ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)
 
Multivers     Sociaux

Partagez
 

 Actualités spatiales (août)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeSam 22 Aoû 2020, 17:03

Cet amas globulaire très ancien déchiqueté par la Voie Lactée nous apprend beaucoup de choses
2 août 2020

Les amas globulaires comptent parmi les structures les plus anciennes de notre Univers. En observant les restes de l'un de ces amas, déchiqueté par la Voie lactée il y a deux milliards d'années, des astronomes imaginent qu'il pourrait avoir existé une génération d'amas globulaires encore plus ancienne.

Actualités spatiales (août) 78b03410
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Une vue d’artiste du courant stellaire du Phénix étudié par les chercheurs
de la Carnegie Institution (Etats-Unis). Crédit : Geraint F. Lewis, S5 Collaboration

Notre Univers est régulièrement le théâtre de phénomènes violents. Ce que les astronomes appellent les courants stellaires en constitue une preuve. Ils sont les restes d'anciens amas globulaires - ou d'anciennes galaxies - littéralement déchiquetés par la Voie lactée - ou une autre galaxie - et qui, depuis, orbite autour d'elle.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeDim 23 Aoû 2020, 19:10

Rare : une galaxie au premier stade de l’évolution débusquée grâce l’IA
3 août 2020

Dans l'Univers d'aujourd'hui, on trouve essentiellement des galaxies matures. Mais la cosmologie prévoit qu'il existe aussi encore quelques galaxies dans leur premier stade d'évolution. Et, avec l'aide d'une intelligence artificielle, des chercheurs viennent justement de débusquer l'une d'entre elles.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Zoom sur HSC J1631+4426, la galaxie dont
l’abondance en oxygène est la plus basse jamais observée. Crédit : NAOJ/HSC-SSP

Pour comprendre comment elles se forment, les astronomes ont besoin d'étudier les galaxies à différents stades de leur évolution. Malheureusement, dans l'Univers tel qu'il se présente aujourd'hui, la plupart ont atteint le stade de la maturité. Selon les principes de la cosmologie, toutefois, certaines galaxies pourraient encore en être au stade de la formation. Et c'est justement l'une de ces rares galaxies que des chercheurs de l’Institut national des sciences naturelles du Japon viennent de débusquer dans les données du télescope Subaru (Mauna Kea, Hawaï).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeLun 24 Aoû 2020, 11:59

Météorite : fin du mystère de l’origine des pallasites ?
3 août 2020

Représentant seulement 1 % des météorites tombant sur Terre, les pallasites fascinent par leur beauté avec des grains d'olivine pris dans une matrice métallique. On pensait qu'elles provenaient de l'interface manteau-noyau de petites planètes différenciées détruites par des collisions, mais de nouveaux résultats semblent bel et bien confirmer que l'on s'est trompé.

Actualités spatiales (août) F684b210
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Crédit : L. Carion, carionmineraux.com
La météorite Esquel est une pallasite trouvée en 1951 dans la province de Chubut en Argentine.
Il s’agit de la plus belle des météorites constituée d’une trame de fer et de nickel dans laquelle se détachent des grains d’olivine.

Les météorites sont la mémoire de l'histoire du Système solaire. Certaines, comme celle de Gibeon, une météorite de fer constituée d'un alliage fer-nickel tombée sur Terre en Namibie, sont des fragments de cœurs de planétésimaux ou même d'embryons de planètes qui se sont différenciés chimiquement et minéralogiquement, tout comme la Terre lorsqu'elle a formé son manteau et son noyau.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeMar 25 Aoû 2020, 15:42

Les vallées de Mars seraient l’œuvre des glaciers
7 août 2020

Les astronomes pensaient que les vallées qu'ils observent à la surface de Mars avaient été façonnées par des rivières coulant là il y a 3,8 milliards d'années. Mais de nouveaux travaux suggèrent finalement qu'elles sont, pour beaucoup, l'œuvre de glaciers.

Actualités spatiales (août) E5877610
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le réseau des vallées martiennes a été observé pour
la première fois par Mariner 9, en 1972. Ces vallées ont rapidement été vues comme
une preuve que de l’eau liquide avait pu couler sur Mars. Ici, Warrego Valles.
Crédit : Nasa, JPL-Caltech, Arizona State University

Par le passé, Mars était une planète chaude et humide. À la surface de laquelle de l'eau liquide devait couler librement. C'est l'hypothèse admise par les astronomes depuis une quarantaine d'années déjà. Pourtant des chercheurs de l’université de Colombie-Britannique (Canada) avancent aujourd'hui que les vallées observées sur la Planète rouge n'ont pas aussi largement été creusées par un réseau de rivières. Mais plutôt par une eau ruisselant sous de vastes glaciers.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeJeu 27 Aoû 2020, 11:36

Jupiter : des orages comme on n’en a jamais vu ailleurs
7 août 2020

Par le passé, des sondes avaient déjà observé de puissants éclairs zébrant l'atmosphère de Jupiter. Mais cette fois, les instruments de Juno (Nasa) révèlent que le phénomène peut aussi se produire de manière plus fréquente, moins intense et moins profonde. Et qu'il produit alors des grêlons d'ammoniac qui semblent jouer un rôle clé dans la dynamique atmosphérique de la planète.

Actualités spatiales (août) 7ff96a10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Cette image illustre les données recueillies par la sonde Juno (Nasa). Elle montre des éclairs
peu profonds sur le côté sombre de Jupiter. Crédit : Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS, Gerald Eichstädt, Heidi N.Becker, Koji Kuramura

En 1979, la sonde Voyager (Nasa) observait pour la première fois des éclairs s'abattant sur Jupiter. Les missions qui lui ont succédé ont, elles aussi, été les témoins de ces points lumineux sur les sommets des nuages. Laissant penser que ces éclairs proviennent de nuages d'eau profondément enfouis dans l'atmosphère de la planète géante. Mais aujourd'hui, la sonde Juno, de la Nasa, nous raconte une histoire différente.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeVen 28 Aoû 2020, 12:05

Il existe probablement de nombreux systèmes planétaires comptant jusqu’à 7 planètes comme la Terre
8 août 2020

Dans notre Système solaire, il n'y a -- a priori -- qu'une seule planète habitable : la Terre. Mais des chercheurs avancent aujourd'hui que d'autres étoiles pourraient héberger jusqu'à sept exoterres... en l'absence de planète géante.

Actualités spatiales (août) 2b80b810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une étoile pourrait héberger jusqu’à 7 exoterres. Crédit : ustas, Adobe Stock

Combien d'exoterres peut-on s'attendre à trouver autour d'une étoile ? C'est en observant le système planétaire de Trappist-1 que les astronomes de l’université de Californie à Riverside (États-Unis) se sont posé la question. Dans la zone habitable de la naine rouge, située à quelque 39 années-lumière de notre Terre, en effet, orbitent trois planètes semblables, en masse et en taille, à la nôtre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeSam 29 Aoû 2020, 19:36

Voilà ce qu’il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
9 août 2020

Les astronomes estiment que les trous noirs supermassifs jouent un rôle fondamental dans la régulation de la formation des étoiles. Et ils en apportent aujourd'hui la preuve avec un amas de galaxies qui forment des étoiles de manière frénétique. Un amas de galaxies dont le trou noir supermassif central manque de carburant.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Lorsque l’activité d’un trou noir supermassif au cœur
de la galaxie centrale d’un amas diminue, l’amas se met à former des étoiles en grande
quantité. Crédit : Chandra X-ray Observatory, YouTube

Les amas de galaxies sont les plus grandes structures connues de notre Univers. Pour ces amas, les trous noirs supermassifs qui se trouvent au cœur de leur galaxie centrale sont de véritables sources d'énergie. Mais que se passe-t-il alors lorsque ces trous noirs deviennent inactifs ? C'est la question que des chercheurs se sont posée. Et grâce notamment à des données fournies par l'observatoire de rayons x Chandra (Nasa), ils apportent aujourd'hui une réponse.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeDim 30 Aoû 2020, 16:15

Hubble profite d’une éclipse de Lune pour apprendre à chercher la vie extraterrestre
10 août 2020

Étonnant mais astucieux ! Des astronomes ont utilisé la Lune, comme miroir de la Terre, pour voir comment ils pourraient dans un futur proche détecter des biosignatures dans des atmosphères de planètes extrasolaires.


Cliquez sur l'image pour voir le film. La Nasa explique l’observation d’Hubble et son intérêt
pour rechercher des biosignatures, voire des signes de vie, sur d’autres planètes
que celles du Système solaire. Crédit : Nasa

Profitant d'une éclipse lunaire totale en janvier 2019, des astronomes ont utilisé le télescope spatial Hubble pour mesurer la quantité d'ozone dans l'atmosphère de notre Planète. Une observation qui peut paraître inutile sauf que la mesure de la quantité d'ozone n'était pas l'objectif des astronomes. Il s'agissait d'expérimenter une méthode pour chercher des preuves de vie, en détectant des biosignatures, sur des exoplanètes de type terrestre. Lors de cette observation inédite, Hubble a détecté l'empreinte spectrale de l'ozone. Avec l'oxygène, l'ozone est une des principales biosignatures qui pourraient indiquer la présence d'une forme de vie à la surface d'une planète. L'ozone contribue à protéger la vie sur Terre, en absorbant les rayons ultraviolets nocifs. En détectant de l'ozone sur d'autres planètes, il serait possible que celles-ci abritent également la vie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeLun 31 Aoû 2020, 17:23

Un astéroïde de 150 km de rayon frappe la plus grand lune du système solaire
10 août 2020

Le plus grand cratère d'impact du Système solaire pourrait bien avoir été découvert sur Ganymède, une lune de Jupiter. Ces traces se retrouvent sur une surface de pas moins de 7.800 km de rayon. Il aurait été causé par un astéroïde de 150 km de rayon s'abattant sur la planète à une vitesse de 20 km par seconde.

Actualités spatiales (août) 20cab754aa_50166425_simulation-impact-ganymede
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Les chercheurs de l’université de Kobe (Japon) ont simulé l’impact
sur Ganymède d’un astéroïde de 150 km de rayon frappant
le satellite à quelque 20 km/s. Crédit : Université de Kobe

Ganymède, c'est le satellite naturel le plus grand de notre Système solaire. Il est même plus grand que Mercure. Et lorsque les sondes Voyager à la fin des années 1970, puis Galileo - entre 1995 et 2003 - ont survolé cette lune de Jupiter, elles lui ont découvert des sillons. Des années plus tard, des chercheurs de l’université de Kobe (Japon) se sont repenchés sur ces données. Après une analyse précise de l'orientation et de la distribution de ces sillons, ils suggèrent qu'ils pourraient être les dernières traces d'un cratère géant.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeMar 01 Sep 2020, 11:43

Des « blanètes » autour du trou noir géant au centre de la Voie Lactée ?
11 août 2020

On connaissait les « moonmoons », les lunes de lunes, et les « ploonètes », des satellites séparés de leurs planètes. Il va désormais falloir compter avec les « blanètes », des planètes qui orbitent autour de trous noirs supermassifs.

Actualités spatiales (août) 0ef97010
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Des chercheurs japonais estiment que des « blanètes », semblables à nos planètes,
peuvent orbiter au large de trous noirs supermassifs. Crédit : PatinyaS, Adobe Stock

Non, les astronomes de plusieurs universités japonaises responsables de cette étude n'étaient pas tous enrhumés au moment de rendre compte de leurs travaux. Lorsqu'ils parlent de « blanètes », c'est bien pour évoquer une forme particulière d'exoplanètes. Des exoplanètes qui, au lieu d'orbiter autour d'une étoile, tournent autour... d'un trou noir supermassif - un « black hole » pour les anglophones, d'où le « b » remplaçant le « p » de « planète ».

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeMer 02 Sep 2020, 08:21

Cet homme à recréé le parfum de la Lune
11 août 2020

Quel peut bien être le parfum de la Lune ? À la demande de la Cité de l'Espace à Toulouse, un généticien de formation, « sculpteur d'arômes » comme il aime se définir, a reconstitué l'odeur énigmatique de l'astre de la nuit à partir de descriptions d'astronautes.

Actualités spatiales (août) 02b84c10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le généticien et « sculpteur d'arômes » Michaël Moisseeff en pleine expérience
dans son laboratoire à Montégut-Lauragais (près de Toulouse), le 29 juillet 2020. Crédit : Georges Gobet, AFP

Il n'a jamais revêtu de scaphandre ni été dans l'espace. Mais dans son laboratoire aux mille flacons près de Toulouse, le « sculpteur d'arômes » Michaël Moisseeff a reconstitué, à la demande de la Cité de l'espace, l'odeur... de la Lune. Chemise fleurie et cheveux blancs attachés, ce généticien de formation de 66 ans a consacré sa vie à décortiquer les mystères de l'odorat et à produire, à partir de molécules, toutes sortes de senteurs, fragrances et émanations.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeJeu 03 Sep 2020, 08:06

Les étoiles naissent dans des œufs
11 août 2020

C'est dans les nuages moléculaires que naissent les étoiles. Et pour en apprendre plus sur le processus, des astronomes ont observé le nuage de la constellation du Taureau. Les œufs stellaires qu'il cache, plus exactement. De manière à mieux comprendre comment un embryon stellaire se transforme en bébé étoile.

Actualités spatiales (août) 29037710
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Cette image dans l’infrarouge lointain permet de localiser, dans le nuage moléculaire
du Taureau, les œufs stellaires identifiés par les chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) avec Alma.
Crédit : Alma (ESO, NAOJ, NRAO), Tokuda et al., ESA, Herschel

Au début, il n'y a qu'un nuage moléculaire. Puis celui-ci se fragmente. Les morceaux se condensent alors jusqu'à former potentiellement autant d'œufs stellaires. Des embryons desquels sortiront bientôt des étoiles. À l'aide d'Alma, le Grand réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique de l'Atacama (Chili), des chercheurs ont justement recensé les œufs stellaires au sein de la constellation du Taureau.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeVen 04 Sep 2020, 08:06

L’étoile à neutrons de la supernova de 1987 aurait bien été retrouvée par Alma
13 août 2020

Les supernovae sont des explosions d'étoiles temporairement aussi brillantes que des galaxies et visibles à des millions voire des milliards d'années-lumière. Leur étude permet de mieux comprendre l'évolution chimique des galaxies, et c'est pour cette raison que celle survenue très près de notre Voie lactée, en 1987, fait l'objet encore aujourd'hui de nombreuses études. De nouvelles observations avec Alma confortent la théorie impliquant que SN 1987A a dû produire une étoile à neutrons comme cadavre stellaire.

Actualités spatiales (août) Cd004310
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Des images Alma à très haute résolution ont révélé un « globule » chaud dans le noyau
poussiéreux du reste de la supernova SN 1987A (encart), qui pourrait être l'emplacement de l'étoile à neutrons manquante. La
couleur rouge montre de la poussière et du gaz froid au centre du reste de supernova, pris à des longueurs d'onde radio avec Alma.
Les teintes vertes et bleues révèlent l'endroit où l'onde de choc en expansion de l'étoile explosée entre en collision avec un anneau
de matière autour de la supernova. Le vert représente la lueur de la lumière visible, capturée par le télescope spatial Hubble de la
Nasa. La couleur bleue révèle le gaz le plus chaud et est basée sur les données du télescope spatial à rayons X Chandra de la Nasa.
Crédit : Alma (ESO, NAOJ, NRAO), P. Cigan et R. Indebetouw ; NRAO, AUI, NSF, B. Saxton ; Nasa, ESA

En février 1987, des yeux singuliers dont Homo sapiens venait juste de se doter, à savoir des détecteurs de neutrinos, révélaient que quelque chose de spectaculaire venait de se passer. Les astrophysiciens s'attendaient à ce genre de phénomène, une brusque bouffée de ces particules fantomatiques indiquant que le flux de neutrinos de hautes énergies arrivant sur Terre avait brusquement augmenté. Dans la nuit du 23 au 24 de ce mois de février, il devient rapidement clair qu'il était associé à l'apparition d'une supernova dans le Grand Nuage de Magellan, à environ 163.000 années-lumière de la Voie lactée, un événement inespéré dans la vie d'un astronome.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeDim 06 Sep 2020, 07:45

Cérès : fin du mystère des taches blanches à la surface de la planète naine
14 août 2020

Depuis leur découverte, les taches claires à la surface de Cérès restaient mystérieuses sur leur origine. Une nouvelle étude, réalisée à partir de données de la sonde américaine Dawn, a permis d'éclaircir ce mystère.

Actualités spatiales (août) C6328e10
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Le cratère Occator et ses taches blanches. Crédit : Nasa, JPL-Caltech, Ucla, MPS, DLR, IDA

La planète naine Cérès, située entre Mars et Jupiter, est essentiellement constituée de roches et de glace, mais la question de la présence d'un liquide sous sa surface demeurait sans réponse jusqu'à présent. Aussi, on ne savait pas à quelle époque la planète naine aurait pu être géologiquement active. La sonde Dawn, qui a étudié Cérès de 2015 à 2018, a permis d'en apprendre plus sur ces deux points. Les résultats apparaissent dans une collection spéciale d'articles publiés par Nature Astronomy, Nature Geoscience et Nature Communications le 10 août.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeLun 07 Sep 2020, 19:03

Bételgeuse : Hubble a résolu le mystère de son assombrissement
14 août 2020

Que s'est-il vraiment passé sur Bételgeuse, à 725 années-lumière de la Terre ? Des observations menées avec Hubble pendant plusieurs mois semblent avoir éclairci l'affaire. Alors, fin du mystère de l'assombrissement de la célèbre supergéante rouge ? En partie. Car un satellite a relevé une baisse de luminosité précoce qui surprend les astronomes.

Actualités spatiales (août) E87e6c10
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Cette surprenante image de la surface de l’étoile acquise en décembre 2019 au moyen
de l’instrument Sphere qui équipe le VLT, est l’une des toutes premières obtenues dans le cadre d’une campagne d’observations
visant à comprendre la raison de l’affadissement de l’étoile. Une rapide comparaison avec l’image acquise au mois de janvier
2019 montre combien l’étoile a vu sa luminosité décroître et sa forme apparente varier. Crédit : ESO, M. Montargès et al.

Bételgeuse, une étoile très brillante marquant l'épaule droite de la constellation d'Orion, a beaucoup fait parler d'elle ces 10 derniers mois. Tout a commencé en octobre 2019, quand sa luminosité a commencé à diminuer. Jusque-là, cependant, rien qui soit particulièrement intrigant car les astronomes savent depuis le début du XIXe siècle que la supergéante rouge présente des cycles de luminosité variable. Un cycle lié à ses pulsations de quelque 420 jours (l'étoile gonfle et se dégonfle).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeMer 09 Sep 2020, 11:58

Le plus lointain sosie de la Voie Lactée jamais découvert interroge les astronomes
15 août 2020

Aussi surprenant que cela peut paraître, cette galaxie, bien que semblable à un anneau de lumière, ressemble à la Voie lactée ! Baptisée SPT0418-47, cette galaxie est déformée gravitationnellement par une galaxie voisine, ce qui explique qu'elle apparaît sous cette forme d'anneau. Elle a été découverte grâce à l'observatoire submillimétrique Alma. Son intérêt n'est pas seulement artistique. C'est la première fois que des astronomes découvrent une galaxie aussi jeune que calme.

Actualités spatiales (août) D12
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Voici la véritable forme de SPT0418-47,
un sosie de notre Galaxie à 12 milliards d'années-lumière de nous.
Crédit : Alma (ESO, NAOJ, NRAO), Rizzo et al.

Des astronomes utilisant l'observatoire Alma de l'ESO ont découvert une galaxie extrêmement lointaine. Baptisée SPT0418-47, cette galaxie est si distante que sa lumière a mis plus de 12 milliards d'années à nous parvenir : « nous l'apercevons telle qu'elle était lorsque l'Univers n'était âgé que de 1,4 milliard d'années », explique Francesca Rizzo, doctorante à l'Institut Max-Planck dédié à l'Astrophysique en Allemagne, qui a piloté l'étude publiée ce jour au sein de la revue Nature.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeJeu 10 Sep 2020, 21:10

L’étoile la plus rapide de la galaxie fonce à 24.000 km/s !
16 août 2020

Au centre de notre galaxie, autour du trou noir supermassif baptisé Sagittarius A* (Sgr A*), il se passe des choses étonnantes. On y trouve même des étoiles en orbite. Et parmi elles, l'étoile la plus rapide jamais observée. S4711 se déplace à une vitesse impressionnante de 24.000 km/s !

Actualités spatiales (août) 5d4f8b10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Sur cette vue d’artiste, le trou noir supermassif au centre de notre galaxie
autour duquel gravite l’étoile la plus rapide de la Voie Lactée. Crédit : Observatoire de rayons X Chandra

Sagittarius A* (Sgr A*). C'est le nom du trou noir supermassif au centre de la Voie lactée. Sur des orbites singulières autour de ce monstre gravitationnel, une population d'étoiles que les astronomes appellent les étoiles S. Certaines gravitent tellement près de Sgr A* qu'elles sont difficiles à détecter. Mais la puissance du Very Large Telescope (VLT - Chili) a permis d'en distinguer cinq nouvelles.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeVen 11 Sep 2020, 18:01

100 nouveaux mondes sombres et froids découverts dans notre voisinage
21 août 2020

Grâce aux sciences participatives et à l'aide des outils de NOIRLab, les scientifiques ont inscrit près de 100 nouvelles naines brunes froides dans leur carnet d'adresses cosmiques.

Actualités spatiales (août) F7354210
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le télescope Víctor M. Blanco de l'Observatoire interaméricain Cerro Tololo a fourni
une partie des données nécessaires à l'identification des naines brunes. Crédit : CTIO, NOIRLab, NSF, AURA, D. Munizaga

Si certains sujets de sciences se situent bien au-delà des compétences du tout-venant, les sciences participatives offrent néanmoins aux citoyens l'opportunité de contribuer au milieu de la recherche avec les outils dont ils disposent. Les options sont multiples : « prêter » une partie de la puissance de calcul de son ordinateur, plier des molécules en ligne, identifier des astéroïdes sur des clichés spatiaux ou encore capturer des images de la faune et la flore locale via une application. Dans le cas de Backyard Worlds: Planet 9, un projet de la Nasa rattaché au portail Zooniverse, l'objectif est d'aider à identifier de nouvelles naines brunes et autres étoiles de masse faible sur des images qu'une intelligence artificielle ne serait pas encore capable de traiter par elle-même.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeSam 12 Sep 2020, 11:02

C’est une supernova qui aurait causé l’extinction massive au Dévonien, il y a 360 millions d’années
23 août 2020

La Terre a connu plusieurs extinctions de masse, dont certaines ont été causées par des impacts d'astéroïdes ou par des éruptions volcaniques majeures. Celle du Dévonien pourrait avoir été provoquée par une disparition momentanée de la couche d'ozone, disparition produite par l'explosion d'une supernova très proche du Système solaire dans la Voie lactée.

Actualités spatiales (août) B5503210
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. L’extinction de masse survenue à la fin du Dévonien restait inexpliquée.
Des chercheurs de l’université de Southampton (Royaume-Uni) pensent qu’elle a été provoqué par une disparition brève
de la couche d’ozone qui pourrait s’expliquer par une voire plusieurs supernovae. Crédit : Quality Stock Arts, Adobe Stock

Si un jour vous visitez la Gaspésie, une région du Québec donnant sur l'Atlantique Nord, ne manquez pas l'occasion d'aller visiter le parc de Miguasha, c'est l'un des plus importants sites paléontologiques de la Terre et, depuis 1999, c'est un site naturel du Patrimoine mondial de l'Unesco. Les fossiles qu'on y trouve dans les archives sédimentaires de la Formation d'Escuminac datent du Dévonien, il y a environ 380 millions d'années, au moment où la Vie dans les océans allait prendre une nouvelle dimension en préparant les ancêtres des premiers vertébrés qui allaient explorer les continents.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeDim 13 Sep 2020, 18:07

L’intérieur d’une naine blanche reconstituée sur Terre !
23 août 2020

Les naines blanches sont des cadavres stellaires pouvant contenir la masse du Soleil dans le volume de la Terre. La matière y est très dense et nécessite pour être comprise de combiner, comme on sait le faire, les lois de la relativité restreinte et de la mécanique quantique. On arrive aujourd'hui à étudier expérimentalement l'état de cette matière en comprimant des atomes à presque un milliard d'atmosphères avec des lasers.

Actualités spatiales (août) 69b18310
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les tremblements d’une étoile génèrent des vibrations se propageant parfois
jusqu’au cœur de l’astre, comme ici pour la naine blanche KIC 08626021. Les modes de vibration (à droite) sont le reflet
de la structure interne des étoiles (voir aussi la vidéo de Jean-Pierre Luminet ci-dessus). Crédit : Stéphane Charpinet, Insu

La majorité des étoiles dans la Voie lactée sont des naines, des rouges en particulier comme Proxima Centauri ou Trappist 1. Il y a aussi de nombreuses naines jaunes comme notre Soleil. Elles partageront toutes un destin commun avec les étoiles de moins de huit masses solaires, elles ne finiront pas en supernovae SN II. Elles finiront toutefois par mourir en épuisant leur carburant nucléaire et elles se transformeront alors en naines blanches, une fois les réactions thermonucléaires de type proton-proton et CNO devenues impossibles.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeLun 14 Sep 2020, 10:34

Hubble a photographié la brillante comète Neowise
26 août 2020

Depuis son passage au plus près du Soleil le 3 juillet, la comète Neowise nous a émerveillés cet été tandis qu'elle défilait dans le ciel du matin puis du soir. La voici à présent dévoilée dans sa région la plus active par le célèbre télescope spatial Hubble.

Actualités spatiales (août) A38e2e10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. La comète Neowise photographiée depuis la Terre et, dans l’encart,
la région imagée par Hubble. Crédit : Nasa, ESA, STScI, Q. Zhang (Caltech), Z. Levay

Cela faisait plus de deux décennies, depuis la fameuse Hale-Bopp en 1997, qu'il n'y avait pas eu d'aussi belle et brillante comète visible dans le ciel de l'hémisphère nord. C/2020 F3 Neowise, plus connue sous son surnom de comète Neowise, a tenu toutes ses promesses cet été 2020, jusque début août. C'est la comète de l'année, voire même de la décennie. Du moins pour l'instant.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeMar 15 Sep 2020, 10:25

Voie Lactée : le « paradoxe de la barre galactique » enfin résolu ?
27 août 2020

La barre d'étoiles au centre de notre galaxie constitue un sujet de frustration pour certains astronomes. Longue et lente pour certains, elle apparaît courte et rapide pour d'autres. Une nouvelle étude propose de régler cette controverse en jetant la lumière sur un étonnant ballet cosmique.

Actualités spatiales (août) 653b3610
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. L'image de gauche illustre la vraie nature de la barre tandis que celle de droite
la montre connectée aux bras spiraux, apparaissant ainsi plus longue et plus lente. Crédit : T. Hilmi, University of Surrey

La démarche scientifique s'appuie sur des observations objectives et reproductibles. Mais que faire lorsque diverses observations du cœur de notre galaxie produisent des résultats contradictoires ? C'est le problème posé par le « paradoxe de la barre galactique », qui vexe depuis longtemps bien des astronomes. Une nouvelle étude, publiée dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, propose de jeter la lumière sur ce phénomène particulier.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeMer 16 Sep 2020, 16:04

Trous noirs : enfin la preuve qu’ils forment un disque d’accrétion en détruisant une étoile
28 août 2020

On observe des disques d'accrétion autour de trous noirs stellaires dans un système binaire ou autour de trous noirs supermassifs depuis longtemps. Mais on n'avait encore jamais eu de preuve solide que de tels disques se formaient à l'occasion de la destruction d'une étoile par un trou noir supermassif. C'est chose faite.

Actualités spatiales (août) 050c1710
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Crédit : Tiara Hung
Un modèle des émissions ultraviolettes et dans le visible du TDE AT 2018hyz est montré dans ce diagramme. Un disque
d'accrétion se forme rapidement après le TDE, il génère une émission de rayons X (flèches noires) à petites distances du trou
noir central, émission qui n'est visible qu'à travers l'entonnoir vertical. Dans d'autres directions, les rayons X sont dégradés
en énergie parle plasma de la photosphère ou dans les vents (winds) de matière issus du disque, devenant des émissions UV
dans le visible et optiques. L'émission d'une raie de l'hydrogène H alpha est produite sur deux sites distincts en dehors de la
photosphère, notamment dans un grand disque elliptique en rotation où un effet Doppler se produit.

Par le nom que leur a donné John Wheeler et leur définition, les trous noirs ne sont a priori pas visibles et donc indétectables. En pratique, ce n'est pas le cas lorsqu'ils se retrouvent dans un environnement où de la matière est disponible, que ce soit sous la forme de courants froids ou d'étoiles. De fait, les astres les plus lumineux du cosmos observable, que l'on peut voir à des milliards d'années-lumière, les quasars, sont des trous noirs.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeJeu 17 Sep 2020, 07:50

FRB 121102 : le mystérieux sursaut rapide est de retour… comme prévu
29 août 2020

Un sursaut radio rapide découvert en 2014 s'est récemment réveillé à nouveau, en accord avec les prédictions des astronomes. Avec sa réapparition, ceux-ci espèrent en apprendre plus sa périodicité et son origine.

Actualités spatiales (août) 6db3ef10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. À l’aide du Westerbork Synthesis Radio Telescope (WSRT), les astronomes de l’Institut
néerlandais de radioastronomie (Pays-Bas) espéraient localiser FRB 180814.J0422+73 (R2), mais celui-ci semble avoir
mystérieusement disparu. Crédit : Onderwijsgek, Wikipedia, CC by-sa 2.5 nl

Décrit en 2014 par l'astrophysicienne Laura Spitler sur la base de données collectées deux ans plus tôt à l'observatoire d'Arecibo, FRB 121102 surprend les astronomes par son étonnante régularité. Réglé comme un métronome, celui-ci connaît en effet une période d'activité d'environ 90 jours suivie d'environ 67 jours de silence, pour un cycle total de 157 jours ; une estimation proposée par le chercheur Kaustubh Rajwade et son équipe. Grâce à cette récurrence, les chercheurs ont pu remonter jusqu'à sa source : une galaxie naine située à 3 milliards d'années-lumière.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22383
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitimeVen 18 Sep 2020, 10:16

Le Soleil était en couple avec une étoile née en même temps que lui
30 août 2020

Le Soleil est né en même temps que d'autres étoiles sœurs dans un amas stellaire ouvert, aujourd'hui dispersé dans la Voie lactée. On pense qu'il pourrait même avoir un frère jumeau (ou une sœur jumelle, c'est selon) avec lequel il formait temporairement une étoile binaire. Ce jumeau expliquerait l'origine du fameux nuage cométaire de Oort.

Actualités spatiales (août) 8480ce3751_18110_43322-oort-comete-simulation-h-levison
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Des comètes (points verts et bleus)
se déplacent au hasard dans un jeune amas d'étoiles (orange et rouge)
au début de cette simulation sur ordinateur. Lorsque des explosions de
supernovae et de forts vents stellaires dissipent l'amas ouvert, les comètes
(en bleu) se déplaçant dans la même direction que l'étoile rouge vont
devenir membres du nuage d'Oort de cette étoile. Crédit : Harold Levison

Il y a deux ans, Futura expliquait dans un précédent article ci-dessous que deux astrophysiciens avançaient l'hypothèse que notre Soleil formait un système binaire avec un frère jumeau pendant quelques millions d'années, juste après leur naissance. Les chercheurs étaient arrivés à cette conclusion en se basant sur les statistiques des couples de jeunes étoiles observés dans des pouponnières comme le nuage moléculaire de Persée. Les observations suggéraient en effet que toutes les étoiles de masses comparables à celle du Soleil naissaient par paire avant, parfois, de se séparer. On sait en plus que la majorité des étoiles dans la Voie lactée sont bel et bien en couple.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Actualités spatiales (août) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (août)   Actualités spatiales (août) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (août)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Horizon des évènements-
Sauter vers: