des vagues de lave géantes agiteraient périodiquement sa surface.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   16/1/2019, 11:56

La matière noire se réchaufferait dans les galaxies naines
7 janvier 2019

Cela fait des années que les astrophysiciens s'interrogent sur des boucles de rétroactions du comportement de la matière baryonique normale sur la matière noire. Aujourd'hui, l'étude de 16 galaxies naines semble confirmer l'existence d'une telle boucle, avec un processus de chauffage de la matière noire par la matière normale dans les galaxies.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Un amas de galaxies provoque, par son contenu en matière noire,
un important effet de lentille gravitationnelle conduisant à des images de galaxies en forme d’arc. Crédit : Nasa

Le modèle de la matière noire froide est remarquablement efficace lorsque l’on cherche à décrire le cosmos observable à des échelles supérieures à quelques millions d’années-lumière, à savoir la naissance des galaxies et la structuration de leurs populations en amas de galaxies et filaments d’amas de galaxies. En fait, on ne peut pas s’en passer pour faire apparaître les galaxies aussi rapidement dans un univers observable, âgé seulement de 13,8 milliards d’années. Et on ne peut pas rendre compte non plus de certaines caractéristiques du rayonnement fossile sans postuler l’existence d’un gaz de particules massives et animées de faibles vitesses. Cela justifie le nom de matière froide (les vitesses moyennes des particules d’un gaz sont d’autant plus élevées que le gaz est chaud).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   17/1/2019, 08:36

Après Chang’e 4, la Chine poursuit ses ambitions spatiale pour la Lune
8 janvier 2019

La Chine a pour ambition de s'installer durablement sur la Lune. Mais pour y parvenir de nombreux sauts technologiques sont à franchir. Les prochaines missions robotiques ont justement pour but de préparer cette installation. Ainsi, Chang'e 5 doit rapporter sur Terre des matériaux lunaires qui serviront à tester différentes techniques pour apprendre à construire des habitats et exploiter les ressources lunaires.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Concept de base lunaire chinoise. Crédit : China Academy of Space Technology

Depuis l'annonce de son programme lunaire en 2003, dont le coup d'envoi a été donné en 2007 avec le lancement de la sonde Chang’e 1, l'intérêt de la Lune pour la Chine n'est pas prêt de s'arrêter. Ses ambitions futures vont bien au-delà de la face cachée sur laquelle vient de se poser le rover Yutu 2. En effet, et comme l'ont confirmé des responsables politiques et spatiaux chinois, l'objectif final de la Chine est de s'y installer de façon pérenne dans des bases construites en dur.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   18/1/2019, 11:37

Le souffle radioactif d’une supernova a-t-il tué le Mégalodon, le mythique requin géant
8 janvier 2019

Il y a entre deux et trois millions d'années, environ un tiers des grandes espèces d'animaux marins disparaissent au moment où une ou plusieurs supernovae se sont produites non loin du Soleil dans la Voie lactée. L'extinction est peut-être due à l'intense flux de muons qui aurait alors frappé la surface de la Terre.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Extrait de l'émission : Les monstres du Jurassique.
Le Mégalodon pouvait avaler des proies de la taille d’une personne. Son poids était des
centaines de fois supérieures à celui d’un requin blanc. Avec 18 mètres de long, il égale la
taille d’un semi-remorque. Les monstres du Jurassique est une émission diffusée sur la
chaîne National Geographic Channel. Crédit : Nat Geo France

En 1999, un groupe de chercheurs allemands a constaté une étonnante anomalie géochimique dans des carottes prélevées au fond de l'océan Pacifique. Elles étaient beaucoup trop riches en l'un des isotopes radioactifs du fer. Baptisé 60Fe, cet isotope fait partie des noyaux synthétisés par des explosions de supernovae. Sa demi-vie est de seulement 2,6 millions d'années, de sorte que les noyaux de ce type qui se seraient trouvés incorporés à la Terre, ou dans des météorites au moment de la formation du Système solaire (elle-même déclenchée par une supernova), ne sont plus décelables aujourd'hui.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   19/1/2019, 10:18

Tess découvre une mini-Neptune et Kepler une étrange planète située dans « l’écart de Fulton »
8 janvier 2019

Deux nouveaux mondes pour le prix d'un ! Le satellite Tess découvre sa troisième exoplanète, une mini-Neptune, tandis que son aîné Kepler revient d'outre-tombe pour nous offrir une perle rare, à mi-chemin entre les superterres et les planètes gazeuses, située dans la zone habitable.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Les trois premières exoplanètes découvertes
par le télescope spatial Tess, dans l'ordre Pi Mensae c, LHS 3884 b et HD 21749,
et leur position dans le ciel. Crédit : NasaSolarSystem, YouTube

Le télescope spatial de la Nasa Tess (Transiting exoplanet survey satellite), lancé en avril, a découvert sa troisième exoplanète confirmée, gravitant autour d'une étoile naine orange à 53 années-lumière de nous. Répondant au doux nom de HD 21749 b, cette planète trois fois plus grosse que la Terre et 23 fois plus massive se classe dans la catégorie des mini-Neptune.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   20/1/2019, 18:19

Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
9 janvier 2019

Avec cette image très détaillée et en haute résolution de la galaxie du Triangle (ou M33), Hubble nous invite à voyager parmi les dizaines de millions d'étoiles qui peuplent notre voisine.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Plus de 25 millions d’étoiles sur cette photo composite de la galaxie spirale M33.
Crédit : Nasa, ESA, M. Durbin, J. Dalcanton, B.F. Williams (University of Washington)

C'est la vue la plus détaillée jamais réalisée de Messier 33 – ou M33 –, appelée aussi la galaxie du Triangle car elle se situe en direction de la petite constellation du même nom, en dessous d'Andromède. Rappelons que cette dernière abrite en son sein notre voisine commune, à M33 et notre maison la Voie lactée, la célèbre galaxie d’Andromède (M31). Avec la galaxie du Triangle, distante d'environ 3 millions d'années-lumière de nous et de quelque 750.000 années-lumière d'Andromède, elle est l'objet le plus lointain que l'on peut distinguer à l'œil nu depuis la Terre. Ajoutons aussi que les trois galaxies sont les membres dominants du Groupe local, lequel compte une cinquantaine de galaxies.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 19767
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 51
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   Hier à 17:27

Exobiologie : beaucoup d’exoplanètes rocheuses seraient pauvres en eau
9 janvier 2019

Les études concernant le disque de débris autour de la naine rouge, AU Microscopii, dans lequel des planètes sont certainement en cours de formation, sont de mauvaise augure pour l'exobiologie. Les corps riches en eau et en matière organique propices à la vie seraient souvent éjectés, loin des naines rouges, et laissant donc des exoplanètes rocheuses sèches et peu favorables à l'élaboration du vivant.


Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Une vue d’artiste d’une exoplanète rocheuse désertique autour d’une naine rouge. Crédit : ESO, M. Kornmesser

L'une des pièces maîtresses de la quête de l'Humanité pour connaître sa place et sa signification dans le Cosmos est bien évidement sa recherche d'une vie ailleurs, surtout si elle est technologiquement évoluée. Il s'agit de déterminer à quel point la vie apparait facilement, ou pas, dans l'Univers observable. L'Homme aimerait bien aussi savoir si sa propre civilisation, dite avancée, à des chances de survivre au XXIe siècle et découvrir que d'autres ont réussi à sortir de la phase, turbulente et suicidaire, de l'adolescence de ce type de civilisation, si l'on en croit ce qui se passe avec la nôtre...

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (janvier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (janvier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: