ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)


Echanges et Partages entre passionnés et curieux de l'astronomie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités spatiales (2009 à 2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   24/1/2012, 08:49

Une nouvelle vision d'une icône
18 janvier 2012
La Nébuleuse de l'Aigle comme jamais vue auparavant. En 1995, l'image des "Piliers de la Création" de la Nébuleuse de l'Aigle du télescope spatial Hubble est devenue l'une des images les plus emblématiques du 20ème siècle. Aujourd'hui, deux des observatoires en orbite de l'ESA ont jeté une nouvelle lumière sur cette énigmatique région de formation d'étoiles.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Superbe nouvelle image Herschel et XMM-Newton.
Crédit : Infrarouge lointain : ESA/Herschel/PACS/SPIRE/Hill, Motte, HOBYS Key Programme Consortium ;
Rayons X : ESA/XMM-Newton/EPIC/XMM-Newton-SOC/Boulanger.
La Nébuleuse de l'Aigle est à 6.500 années-lumière dans la constellation du Serpent. Elle contient un jeune amas d'étoiles chaudes, NGC 6611, visible avec de modestes télescopes, qui sculpte et illumine le gaz et la poussière environnante, ce qui entraîne une énorme cavité et des piliers, chacun de plusieurs années-lumière de long.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   25/1/2012, 08:10

L’Hélice en nouvelles couleurs
19 janvier 2012
Le télescope VISTA de l'ESO, à l'Observatoire de Paranal au Chili, a pris une nouvelle image splendide de la nébuleuse de l'Hélice. Cette image, prise dans l'infrarouge, révèle les filaments de gaz froid de la nébuleuse, invisibles dans les images prises dans le visible, et met également en évidence un riche arrière-plan d'étoiles et de galaxies.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESO/VISTA/J. Emerson. Acknowledgment: Cambridge Astronomical Survey Unit
La Nébuleuse de l'Hélice est l'une des nébuleuses planétaires les plus proches de la Terre et parmi les plus remarquables. Elle se trouve dans la constellation du Verseau, à environ 700 années-lumière de la Terre. Cet objet bizarre s'est formé quand une étoile semblable au Soleil était dans les dernières étapes de sa vie. Incapable de garder ses couches externes, cette étoile a petit à petit éjecté des coquilles de gaz qui ont formé la nébuleuse. Elle est en train d'évoluer en naine blanche et correspond au minuscule point bleu que l'on voit au centre de l'image.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   26/1/2012, 08:31

Les deux visages des dunes de Titan
19 janvier 2012
Une nouvelle analyse des données par radar du vaisseau spatial international Cassini a révélé des variations régionales parmi les dunes de sable de Titan. Le résultat apporte de nouveaux indices sur l'histoire climatique et géologique de la lune géante.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : NASA/JPL–Caltech/ASI/ESA and USGS/ESA
Pour voir l'intégralité de l'article en anglais, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   27/1/2012, 08:41

Des nuages à la surface des étoiles
24 janvier 2012
Parmi les observations qui résistent à l'analyse, et cela depuis plusieurs décennies, il y a les étranges anomalies d'abondances que l'on détecte à la surface des étoiles magnétiques ApBp de la séquence principale. Elles constituent un défi, tant pour les théoriciens que pour les observateurs, car elles mettent en cause nos méthodes de diagnostic ainsi que notre compréhension des couches externes des étoiles chaudes.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Stratification d'équilibre du fer dans une atmosphère de Bp magnétique (Teff=12000K, 20kG au pôle magnétique, cas dipolaire). En abscisse, le méridien magnétique
(0 correspond au pôle, 90 à l'équateur magnétique) ; en ordonnée le numéro de la couche (la couche 75 correspond à peu près à la profondeur optique 1,
la couche 30 à 10-5). L'abondance normale de Fe est ici 7.5 (en logarithme dans une échelle correspondant à 12 pour l'hydrogène).
Les courbes de niveau et les niveaux de gris indiquent l'écart d'abondance de Fe par rapport à la normale. Crédit : Observatoire de Paris
L'atmosphère d'une étoile chimiquement particulière du groupe ApBp est le siège de processus de diffusion microscopique qui stratifient les éléments en fonction de leurs propriétés atomiques. Ces étoiles possèdent souvent un champ magnétique intense et, dans ce cas, leur atmosphère est chargée de nuages de métaux, avec des structures variées qui dépendent de la topologie du champ et des propriétés de chaque élément. Des progrès notables ont été récemment réalisés dans la modélisation de ces phénomènes, notamment les premières simulations numériques de la formation de ce type de nuage ont été réalisées par un chercheur de l'Observatoire de Paris dans le cadre d'une collaboration avec des chercheurs de l'Institut Astronomique de Vienne (Autriche).

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   28/1/2012, 18:55

Les débuts sauvages des plus grosses galaxies observables de nos jours
25 janvier 2012
La formation spectaculaire des étoiles stoppée par des trous noirs
En utilisant le télescope APEX, une équipe d'astronomes a découvert le lien le plus fort trouvé jusqu'à présent entre les plus puissantes vagues de formation d'étoiles de l'Univers primordial et les galaxies les plus massives que l'on observe aujourd'hui. Les galaxies, s'épanouissant lors de spectaculaires vagues de formation stellaire dans l'Univers primordial, ont vu la naissance de nouvelles étoiles brusquement stoppée. De ce fait, ce sont aujourd'hui des galaxies massives, mais passives, composées d'étoiles vieillissantes. Les astronomes ont également identifié le coupable probable de l'arrêt soudain des vagues de formation stellaire : l'émergence de trous noirs supermassifs.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Crédit : ESO, APEX (MPIfR/ESO/OSO), A. Weiss et al., NASA Spitzer Science Center
Les astronomes ont combiné les observations obtenues avec la caméra LABOCA installée sur le Télescope de 12 mètres de diamètre Atacama Pathfinder Experiment (APEX) exploité par l'ESO avec des mesures réalisées avec le très grand télescope (VLT), le Télescope spatial Spitzer de la NASA et d'autres encore, pour observer la manière dont les galaxies lumineuses distantes sont rassemblées en groupes ou en amas.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   29/1/2012, 10:32

Une fusée Soyouz décolle vers l'ISS
26 janvier 2012
La fusée Soyouz-U a décollé ce jeudi 26 Janvier au matin avec le nouveau cargo spatial Progress M-14M à destination de la Station spatiale internationale depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan). Le cargo devra s'arrimer en régime automatique à l'ISS vers 00h08 UTC le 28 Janvier. Le Progress M-14M achemine vers l'ISS du combustible, des médicaments, du matériel destiné aux expériences scientifiques réalisées à bord de l'ISS, ainsi que des denrées alimentaires, de l'eau, des livres et des cadeaux. Le poids total de la cargaison est de 2,669 tonnes.


La fusée Soyouz-U et le nouveau cargo spatial Progress M-14M. Crédit : RIA Novosti. Oleg Urusov
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   30/1/2012, 07:49

Kepler annonce 11 nouveaux systèmes planétaires
27 janvier 2012
La mission Kepler de la NASA a découvert 11 nouveaux systèmes planétaires accueillant 26 planètes confirmées. Ces découvertes doublent presque le nombre de planètes vérifiées de Kepler et triplent le nombre d'étoiles connues pour avoir plus d'une planète qui transite, ou passe devant, l'étoile. Ces systèmes aident les astronomes à mieux comprendre comment les planètes se forment.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Cette conception d'artiste montre une vue du dessus de la position orbitale des planètes dans les systèmes avec
de multiples planètes en transit découvertes par la mission Kepler de la NASA. Toutes les planètes colorées ont été vérifiées. Des couleurs plus vives indiquent
des planètes qui ont été confirmées par leurs interactions gravitationnelles avec d'autre ou l'étoile. Plusieurs de ces systèmes contiennent des candidats planètes
supplémentaires (en gris) qui n'ont pas encore été vérifiées. Crédit : NASA Ames/UC Santa Cruz
Les planètes orbitent près de leur étoile hôte et varient en taille de 1,5 fois le rayon de la Terre à plus grande que Jupiter. Quinze sont entre la Terre et de Neptune en taille. D'autres observations seront nécessaires pour déterminer lesquelles sont rocheuses comme la Terre et lesquelles ont une épaisse atmosphère gazeuse comme Neptune. Les planètes orbitent leur étoile hôte de 6 à 143 jours. Toutes sont plus proches de leur étoile hôte que Vénus l'est de notre Soleil.

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   31/1/2012, 07:54

Deux nouveaux satellites de Jupiter
29 janvier 2012
S. S. Sheppard (Department of Terrestrial Magnetism, Carnegie Institution of Washington) a annoncé la découverte de deux nouveaux satellites de Jupiter sur les images CCD obtenues le 27 Septembre 2011 avec le télescope Magellan-Badde de 6,5 mètres de l'Observatoire de Las Campanas.

S/2011 J 1 circule autour de Jupiter en 582,2 jours sur une orbite inclinée de 162,8°, tandis que S/2011 J 2 parcourt son orbite en 725,06 jours sur une orbite inclinée de 151,8°.

Jupiter compte désormais 66 satellites (8 réguliers progrades (i<90°), 6 irréguliers progrades (i<90°) et 52 irréguliers rétrogrades (i>90°)).

Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : PGJ - "Nouvelles du Ciel" – PGJ Astronomie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RIGEL
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Messages : 18651
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   1/2/2012, 07:53

L'astéroïde 2012 BX34 aurait pu entrer en collision avec la Terre
28 janvier 2012
Un géocroiseur de la taille d’un bus et nommé 2012 BX34 aurait évité de peu la collision avec la Terre dans la journée du vendredi 27 janvier 2012 si l’on en croit la page de la Nasa donnant les dernières informations sur les near-Earth object (NEO).


Le petit corps céleste 2012 BX34 a été photographié par des astronomes amateurs.
On voit ici son passage sur la voûte céleste sous la forme d'un arc lumineux.
Crédit : Ernesto Guido-Giovanni Sostero-Nick Howes
Pour voir l'intégralité de l'article, cliquez ICI.

Source : Futura Sciences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités spatiales (2009 à 2011)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (2009 à 2011)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 37Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 35, 36, 37

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Horizon des évènements-
Sauter vers: