ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)
 
Multivers     Sociaux

Partagez
 

 Actualités spatiales (septembre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeLun 21 Sep 2020, 15:33

Le Système solaire vogue à travers les restes d’une supernova depuis 33.000 ans
2 septembre 2020

Le fer 60 est principalement produit dans les étoiles massives. Puis éjecté dans le milieu interstellaire lorsque ces étoiles, en fin de vie, explosent en supernovae. Le fait que des physiciens viennent d'en détecter dans des sédiments marins suggère que notre Terre voyage depuis 33.000 ans à travers un nuage de poussière faiblement radioactif issu de l'explosion d'une supernova.

Actualités spatiales (septembre) 3d2e2510
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Ici, le mouvement de notre Soleil dans le nuage interstellaire local qu’il devrait quitter dans les 10.000 ans à venir. Crédit : Nasa

Une fois n'est pas coutume, c'est dans le fond de l'océan que des physiciens de l’université nationale d’Australie (ANU) sont allés chercher des informations concernant celui que les astronomes appellent le nuage interstellaire local. Plus exactement, ils sont allés y chercher des traces de fer 60, un isotope radioactif du fer formé au cœur d'étoiles massives et que les explosions de supernovae propulsent ensuite à travers l'espace. Leur objectif : vérifier si oui ou non le nuage interstellaire local est ce qu'il reste d'une explosion de supernova.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMar 22 Sep 2020, 10:54

Supernova de Kepler : 400 ans après l’explosion de l’étoile, les débris ne ralentissent pas
2 septembre 2020

Une série de clichés pris par l'observatoire de rayons X Chandra montre que certains amas de restes de la supernova de Kepler se déplacent jusqu'à 37 millions de kilomètres par heure. Des vitesses étonnamment élevées pour une explosion qui, vue de notre Terre, s'est produite il y a plus de 400 ans.

Actualités spatiales (septembre) 37ad1910
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Dans ce qui reste de la supernova de Kepler, observé depuis la Terre depuis 400 ans,
des astronomes de la Nasa ont mesuré des amas se déplaçant à des vitesses allant jusqu’à 37 millions de kilomètres par heure.
Crédit : M. Millard et al., Université du Texas à Arlington, CXC, Nasa

La supernova de Kepler, c'est une supernova dont l’explosion dans la Voie lactée, à quelque 20.000 années-lumière de notre Système solaire, a été observée depuis la Terre en 1604. D'où son nom de code : SN 1604. Et aujourd'hui, des astronomes de la Nasa révèlent que certains débris de cette explosion voyagent toujours dans l'espace à des vitesses astronomiques pouvant atteindre les 37 millions de kilomètres par heure !

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMer 23 Sep 2020, 10:44

Regardez la surface de notre étoile avec des détails sans précédent
3 septembre 2020

Gregor, le plus grand télescope solaire en Europe vient de capturer des images sans précédents de la surface du Soleil. Cet exploit est le résultat d'un immense travail d'un an, recoupant des disciplines tels que l'optique, l'ingénierie et l'électronique.

Actualités spatiales (septembre) Da345310
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Magnifiques détails d'une tache solaire. Crédit : KIS

Afin de construire des infrastructures durables sur Terre et d'envoyer des Hommes et des appareils dans l'espace, il nous est crucial d'étudier le fonctionnement du Soleil et les effets que celui-ci produit sur notre planète. C'est dans ce but que les scientifiques ont travaillé d'arrache-pied durant un an sur le perfectionnement du télescope Gregor, capable de capturer la surface solaire avec une résolution de 50 kilomètres. Si l'on calcule le rapport entre cette mesure et le diamètre de 1,4 million de kilomètres de l'étoile, on obtient l'équivalent d'une résolution de 50 mètres sur Terre. « Ce serait comme parfaitement distinguer une aiguille sur un terrain de football à une distance d'un kilomètre », précise un communiqué de presse de l'Institut de physique solaire de Leibniz (KIS).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeJeu 24 Sep 2020, 11:42

Bizarre, il y a de la rouille sur la Lune
3 septembre 2020

Sur la Lune, il n'y a pas d'oxygène. Pas d'eau liquide non plus. Pourtant, des astronomes annoncent aujourd'hui y avoir détecté de l'hématite -- une forme oxydée du fer, un peu comme la rouille -- en quantité non négligeable.

Actualités spatiales (septembre) 573ef311
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Des chercheurs de l’université d’Hawaï (Etats-Unis) ont trouvé de l’hématite
du côté des pôles de la Lune. Une surprise ! Crédit : Shuai Li, université d’Hawaï

Des astronomes de l’université d’Hawaï (États-Unis) viennent de trouver des quantités d’hématite sur la Lune, à des latitudes élevées. C'est une surprise, car l'hématite, de formule chimique Fe2O3, est un minéral hautement oxydé. Or la surface de notre satellite naturel est réputée quasi-dépourvue d'oxygène.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeVen 25 Sep 2020, 12:06

Ondes gravitationnelles : la naissance d’un nouveau type de trou noir a transformé 8 soleils en énergie pure !
5 septembre 2020

La source d'ondes gravitationnelles GW190521 est à ce jour la plus lointaine détectée puisqu'elle s'est produite à environ 7 milliards d'années-lumière de la Voie lactée. Atypique, il semble qu'elle soit quand même le produit de la fusion de deux trous noirs et surtout qu'il en aurait résulté la formation du premier trou noir de masse intermédiaire directement détecté, contenant 142 masses solaires. Mais il pourrait s'agir de tout autre chose...

Actualités spatiales (septembre) Trous_10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une image d’artiste montrant l’origine du signal dont l’observation a été faite par
les détecteurs d’ondes gravitationnelles Ligo et Virgo le 21 mai 2019 (GW190521). Il devait s’agir d’une collision de trous noirs.
Crédit : Mark Myers, ARC of Excellence for Gravitational Wave Discovery (OzGrav).

Les collaborations Ligo et Virgo viennent d'annoncer une étonnante découverte qui doit certainement faire plaisir aux pionniers grâce à qui nous sommes entrés dans l'ère de l'astronomie gravitationnelle, à savoir Kip Thorne et Rainer Weiss d'un côté de l'Atlantique, Alain Brillet et Thibault Damour de l'autre côté. Il ne faut pas oublier aussi tous les autres membres des collaborations Ligo et Virgo qui ont permis la détection et l'analyse des ondes gravitationnelles directement sur Terre ainsi que, bien évidemment, tant d'autres noms associés à leur quête depuis des décennies et qui sont malheureusement décédés (Ron Drever, Vladimir Braginsky, etc.).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeSam 26 Sep 2020, 19:19

L’équation du trou de ver d’Interstellar aurait été trouvée !
6 septembre 2020

Un des plus grands experts de la théorie des supercordes appliquée aux trous noirs, Juan Maldacena, a trouvé avec un collègue une solution décrivant un trou de ver traversable sans danger pour un humain. Remarquablement, elle émerge d'une variante de la théorie considérée par le prix Nobel Kip Thorne pour rendre crédible scientifiquement le film Interstellar.

Actualités spatiales (septembre) 4387fb10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les trous de ver existent-ils ? Crédit : ktsdesign, Shutterstock.

En novembre 2015, fut fêté le centenaire de la formulation finale par Einstein de sa théorie de la relativité générale. À peine un mois plus tard, on pouvait célébrer l'astronome et physicien Karl Schwarzschild qui a publié en janvier 1916 sa fameuse solution décrivant le champ de gravitation d'une étoile sphérique et homogène. Au cours des deux années qui allaient suivre, Einstein, de son côté, découvrait dans sa théorie la possibilité de l'existence d'ondes gravitationnelles et celle de la construction d'une véritable cosmologie faisant intervenir une mystérieuse constante.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeDim 27 Sep 2020, 16:40

Comment des planètes comme « Tatooine » naissent dans des systèmes avec trois soleils ?
7 septembre 2020

L'espace abrite autant de délicats spectacles que d'événements violents. En témoignent les observations faites avec le VLT et Alma, dévoilant les coulisses de la naissance des planètes autour d'un système multiple.

Actualités spatiales (septembre) A8e21710
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Image composite du système triple GW Orionis vu par Alma et
l'instrument Sphere du VLT. Les disques protoplanètaires sont déformés par la danse des trois étoiles.
Crédit : ESO, Exeter, Kraus et al., Alma (ESO/NAOJ/NRAO)

Bien que le réseau d'orbites formant notre Système solaire ne soit pas parfaitement plan, force est de reconnaître qu'il est raisonnablement acceptable de se représenter ses planètes comme gravitant autour du Soleil à la surface d'un disque (ou une assiette). Il n'en va cependant pas toujours ainsi dans d'autres systèmes, en particulier pour ceux dotés d'étoiles multiples. Ainsi, les chercheurs ont pu constater que le jeune GW Orionis, un trio d'étoiles situé à plus de 1.300 années-lumière, était entouré d'un disque protoplanétaire fragmenté, formant des anneaux distincts aux orientations opposées.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeLun 28 Sep 2020, 10:04

A quoi ressemblerait la matière noire si nous pouvions la voir ?
7 septembre 2020

Une équipe interdisciplinaire est récemment parvenue à générer une carte de la répartition de matière noire dans une région spécifique, révélant avec un niveau de détails étonnant la manière dont celle-ci se structure.

Actualités spatiales (septembre) A30c9b10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Zoom sur la matière noire. Crédit : J. Wang, S. Bose, Center for Astrophysics

Notre monde est composé de matière visible avec laquelle nous interagissons tous les jours : depuis nos habitations jusqu'à ce que nous mangeons, d'un clou dans un mur à l'ISS dans l'espace, la matière dite baryonique forme le corps de la réalité dans laquelle nous vivons. Néanmoins, celle-ci ne représente que la partie émergée de l'iceberg : cinq minuscules pourcents de l'ensemble de ce qui nous entoure. L'Univers serait en effet constitué à plus de 95 % de deux ingrédients mystérieux : la matière et l'énergie noires. Ne vous y trompez pas : l'adjectif « noir » ne désigne pas tant leur couleur que le caractère élusif de ces deux entités qui échappent encore et toujours aux appareils de mesure des chercheurs.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMar 29 Sep 2020, 10:07

Comment s’est formé le courant de Magellan qui s’étire autour de la Voie Lactée
10 septembre 2020

Depuis plusieurs décennies, le courant de Magellan intrigue les astronomes. Cette immense structure cache en effet les secrets de l'histoire tourmentée qui se joue entre notre Voie lactée et ses galaxies voisines, les Nuages de Magellan. Aujourd'hui, des chercheurs révèlent une partie insoupçonnée du scénario.

Actualités spatiales (septembre) B374d810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. On distingue en fausses couleurs la voûte céleste avec la Voie lactée dans le visible, et
le courant magellanique (en rose dans l'hémisphère galactique sud). Son image provient d'observations faites dans le domaine
radio grâce à la raie à 21 cm de l'hydrogène atomique neutre. En bas à droite, sous forme de deux taches blanches, on voit les
deux Nuages de Magellan. Crédit : David L. Nidever et al., NRAO-AUI-NSF-Mellinger

Le courant magellanique a été découvert en 1965. Un nuage de gaz colossal - ou plus exactement, deux filaments de gaz - qui suit la trajectoire de nos petites galaxies voisines, les Nuages de Magellan. Et qui s'accompagne de tourbillons comme ceux que l'on peut voir dans la fumée de cigarette.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMer 30 Sep 2020, 08:39

L’IA aide à percer les secrets de l’hydrogène métallique au cœur des planètes géantes
10 septembre 2020

L'hydrogène isolant devient un solide métallique conducteur à très haute pression. Cette transition de phase étonnante a été observée mais elle reste mal comprise alors qu'elle pourrait révolutionner la technologie et aider à comprendre ce qui se passe au cœur des planètes géantes largement composées d'hydrogène. L'IA aide aujourd'hui à simuler sur ordinateur le comportement de l'hydrogène métallique pour percer ses secrets.

Actualités spatiales (septembre) 126d7310
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Crédit : Mohamed Zaghoo, Harvard SEAS
Une vue d'artiste des expériences sur le cœur de Jupiter avec une enclume de diamants.

Un nouvel épisode de la saga de la quête de l'hydrogène métallique vient d'être publié avec un article dans le journal Nature par une équipe internationale de chercheurs de l'université de Cambridge, d'IBM Research et de l'EPFL. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’expériences à haute pression avec des enclumes de diamants, comme celles dont Futura avait parlé et réalisées par une équipe de physiciens français du CEA et du Synchrotron Soleil. Non, il s'agit de l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) via le fameux deep learing (voir à ce sujet le livre, libre en ligne, du regretté David MacKay), l'apprentissage profond avec des réseaux de neurones, révolutionné il y a quelques années par le Français Yann LeCun ainsi que les Canadiens Yoshua Bengio et Geoffrey Hinton, qui se sont vu décerner le 27 mars 2019 le prix Turing 2018, l'équivalent du Nobel en informatique, par l'Association for Computing Machinery (ACM).

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeJeu 01 Oct 2020, 07:22

Mars : quand InSight détecte les éclipses de Soleil
10 septembre 2020

Le sismomètre d'InSight enregistre non seulement des séismes à la surface de Mars, mais réagit également de manière inattendue aux éclipses solaires observables sur la planète. Lorsque Phobos cache le Soleil, l'instrument s'incline légèrement d'un côté. Cet effet minuscule pourrait aider les chercheurs à déterminer l'intérieur de la Planète rouge.

Actualités spatiales (septembre) D3b3f90d7b_50165036_eclipse-phobos
Une éclipse partielle de Soleil par Phobos.
Crédit : Nasa, JPL-Caltech, MSSS

Mars a deux petits satellites naturels, Phobos et Deimos. Depuis la surface de la planète, on peut voir Phobos traverser le ciel toutes les cinq heures et, depuis un point donné sur cette surface, on peut observer environ une éclipse de Soleil par an due à ce satellite. Plus précisément, quand Phobos passe entre le Soleil et un point donné de Mars, le satellite produit alors de une à sept éclipses solaires en l'espace de trois jours. Il y a donc plus d'éclipses solaires sur Mars que sur Terre, mais elles ne durent que 30 secondes et ne sont jamais totales. De telles éclipses partielles ont été photographiées par Opportunity et Curiosity, rovers martiens de la Nasa.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeVen 02 Oct 2020, 07:47

Matière noire : Hubble suggère qu’il faut revoir la copie
11 septembre 2020

Les chercheurs ont découvert que des concentrations à petite échelle de matière noire produisent des effets de lentille gravitationnelle 10 fois plus puissants qu'imaginé.Ces preuves sont basées sur des observations détaillées sans précédent de plusieurs amas massifs de galaxies par le télescope spatial Hubble de la Nasa et le Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire européen austral au Chili. La théorie actuelle de la matière noire ne rend pas compte de ces observations pour le moment.

Actualités spatiales (septembre) 5b494810
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Cette carte en trois dimensions offre un premier aperçu de la répartition à grande
échelle de la matière noire, une forme invisible de matière qui représente la majeure partie de la masse de l'Univers.
En raison de la vitesse finie de la lumière, les régions les plus éloignées sont également considérées telles qu'elles existaient
il y a longtemps. La carte s'étend à mi-chemin du début de l'univers. La carte révèle un réseau lâche de filaments de
matière noire, qui s’effondrent progressivement sous l’effet impitoyable de la gravité. Sans matière noire, la masse dans l'univers
aurait été insuffisante pour permettre l'effondrement des structures et la formation de galaxies. Crédit : NASA, ESA and R. Masseya

Un nouvel épisode dans la saga de la matière noire vient d'être publié dans Science par une équipe internationale d'astronomes ayant utilisé les observations du télescope Hubble en combinaison avec celles du Very Large Telescope (VLT). L'article, dont on peut trouver une version en accès libre sur ArXiv, arrive peu de temps après l'annonce de la détection d'un intrigant signal par Xenon 1T, qui pourrait être la première détection directe sur Terre des particules de matière noire. Dans le cas présent, il s'agirait non pas vraiment d'un nouvel indice de son existence mais d'une nouvelle contrainte sur les propriétés des particules de matière noire... si elles existent.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeSam 03 Oct 2020, 19:13

Jupiter aurait au moins 600 lunes
14 septembre 2020

Des astronomes sont allés fouiller dans les archives d'un télescope du Mauna Kea (Hawaï). Et ils y ont trouvé 45 objets qu'ils estiment être des lunes de Jupiter jusqu'alors inconnues. En extrapolant leurs résultats, ils avancent que la plus grande planète du Système solaire pourrait compter, au total, quelque 600 lunes d'au moins 800 mètres de diamètre !

Actualités spatiales (septembre) Aa86eb10
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Sur cette image, au centre, la plus brillante des candidates lunes de Jupiter découvertes
par les chercheurs de l’université de Colombie britannique (Canada). Crédit : Edward Ashton, Université de Colombie britannique

Io, Europe, Ganymède et Callisto. Ce sont les quatre principales lunes de Jupiter. Elles ont été observées pour la première fois en 1610, par Galilée. Depuis, plusieurs dizaines d'autres lui ont été découvertes. Les dernières en 2018, portant leur nombre à 79.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeDim 04 Oct 2020, 16:36

Surprise ! Une exoplanète géante dans la zone d’habitabilité d’une naine blanche
16 septembre 2020

Le télescope Tess a fait une découverte spectaculaire, celle d'une géante gazeuse en orbite tellement rapprochée autour d'une naine blanche qu'elle se retrouve dans sa zone d'habitabilité. Voilà de quoi envisager le destin futur du Système solaire et repousser les limites de l'exobiologie.

Actualités spatiales (septembre) 4f573810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Dans cette illustration, WD 1856b, une planète géante, tourne autour de son étoile
naine blanche tous les jours et demi. Crédit : Nasa’s Goddard Space Flight Center

Depuis un peu plus de deux siècles, la physique et la chimie n'ont pu se constituer comme sciences, de la thermodynamique à l'optique en passant par celles de l'électricité et du magnétisme (tout étudiant doit absolument lire à ce sujet le livre du prix Nobel Max Born), que parce qu'il était possible d'expérimenter en laboratoire en faisant varier les paramètres des expériences un par un.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMar 06 Oct 2020, 17:22

Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera
17 septembre 2020

Hera, la mission de défense planétaire, a pour objectif de participer à un test de déviation avec la Nasa dans le cadre de la mission Dart. Elle sera construite par un consortium européen de 17 États membres de l'ESA sous la maîtrise d'œuvre de la société allemande OHB. Cette mission inédite dans ses objectifs scientifiques et techniques doit permettre d'acquérir les premières briques d'une capacité de protection planétaire.

Actualités spatiales (septembre) 3604b411
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Le timeline de la mission Hera. Crédit : ESA

L'Agence spatiale européenne a donné le coup d'envoi de la construction du satellite Hera dans le cadre d'une mission internationale et inédite de défense planétaire. En effet, Hera vise à déterminer si la manœuvre consistant à dévier un astéroïde dangereux de sa trajectoire de collision avec la Terre est la stratégie adéquate à déployer pour prévenir une menace réelle.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMer 07 Oct 2020, 10:53

Les marées de Jupiter ne seraient pas à l’origine du volcanisme de Io et de l’océan d’Europe
19 septembre 2020

L'énergie apportée pour chauffer les quatre principales lunes de Jupiter, en particulier Io la volcanique et Europe et son océan global, ne proviendrait pas principalement des forces de marée de Jupiter mais de ces lunes elles-mêmes, les unes sur les autres.

Actualités spatiales (septembre) Lossy-10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les quatre plus grandes lunes de Jupiter par ordre de distance de Jupiter :
Io, Europe, Ganymède et Callisto. Les tailles relatives sont montrées. Crédit : NASA

Grosso modo, l'essentiel des outils mathématiques et physiques, utilisés encore aujourd'hui en mécanique céleste pour comprendre les mouvements et les formes des astres sous l'effet de la gravitation, ont été mis en place entre 1750 et 1850 avec les travaux de Lagrange, Laplace, Gauss et Hamilton, sans oublier ceux de d'Alembert, Euler, Legendre, Poisson et Jacobi. On pourra consulter à ce sujet Le traité de mécanique analytique de Lagrange et celui de mécanique céleste de Laplace pour s'en convaincre, ou pour ceux qui sont plus pressés et qui ne veulent pas rentrer dans tous les détails des théories des perturbations, des fonctions elliptiques ou du potentiel, l'ouvrage du regretté André Brahic, Planètes et Satellites : Cinq leçons d'astronomie.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeJeu 08 Oct 2020, 15:28

Supernova : cette étoile a explosé à l’intérieur d’une autre !
19 septembre 2020

L'événement s'est produit à 100 millions d'années-lumière de notre Terre. L'explosion d'une supernova pas tout à fait comme les autres. Et les chercheurs ont une explication : l'événement s'est produit à l'intérieur d'une étoile en passe de devenir une nébuleuse planétaire.

Actualités spatiales (septembre) 5de28810
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Les supernovae de type 1a – comme ici SD 1994D, en bas à gauche,
dans la galaxie NGC 4526 – intéressent les astronomes à plus d’un titre. D’abord parce qu’elles peuvent
être vues de loin et servir ainsi de chandelles standards pour déterminer des distances entre les galaxies.
Ensuite parce que leurs explosions synthétisent de nombreux éléments qui sont ensuite éjectés dans leurs
galaxies hôtes. Enfin parce qu’elles sont essentielles à l’étude de l’énergie sombre.
Crédit : Nasa, Esa, Wikipedia, CC by-3.0

Elle se trouve à quelque 100 millions d'années-lumière de notre Terre. Les astronomes l'appellent : la supernova LSQ14fmg. C'est une supernova de type 1a, une supernova thermonucléaire. L'une des plus brillantes de sa catégorie. Avec un éclat qui augmente étrangement de manière très lente. Un drôle de comportement pour lequel une équipe de chercheurs de l’université de l’État de Floride (États-Unis) propose aujourd'hui une explication étonnante.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeVen 09 Oct 2020, 11:55

Des exoplanètes aurait bien un manteau de diamant
20 septembre 2020

Certains planétologues ont avancé que Neptune et Uranus pourraient abriter un cœur de diamant en raison des hautes pressions sur des matériaux carbonés. Par la suite, d'autres ont proposé que certains systèmes planétaires, nés à partir d'un disque de poussières particulièrement riches en carbone, des planètes telluriques carbonées pourraient avoir des manteaux largement constitués de diamant. Aujourd'hui, des expériences de physique des hautes pressions accréditent cette thèse.

Actualités spatiales (septembre) 492f7e10
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une vue d'une presse à enclumes de diamants
pour les expériences de physique des hautes pressions. Crédit : Shim, ASU

La découverte d'exoplanètes autour d'étoiles encore sur la séquence principale date de 25 ans déjà et elle a valu un prix Nobel à ses auteurs. Tout comme la diversité des planètes du Système solaire avait surpris avec les missions Voyager, ces exoplanètes ont déboulonné bien des idées reçues et ont ouvert des portes à des spéculations testables avec des instruments comme Kepler et maintenant, Tess. On suspecte l'existence de planètes océans ou à l'inverse de véritables Arrakis.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeSam 10 Oct 2020, 16:24

Magnétars : le VLBA sur la piste des énigmes des sursauts radio rapides
22 septembre 2020

La méthode de la parallaxe est une méthode géométrique simple permettant d'évaluer la distance des astres. On vient de l'utiliser avec des radiotélescopes pour mesurer pour la première fois directement la distance d'un magnétar. En multipliant ce genre de mesure, on pourrait découvrir que les sursauts radios rapides sont en fait des colères particulières des magnétars.

Actualités spatiales (septembre) C7f26110
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Un schéma expliquant la méthode de la parallaxe appliquée à un magnétar
(voir les explications sous l'image de l’article source). Crédit : Sophia Dagnello, NRAO/AUI/NSF

Les étoiles à neutrons sont des résidus d'explosion d'étoiles en supernova qui ne peuvent guère contenir que quelques masses solaires mais dont le diamètre est de quelques dizaines de kilomètres seulement. La saga, à leur sujet, a commencé au cours des années 1930 et se poursuit aujourd'hui depuis les années 1990 avec l'étude des magnétars, des étoiles à neutrons avec un champ magnétique prodigieux comme Futura l'expliquait dans le précèdent article ci-dessous. Entre ces deux décennies, les objets théoriques qu'étaient les étoiles à neutrons à leur début sont devenus des sujets d'observations, d'abord avec des radiotélescopes pour la première fois, en 1967, grâce à Jocelyn Bell, puis les rayons X et maintenant, les ondes gravitationnelles à l'occasion de collisions d’étoiles à neutrons donnant des kilonovae.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeDim 11 Oct 2020, 19:43

Les lunes d’Uranus ressemblent beaucoup à Pluton
23 septembre 2020

Les principaux satellites d'Uranus - Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Obéron - présentent des signatures thermiques similaires aux planètes naines de la ceinture de Kuiper.

Actualités spatiales (septembre) 70178310
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Montage des grands satellites d'Uranus et d'un satellite plus petit : de gauche à droite
Puck, Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Obéron. Les photos originales ont été prises par la sonde Voyager 2 de la Nasa.
Les proportions sont respectées. Crédit : Image réalisée par Vzb83 sur la base d'images de la Nasa

Les cinq plus grands satellites d'Uranus, à savoir Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Obéron, ressemblent aux planètes naines du Système solaire externe, telles que Pluton, Eris et Hauméa. Ces corps n'ont pas nécessairement tous la même apparence mais, selon une équipe d'astronomes germano-hongroise, ils ont des signatures thermiques similaires : comme les planètes naines, ces compagnons de la géante de glace retiennent très bien la chaleur solaire et leurs faces nocturnes se refroidissent relativement lentement, ce qui est typique des surfaces rugueuses et glacées de grands objets compacts.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMar 13 Oct 2020, 12:03

Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3ème fois cette année
23 septembre 2020

C'est la troisième fois, cette année, que l'ISS doit manœuvrer pour éviter un débris spatial, sans compter les menaçantes conjonctions potentielles au quotidien. La densité de fragments et de débris d'anciennes fusées ou de satellites lancés depuis six décennies est telle que les objets spatiaux se comptent par milliers. Outre des moyens financiers réadaptés au contexte, la Nasa souhaite transférer cette surveillance spatiale auprès d'un service civil.

Actualités spatiales (septembre) Cb4a5910
Cliquez sur l'image pour l’agrandir.
Vision d'artiste des débris spatiaux présents autour de la Terre, aux alentours de 2.000 km d'altitude. Crédit : Esa 2009

La Station spatiale internationale (ISS) a dû manœuvrer mardi 22 septembre pour éviter une possible collision avec un débris d'une ancienne fusée japonaise, la troisième manœuvre d'évitement cette année, a annoncé la Nasa, qui réclame plus de moyens pour surveiller le nombre croissant d'objets en orbite terrestre.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeMer 14 Oct 2020, 12:12

Jupiter et ses tempêtes sous l’œil d’Hubble
24 septembre 2020

Le télescope Hubble est toujours opérationnel et on peut l'utiliser pour faire un bulletin météo régulier de Jupiter comme le montrent les dernières images qu'il a prises en août 2020.

Actualités spatiales (septembre) 50730610
Cliquez sur l'image pour l’agrandir. Une observation multi-longueurs d'onde en lumière ultraviolette, visible, proche infrarouge
de Jupiter obtenue par le télescope spatial le 25 août 2020. L’imagerie dans le proche infrarouge de Hubble, associée à des vues
ultraviolettes, présente un aspect panchromatique unique qui offre des informations sur l’altitude et la distribution de la brume
et des particules de la planète. Cela complète les images en lumière visible de Hubble qui montrent des structures nuageuses en
constante évolution. Sur cette photo, les parties de l’atmosphère de Jupiter qui se trouvent à une altitude plus élevée, en particulier
au-dessus des pôles, semblent rouges en raison des particules atmosphériques absorbant la lumière ultraviolette. Inversement,
les zones bleues représentent la lumière ultraviolette réfléchie par la planète. Crédit : Nasa, ESA, A. Simon (Goddard Space Flight
Center), et M. H. Wong (université de Californie, Berkeley) et l'équipe Opal

On a fêté récemment les 30 ans du télescope Hubble et si pour le moment plus aucune mission habitée du calibre de celle de la navette spatiale n'est prévue pour entretenir ses instruments, et même les upgrader avec les progrès de la technologie, le prédécesseur du James Webb n'a pas encore dit son dernier mot.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeJeu 15 Oct 2020, 15:29

Incroyable : une aurore boréale sur une comète
24 septembre 2020

Des aurores boréales, il ne s'en produit pas que sur Terre. Les astronomes en ont déjà surpris sur d'autres planètes du Système solaire. Mais cette fois, c'est autour d'une comète qu'ils rapportent l'observation. Des aurores boréales ultraviolettes autour de la comète Tchouri révélées par des données collectées par la mission Rosetta.


Cliquez sur l'image pour voir le film. Voilà environ un an que la sonde Rosetta est arrivée
à destination, autour de 67P/Churyumov-Gerasimenko. Elle a, durant ce temps, effectué
de nombreuses observations et analyses de la comète. L’Agence spatiale européenne (Esa)
revient sur certaines de ces découvertes au cours de cette vidéo. Crédit : ESA, YouTube

Le spectacle des aurores boréales est merveilleux. Et les scientifiques savent bien ce qui se cache derrière cette magie. Des particules électriquement chargées en provenance du Soleil qui interagissent avec le champ magnétique de la Terre. Lorsqu'elles rencontrent les atomes et les molécules qui évoluent dans notre haute atmosphère, elles y allument des reflets verts, blancs ou rouges.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeVen 16 Oct 2020, 17:34

Des morceaux de l’astéroïde Vesta retrouvés sur Bennu
28 septembre 2020

Des rochers brillants ont été trouvés à la surface de l'astéroïde Bennu. Ils proviendraient de l'impact d'un fragment de l'astéroïde Vesta avec le corps à l'origine de Bennu.

Actualités spatiales (septembre) Aefebb10
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Au printemps 2019, Osiris-Rex a capturé ces images, qui montrent des fragments de
l'astéroïde Vesta présents sur la surface de Bennu. Les rochers brillants (encerclés sur les images) sont des matériaux riches en
pyroxène de Vesta. Certains matériaux brillants semblent être des roches individuelles (à gauche) tandis que d'autres semblent
être des clastes dans de plus gros rochers (à droite). Crédit : Nasa, Goddard, University of Arizona

Depuis décembre 2018, la sonde Osiris-Rex explore l'astéroïde Bennu. Le but de cette mission est de rapporter sur Terre, en 2023, des échantillons de Bennu, lesquels seront prélevés le 20 octobre prochain.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 22478
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 53
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitimeSam 17 Oct 2020, 16:39

Les aurores boréales seraient responsables du naufrage du Titanic
29 septembre 2020

Plus de cent ans après le drame, le naufrage du Titanic continue d'intriguer. Aujourd'hui, des chercheurs avancent qu'une météo spatiale défavorable a pu jouer un rôle majeur, aussi bien dans la survenue de l'impact avec l'iceberg que dans l'organisation des opérations de sauvetage.

Actualités spatiales (septembre) B5f4d310
Cliquez sur l'image pour agrandir l’image. Crédit : Nasa
Recensés ici, tous les impacts qu’une tempête solaire peut avoir sur Terre. Le 13 mars 1989, des courants induits
géomagnétiquement ont provoqué une panne d’électricité qui a touché plus de six millions de personnes au Canada.

« Les aurores boréales étaient particulièrement intenses, cette nuit-là. » Cette nuit-là, c'est la nuit du 14 au 15 avril 1912. La nuit où le Titanic a coulé au large de Terre-Neuve. Selon une nouvelle étude, les aurores boréales dont parle ce témoin ont peut-être bien eu leur part dans le naufrage qui a coûté la vie à plus de 1.500 passagers.

Pour voir l'intégralité de l'article : cliquez ICI.

Source : Futura Sciences


ACTUALITES SPATIALES (Année 2020)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Actualités spatiales (septembre) Empty
MessageSujet: Re: Actualités spatiales (septembre)   Actualités spatiales (septembre) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités spatiales (septembre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: La Taverne des étoiles-
Sauter vers: