ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)

Partagez
 

 Actualités spatiales (décembre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeSam 28 Déc 2019, 09:16

Cinquième force : toujours aucune preuve de son existence
1er décembre 2019

Comme en 2016, des physiciens (les mêmes) pensent avoir repéré une « cinquième force » qui viendrait s'ajouter aux quatre que la science reconnaît aujourd'hui. Il ne s'agit pour le moment que d'un article déposé sur arXiv, sans vérification par des groupes indépendants. On peut toujours avancer les mêmes raisons de ne pas prendre cette annonce au sérieux.

Actualités spatiales (décembre) 59a28310
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.  Crédit : agsandrews, Adobe Stock
Les tentatives pour mettre en évidence une « cinquième force » sont nombreuses depuis quelques décennies…

Ces derniers mois, on constate une augmentation inquiétante des annonces de découvertes fracassantes dans les médias, découvertes qui ne reposent en réalité sur rien ou presque. Il y a eu l'annonce complètement intenable d'une soi-disante découverte par la Nasa d'un moteur révolutionnaire. Il ne s'agissait que de la mise en ligne sur un site, lié à la Nasa, d'un article d'un de ses ingénieurs qui ne comprenait visiblement pas que la théorie de la relativité restreinte qu'il utilisait impliquait nécessairement la conservation de la quantité de mouvement, loi de conservation dont à ce jour il n'existe aucune réfutation par des expériences. L'ingénieur ne comprenait pas qu'il ne pouvait logiquement pas affirmer que ses calculs, basés sur la théorie de la relativité restreinte, impliquaient un nouveau moteur qui violait la conservation de la loi de mouvement alors que la théorie d'Einstein implique clairement le contraire.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)


Dernière édition par RIGEL le Dim 29 Déc 2019, 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeDim 29 Déc 2019, 16:31

L’objet interstellaire ‘Oumuamua serait un « mouton de poussière »
1er décembre 2019

Une étude suggère que 'Oumuamua, le premier objet interstellaire découvert, pourrait être formé d'une agrégation de micrograins. Il pourrait être le corps céleste le plus poreux jamais observé dans notre Système solaire.

Actualités spatiales (décembre) 58188b10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. 'Oumuamua représenté dans sa structure fractale.
Crédit : IPGS (CNRS, université de Strasbourg), PoreLab & Theoretical Center for Astrophysics (université d'Oslo)

En octobre 2017, un observatoire à Hawaï détectait pour la première fois un corps céleste se déplaçant sur une trajectoire hyperbolique, à la différence de tous les objets observés jusque-là dans le Système solaire tels que les comètes, les planètes et les astéroïdes qui se déplacent, eux, sur des orbites fermées autour du Soleil. Une preuve que le mystérieux objet vient d'ailleurs, d'une autre étoile.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeLun 30 Déc 2019, 09:24

Une mini-lune est tombée sur Terre
2 décembre 2019

L'événement s'est produit en août 2016. Pour un œil non averti, il s'agissait simplement d'une belle météorite qui filait à travers le ciel de l'Australie. Mais les astronomes y ont vu un peu plus : une mini-lune.

Actualités spatiales (décembre) 002a1410
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les astronomes ont déjà observé de nombreuses lunes temporaires autour d’autres planètes.
Autour de Jupiter notamment. Mais autour de notre Terre, la détection de mini-lunes reste rare. Crédit : dottedyeti, Adobe Stock

Vous pensiez que la Lune était le seul satellite naturel de notre Terre ? Détrompez-vous. Notre planète capture régulièrement de petites roches que les astronomes qualifient alors de mini-lune. Ils estiment même qu'à chaque instant, il y a un de ces quasi-satellites d'un mètre au moins en orbite autour de notre Terre. Et ils pensent aujourd'hui que la météorite particulièrement brillante observée à l'été 2016 au-dessus de l'Australie n'était autre que l'une de ces mini-lunes.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMar 31 Déc 2019, 09:54

Steve : on en sait un peu plus sur cette étrange phénomène céleste
3 décembre 2019

Au premier regard, on pourrait le prendre pour une banale aurore boréale. Mais Steve s'avère être un phénomène céleste bien plus étrange encore. Des astronomes sont parvenus à en apprendre un peu plus grâce à des clichés pris par des amateurs.

Actualités spatiales (décembre) B9b49310
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Steve, un étrange phénomène céleste, a illuminé les réseaux sociaux en 2017.
Des astronomes canadiens ont étudié des photographies amateurs du phénomène pour en apprendre un peu plus.
Crédit : Janis Smith Photography, ESA

« Montre-le-nous, ton truc bizarre. » C'est ce que propose Verne, la tortue, à Zamy, l'écureuil. La scène se joue dans « Nos voisins, les hommes », un film d'animation sorti en 2006. Jamais de leur vie ces petits animaux qui vivent au-delà des limites de nos jardins n'ont vu pareille chose. Une gigantesque barrière verte - une simple haie, en réalité - qui se dresse devant eux. Alors, ils décident de l'appeler... Steve !

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMer 01 Jan 2020, 11:49

C’est la première fois que des astronomes découvrent une planète géante autour d’une naine blanche
5 décembre 2019

Grâce au Very Large Telescope de l'ESO, et pour la toute première fois, une exoplanète géante en orbite autour d'une naine blanche a été détectée. La planète orbite à si grande proximité de ce vestige d'une étoile semblable au Soleil, que son atmosphère s'échappe progressivement, se condensant en un disque de gaz en périphérie de l'étoile. Ce système donne un aperçu de la probable destinée du Système solaire.

Actualités spatiales (décembre) 97af4710
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Sur cette carte, figure la localisation de WDJ0914+1914 dans la constellation du Cancer.
La plupart des étoiles visibles à l’œil nu par temps clair et par nuit sombre est représenté, un cercle de couleur rouge entoure
WDJ0914+1914. Cette naine blanche est l’hôte d’une exoplanète de type Neptune en cours d’évaporation. Il s’agit de la toute
première planète géante découverte autour d’une naine blanche. Crédit : ESO, IAU and Sky & Telescope

« Cette découverte fut complètement fortuite », déclare Boris Gänsicke de l'université de Warwick au Royaume-Uni qui a piloté cette étude dont les résultats paraissent ce jour dans la revue Nature. L'équipe a scruté l'environnement de 7.000 naines blanches observées dans le cadre du Sloan Digital Sky Survey, et isolé l'une d'elles, en apparence différente des autres. L'analyse des faibles variations de lumière émise par l'étoile a permis à l'équipe de mettre en évidence les traces d'éléments chimiques en quantités jusqu'à présent inobservées au sein d'une naine blanche. « Nous pressentions que ce système présentait un caractère exceptionnel, et nous avons supposé qu'il pourrait constituer le vestige d'un système planétaire ».

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeJeu 02 Jan 2020, 11:31

La sonde Parker Solar Probe bouleverse l’énigme de la couronne solaire
7 décembre 2019

Parker Solar Probe, la sonde spatiale chargée de percer les mystères du Soleil, a effectué trois des 24 passages planifiés dans des parties de l'atmosphère solaire jamais encore explorées. Le 4 décembre 2019, quatre articles dans la revue Nature décrivent ce que les scientifiques ont appris et les surprises sont au rendez-vous.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Une présentation de la mission Parker Solar Probe.
Sur la durée prévue de la mission de la sonde elle frôlera à 24 reprises le Soleil,
allant jusqu’à seulement 8,8 rayons solaires de sa surface. Crédit : Euronews

Les physiciens solaires analysant les résultats de la mission Parker Solar Probe (certains sont Français et membres du CNRS), la première mission spatiale à pénétrer littéralement dans l'atmosphère solaire lancée avec succès le 12 août 2018 à partir de Cap Canaveral, viennent de publier dans Nature leurs conclusions au sujet des premières données collectées par la sonde de la Nasa. Rappelons que les deux objectifs principaux de cette mission sont de mieux comprendre l'énigme du chauffage de la couronne solaire et de percer les secrets de la production du vent solaire pour la constitution d'une météorologie spatiale fiable.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeVen 03 Jan 2020, 11:50

Le sursaut d’activité d’une comète observé pour la première fois en détail
7 décembre 2019

Il arrive que l'activité normale du noyau d'une comète soit secouée par une explosion plus ou moins violente. Et c'est justement l'un de ces événements qu'un satellite de la Nasa a pu observer dans le détail il y a quelques mois.

Actualités spatiales (décembre) 083dfd26f9_50157754_explosion-comete
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Sur cette animation, l’explosion qui a secoué la comète 46P/Wirtanen
le 26 septembre 2018. Une explosion qui s’est dissipée en vingt jours. Crédit : Farnham et al., Nasa

Lorsqu'elle s'approche du Soleil, une comète présente une activité que les astronomes qualifient de normale. Occasionnellement, elle peut aussi être secouée par une explosion spontanée qui augmente considérablement - mais temporairement - son activité. Et, en fin d'année dernière, des chercheurs de l'université du Maryland (États-Unis) ont pu enregistrer des images particulièrement détaillées du phénomène.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeSam 04 Jan 2020, 10:12

Un trou noir record de 40 milliards de masse solaire
8 décembre 2019

Holm 15A* est un cousin extrême du trou noir supermassif de la Voie lactée, Sgr A*, qui contient 4 millions de masses solaires. Une publication officialise qu'il a bien battu le record - pour une masse de trou noir déterminée directement - avec un contenu équivalent à 40 milliards de fois la masse du Soleil.

Actualités spatiales (décembre) 8803f710
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. NGC 3842 (en haut à gauche) est la galaxie la plus brillante dans le riche amas de galaxies
du Lion. Une image d’artiste montre son trou noir central, déformant fortement les images des étoiles environnantes par
son puissant champ de gravitation. La taille de son horizon des événements vaut 200 fois l'orbite de la Terre, ou cinq fois
celle de Pluton. L'influence gravitationnelle de ce trou noir s'étend sur une sphère de 4.000 années-lumière de diamètre.
Crédit : agsandrews, Adobe Stock  

À ce jour, la théorie de la relativité générale reste la meilleure théorie de la gravitation connue. Elle trône toujours au-dessus des nombreuses alternatives qui ont été proposées à la théorie relativiste de la gravitation découverte il y a plus d'un siècle par Albert Einstein. Ses prédictions les plus spectaculaires concernent, dans le désordre, la théorie du Big Bang, les ondes gravitationnelles et les trous noirs.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeDim 05 Jan 2020, 18:56

La traînée de poussières de l’astéroïde Phaéton observée pour la première fois
13 décembre 2019

Dans l'escarcelle de Parker Solar Probe, la mission qui sonde la couronne solaire, plein de belles et grandes découvertes. L'une d'elles : l'insaisissable traînée de poussières laissée par Phaéton, le corps céleste qui alimente la plus belle pluie d'étoiles filantes de l'année, les Géminides.

Actualités spatiales (décembre) B24ee610
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Sur cette image prise par Wispr de la sonde Parker Solar, la traînée de débris laissés par Phaéton. Crédit : Brendan Gallagher, Karl Battams, NRL

Ce n'est pas encore Noël mais Parker Solar Probe, la sonde qui « frôle » le Soleil pour étudier son environnement turbulent, a déjà beaucoup gâté les scientifiques ces derniers jours avec une salve de résultats très attendus et autant de surprises.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeLun 06 Jan 2020, 18:49

Alma observe sa plus vieille galaxie poussiéreuse connue à ce jour
14 décembre 2019

Mambo-9 fait partie de ces galaxies observées moins d'un milliard d'années après le Big Bang et qui forment fiévreusement des étoiles, lesquelles éjectent d'importantes quantités de poussières. Le radiotélescope Alma vient de former son image sans l'aide d'une lentille gravitationnelle, ce qui en fait la galaxie la plus lointaine de ce type observée de cette façon.

Actualités spatiales (décembre) A9b1dd10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Une image radio en fausses couleurs de la galaxie poussiéreuse en formation d'étoiles appelée Mambo-9 qui se compose
de deux galaxies en train de fusionner. Crédit : Alma (ESO-NAOJ-NRAO), C.M. Casey et al. ; NRAO-AUI-NSF, B. Saxton

Le prix Nobel de physique James Peebles a été un des pionniers de la théorie de la formation des galaxies. Mais toute théorie se nourrit d'observations et doit sans cesse être soumise à des tests pour tenter de la réfuter afin de devenir une théorie scientifique, comme nous l'a appris le philosophe des sciences Karl Popper. Encore faut-il avoir des moyens de faire des observations. Lorsqu'il s'agit de comprendre la formation et l'évolution primitives des galaxies, des instruments de plus en plus performants sont nécessaires pour remonter loin dans le passé.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMer 08 Jan 2020, 07:41

La première carte de la surface d’un pulsar surprend les astrophysiciens
14 décembre 2019

L'astronomie X, grâce à un instrument de la Nasa à bord de l'ISS, Nicer, vient de faire une percée en ce qui concerne les pulsars. Une première carte rudimentaire de la répartition des régions les plus brillantes en rayons X à la surface d'une de ces étoiles à neutrons a pu être déterminée. Elle n'est pas conforme aux prédictions des astrophysiciens.

Actualités spatiales (décembre) 97228b10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue d’artiste d’un pulsar avec ses lignes de champ magnétique Crédit : ESO, L. Calçada

Les pulsars sont des objets fascinants que les astrophysiciens étudient depuis leur découverte par Jocelyn Bell en 1967. En radioastronomie, ils se manifestent comme des sources périodiques d'impulsion radio mais, pour les astrophysiciens, il s'agit d'abord de cadavres stellaires, le point final de l'évolution de certaines étoiles qui ont explosé en supernova SN II tout en s'effondrant gravitationnellement et en donnant ce qui est appelé des étoiles à neutrons. Ce sont des astres compact dont la masse est de l'ordre de celle du Soleil. Ils possèdent un diamètre de quelques dizaines de kilomètres tout au plus et ressemblent à un gigantesque noyau d'atome.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeJeu 09 Jan 2020, 18:13

La Nasa dévoile la première carte des vents martiens
18 décembre 2019

C'est une première ! La dynamique des vents a pu être cartographiée dans la haute atmosphère sur une autre planète que la Terre. Grâce à la sonde Maven, qui orbite autour de Mars, les scientifiques sont parvenus à une conclusion étonnante : les vents, pourtant bien loin du sol, sont influencés par les monts et vallées de la planète rouge.

Actualités spatiales (décembre) E52ffd10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Image d'illustration des vents (flèches bleues) ondulant en fonction de la topologie de la surface de Mars. Cette ondulation crée
des ondes gravitationnelles atmosphériques (lignes grises) qui se répercutent jusqu'à la thermosphère. Crédit : Nasa Goddard, Maven, CI Lab, Jonathan North

Que s'est-il passé pour que l'océan qui recouvrait Mars laisse place à une planète désolée ? La réponse se trouve peut-être dans les restes de l'atmosphère martienne. Pour la première fois, les scientifiques ont pu créer une carte de la circulation des vents dans la haute atmosphère d'une autre planète que la Terre grâce à la sonde Maven (pour Mars Atmosphere and Volatile EvolutioN mission). Une découverte de poids qui a fait l'objet d'une double publication dans Science et dans le Journal of Geophysical Research-Planet. Les scientifiques pourront affiner les modèles climatiques qui extrapolent le climat martien dans le passé à partir de l'état actuel de son atmosphère.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeVen 10 Jan 2020, 18:41

La matière noire brille peut-être au centre de la Voie Lactée
18 décembre 2019

Les particules de matière noire restent toujours insaisissables directement, mais peut-être pointent-elles indirectement le bout de leur nez au centre de la Voie lactée. Le satellite Fermi y voit un intrigant excès de rayons gamma que l'on a de nouvelles raisons de considérer comme l'effet de la présence de ces particules exotiques.

Actualités spatiales (décembre) 32407010
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les observations de Fermi montrent un excès de rayons gamma au cœur de la Voie Lactée.
Elles sont surimposées en fausses couleurs à une image dans le visible dans ce montage photographique. Crédit : Nasa

Nous n'arrivons toujours pas à faire naître suffisamment rapidement dans le cosmos observable les galaxies sans matière noire, et les particules qui la composent sont également un ingrédient fondamental par les filaments qu'elles forment en s'effondrant gravitationnellement pour faire croître les galaxies (le cosmologiste Romain Teyssier l'expliquait récemment à Futura). Les observations de Planck concernant le rayonnement fossile sont également incompréhensibles à ce jour sans matière noire.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeDim 12 Jan 2020, 19:03

Trous noirs supermassifs : les secrets de leur croissance ultrarapide enfin percés ?
19 décembre 2019

Les preuves s'accumulent en faveur de la théorie qui explique la croissance conjointe très rapide des trous noirs supermassifs et des galaxies qui les hébergent depuis plus de 13 milliards d'années. D'énormes nuages de gaz alimentant la croissance de ces trous noirs ont été détectés. Ces nuages seraient connectés à des filaments de matière froide entre galaxies et amas de galaxies.

Actualités spatiales (décembre) 51596810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Sur cette image figure un halo de gaz entourant un quasar au tout début de l’Univers.
Le quasar, en orange, émet deux puissants jets et abrite un trou noir supermassif en son centre, entouré d’un disque
de gaz poussiéreux. Le halo de gaz d’hydrogène est représenté en bleu. Crédit : ESO, M. Kornmesser

Depuis plus d'une décennie, les astrophysiciens et les cosmologistes sont étonnés par les découvertes de grandes galaxies tôt dans l'histoire du cosmos observable, c'est-à-dire moins d'un milliard d'années après le Big Bang. Ces grandes galaxies contiennent également des trous noirs supermassifs de grande taille, certains se signalant sous forme de quasars. La théorie initialement proposée pour rendre compte de l'existence de ces objets faisait intervenir une série de collisions suivies de fusions à partir d'une population de galaxies naines, un peu comme les planètes ont fini par naître par accrétion de planétésimaux dans le Système solaire. Mais justement, les galaxies et les trous noirs les plus massifs devaient donc n'apparaître que plusieurs milliards d'années après le Big Bang.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeLun 13 Jan 2020, 17:59

La Nasa a observé des sucres d’orge au centre de la Voie Lactée
19 décembre 2019

Un trou noir supermassif qui pourrait finalement être un trou de ver. Une formidable et fulgurante période d'activité. Les révélations concernant le centre de la Voie lactée ne cessent de tomber. Et aujourd'hui, des chercheurs nous en offrent une image étonnante, faisant apparaître une structure en forme de gigantesque sucre d'orge.

Actualités spatiales (décembre) 4fdb4810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Les arcs rouges ailleurs dans l’image révèlent la présence d’autres filaments de gaz ionisés. Crédit : Nasa's Goddard Space Flight Center

Une structure de 190 années-lumière, constituée de longs et minces filaments de gaz ionisés. Comme un gigantesque sucre d'orge cosmique. C'est ce que montre une incroyable image du centre de la Voie lactée. Une image prise par le Goddard-IRAM Superconducting 2-Millimeter Observer, Gismo, pour les intimes, un instrument conçu par la Nasa (États-Unis) et installé sur le radiotélescope de 30 mètres de Pico Veleta (Espagne).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMar 14 Jan 2020, 15:29

InSight a détecté plus de 300 « tremblements de Mars »
21 décembre 2019

À l'écoute de l'activité interne de Mars et de ses soubresauts, InSight a relevé 322 événements sismiques sur la Planète rouge en un an ! La majorité sont très faibles mais deux d'entre eux ont été plus forts et plus profonds. Les chercheurs pensent avoir trouvé leur origine.

Actualités spatiales (décembre) Bda6ea10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Vue en perspective d'une faille dans la région de Cerberus Fossae photographiée par la sonde Mars Express. Crédit : ESA, DLR, FU Berlin, CC by-sa 3.0 IGO

Sur Mars aussi il y a des tremblements de terre, comme le supposaient des planétologues et le démontre depuis un an magistralement le sismomètre Seis déployé par l’atterrisseur InSight. Même si la Planète rouge semble pétrifiée, son cœur continue en effet de battre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMer 15 Jan 2020, 11:25

Jupiter : un cyclone aussi vaste que la France est apparu au pôle sud
22 décembre 2019

Juno, la sonde de la Nasa qui fournit des informations précieuses sur Jupiter depuis 2016, est passée près de la catastrophe. Au lieu de cela, elle a surpris, à l'occasion de son dernier survol, un nouveau cyclone, un peu plus grand que la France, au pôle Sud de la planète géante.

Actualités spatiales (décembre) 03a64610
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le nouveau cyclone observé par Juno au pôle sude de Jupiter est aussi que la France.
Crédit : Nasa, JPL-Caltech, SwRI, ASI, INAF, JIRAM

La Grande tache rouge de Jupiter, on ne la présente plus. Mais elle est loin d'être le seul phénomène météorologique extraordinaire à se jouer sur la plus grande planète de notre Système solaire. Lorsque Juno, la sonde de la Nasa (États-Unis), est arrivée à destination en juillet 2016, ses caméras - infrarouge et visible - ont observé que les pôles de Jupiter étaient agités de cyclones tous aussi grands que les États-Unis.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeVen 17 Jan 2020, 17:02

Geminga, le pulsar le plus proche de la Terre, nous bombarderait d’antimatière
20 décembre 2019

Des observations menées pendant une décennie avec le télescope gamma en orbite de la Nasa, Fermi, montrent que le pulsar Geminga est entouré d'un important halo de positrons. Comme il n'est qu'à environ 800 années-lumière du Système solaire, une part importante du flux d'antimatière qui bombarde la Terre pourrait fort bien provenir de ce pulsar gamma.

Actualités spatiales (décembre) 92761110
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une carte du ciel dans le domaine des rayons gamma obtenue par le satellite Fermi.
Plusieurs sources sont indiquées, dont les pulsars du Crabe, Vela et Geminga. Le disque de la Voie lactée est bien visible par la tranche. Crédit : Nasa

Lorsque Paul Dirac a découvert en 1928 une généralisation relativiste de l'équation de Schrödinger décrivant un électron, il découvrit également que non seulement elle prédisait le spin et le moment magnétique de cette particule à partir de considérations relevant largement des mathématiques pures, mais aussi l'existence de nouvelles particules d'énergies négatives pour les mêmes raisons. Deux ans plus tard, il trouve une solution aux difficultés impliquées par ces nouvelles particules en posant les bases de la théorie moderne de l’antimatière. Il pense alors que les protons, d'énergie et de charge positive, sont les nouvelles particules de son équation dans certaines situations. Son équation prédisait une masse identique à celle de l'électron mais, répugnant à vraiment postuler l'existence d'une toute nouvelle particule élémentaire jamais encore observée, il pensait que la masse presque 2.000 fois supérieure du noyau de l'hydrogène était due à des interactions encore difficiles à calculer dans le domaine de l'électrodynamique quantique relativiste qu'il explorait alors.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeSam 18 Jan 2020, 17:54

Quand 100.000 supernovae explosaient au centre de la Voie Lactée
22 décembre 2019

Les astronomes avaient imaginé l'histoire de notre Voie lactée sans trop de remous. Mais de nouvelles observations montrent que notre centre galactique a connu une période de naissance d'étoiles extrêmement intense il y a un milliard d'années. Plus de 100.000 supernovae ont ensuite probablement explosé dans un intervalle de temps court.

Actualités spatiales (décembre) A5975110
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Cette belle image de la région centrale de la Voie lactée a été prise avec l'instrument HAWK-I du Very Large Telescope (VLT).
Elle montre des caractéristiques intéressantes de cette partie de notre Galaxie. Elle met en évidence l'amas d'étoiles nucléaires (NSC) en plein centre
et l'amas des Arches, l'amas d'étoiles le plus dense de la Voie lactée. Les autres caractéristiques comprennent l'amas du Quintuplet, qui contient
cinq étoiles proéminentes, et une région d'hydrogène gazeux ionisé (HII). Crédit : Nogueras-Lara et al., ESO

Longtemps, les chercheurs ont considéré le processus de formation stellaire dans la région centrale de notre Voie Lactée comme continu. Mais aujourd'hui, des images d'une spectaculaire résolution viennent nous raconter une histoire toute différente. Et les astronomes de l'European Southern Observatory (ESO) avancent même désormais l'hypothèse d'une période d'intense activité il y a environ un milliard d'années.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeLun 20 Jan 2020, 18:26

Des exoplanètes légères comme de la barbe à papa
23 décembre 2019

Plusieurs milliers d'exoplanètes ont déjà été découvertes. Parmi elles, des exoterres, des Jupiter chaudes, mais aussi des planètes d'une densité si faible que les astronomes les qualifient de super-enflées. Des barbes à papa cosmiques. Des planètes qui ne ressemblent à aucune de celles de notre Système solaire. C'est du moins ce que les chercheurs pensaient jusqu'à aujourd'hui...

Actualités spatiales (décembre) B9cf1810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Dans notre Galaxie, moins de quinze exoplanètes super-enflées ont été identifiées jusqu’à
aujourd’hui. Ici, les trois exoplanètes de Kepler 51 comparées à des planètes de notre Système solaire. Crédit : Nasa, ESA, STScl

En 2012, trois exoplanètes ont été découvertes orbitant une étoile baptisée Kepler 51. Une étoile située à quelque 2.400 années-lumière de notre Terre. Une étoile vieille de seulement 500 millions d'années. Mais ce n'est qu'en 2014 que leur étonnante caractéristique a été mise au jour. Une incroyable faible densité qui les fait entrer dans la catégorie de ce que les astronomes appellent les exoplanètes super-enflées.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMar 21 Jan 2020, 15:45

Le radiotélescope MeerKAT révèle de jeunes étoiles dans des galaxies lointaines
29 décembre 2019

Cette fois-ci, la machine à voyager dans temps n'était pas une DeLorean DMC-12 grise, mais le radiotélescope MeerKAT, en Afrique du Sud. Il a permis la première détection d'ondes radios provenant d'étoiles en formation situées dans des galaxies, similaires à la Voie Lactée, âgées de 13 milliards d'années.

Actualités spatiales (décembre) B5e82910
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Des milliers de galaxies sont visibles sur cette image radio, couvrant un degré carré de ciel
près du pôle sud céleste, réalisée par le réseau de radiotélescopes MeerKAT en Afrique du Sud. Les spots les plus brillants sont
des radio-galaxies lumineuses alimentées par des trous noirs supermassifs. Les myriades de points faibles sont des galaxies
lointaines comme notre propre Voie lactée, trop faibles pour avoir été détectées auparavant. Crédit : Sarao, NRAO, AUI, NSF

Les milliers de points rouges que vous observez sur cette image prise par le radiotélescope sud-africain MeerKAT ne sont pas des étoiles, mais bien des galaxies. Les points les plus diffus sont d'anciennes galaxies similaires à la Voie Lactée que l'on observe pour la première fois car, jusqu'alors, leurs émissions d’ondes radio étaient trop faibles pour être détectées.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 21295
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 52
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitimeMer 22 Jan 2020, 10:35

Vers une solution pour le problème à trois corps
31 décembre 2019

Les astronomes avaient imaginé l'histoire de notre Voie lactée sans trop de remous. Mais de nouvelles observations montrent que notre centre galactique a connu une période de naissance d'étoiles extrêmement intense il y a un milliard d'années. Plus de 100.000 supernovae ont ensuite probablement explosé dans un intervalle de temps court.

Actualités spatiales (décembre) A5975110
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Cette belle image de la région centrale de la Voie lactée a été prise avec l'instrument HAWK-I du Very Large Telescope (VLT).
Elle montre des caractéristiques intéressantes de cette partie de notre Galaxie. Elle met en évidence l'amas d'étoiles nucléaires (NSC) en plein centre
et l'amas des Arches, l'amas d'étoiles le plus dense de la Voie lactée. Les autres caractéristiques comprennent l'amas du Quintuplet, qui contient
cinq étoiles proéminentes, et une région d'hydrogène gazeux ionisé (HII). Crédit : Nogueras-Lara et al., ESO

Longtemps, les chercheurs ont considéré le processus de formation stellaire dans la région centrale de notre Voie Lactée comme continu. Mais aujourd'hui, des images d'une spectaculaire résolution viennent nous raconter une histoire toute différente. Et les astronomes de l'European Southern Observatory (ESO) avancent même désormais l'hypothèse d'une période d'intense activité il y a environ un milliard d'années.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2019)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Actualités spatiales (décembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (décembre)   Actualités spatiales (décembre) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (décembre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: