ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33)
 
Multivers     Sociaux
-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un week-end étoilé… enfin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL
Modérateur
Modérateur
RIGEL

Féminin Messages : 24842
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 55
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !
Emploi/loisirs : Astronomie, astrophoto
Humeur : Amoureuse !

Un week-end étoilé… enfin ! Empty
MessageSujet: Un week-end étoilé… enfin !   Un week-end étoilé… enfin ! I_icon_minitimeMar 29 Juil 2014, 20:27

Un week-end étoilé… enfin !

Il aura fallu attendre le dernier week-end de juillet pour enfin ressortir les tubes à Saucats. Notre dernière sortie remonte aux Nuits astronomiques de Touraine fin mai. Certes, il a fait beau en Gironde mais jamais le week-end… ou pas assez longtemps pour faire la moindre petite image.

Pourtant, ce vendredi 25 juillet était plutôt mal engagé. Certains sites météo annonçait de belles éclaircies en début de nuit mais Météo France s'obstinait à garder le département en alerte orange aux orages… et des orages, il y en a eu dans l'après-midi… de terribles orages puisque qu'une ville voisine a été sinistrée : Paillet près de Langoiran.
Il fallut attendre 18h pour commencer à voir des éclaircies. L'alerte orange était maintenue mais cela ne nous empêchât pas d'aller sur site vers 20h30. Tout était trempe autour du Mémorial. Il y avait encore quelques nuages mais on vit bientôt un ciel bleu totalement dégagé.

Un week-end étoilé… enfin ! 10568-11


Nous installâmes nos instruments. Alors que le Soleil déclinait sérieusement, nous nous assîmes face à l'ouest pour profiter du coucher de notre étoile mère.

Un week-end étoilé… enfin ! Denis_10


Petrus nous rejoignit, ainsi qu'un couple de curieux. Avec les Dobsons de 300 et 400, ils ne furent pas déçus du voyage. De mon côté, j'avais pour cible la nébuleuse du Croissant… mais toutes ces nuits perdues par la faute du mauvais temps, m'avaient fait oublier à quel point les constellations bougent vite. A 22h30, je fis la mise en station et finis l'installation de mon setup.

Un week-end étoilé… enfin ! Tube10

A 23h, on commençait à bien percevoir les étoiles les plus brillantes et certaines constellations. Celle du Cygne qui m'intéressait plus particulièrement, était déjà si haute que j'en avais presque le tournis. Je me rendis compte que j'aurais à peine une heure de pose avant que ma cible n'atteigne le méridien. Je pris la décision d'imager un autre objet plutôt lumineux, ne nécessitant que peu de temps de poses. Mon choix se portât sur M27, la nébuleuse de l'Haltère. Il fut facile de la trouver et de la cadrer… je lançais donc des poses vers minuit.
En attendant, les astropotes m'invitèrent à profiter de l'observation… je m'amusais aussi à pointer certains objets avec le Dobson de Denis. Le couple de curieux nous quittât vers 1h. De mon côté, il fut temps de lancer les darks. Le brouillard commençait à s'installer, et l'humidité montait de plus en plus. Les sèche-cheveux fonctionnaient à fond sur les miroirs.
Vers 1h30, il fut temps que je pointe enfin le Croissant. Après plusieurs essais infructueux, et la fatigue aidant, je ne m'étais pas aperçu que le brouillard avait tout envahi, y compris le zénith. Nous prîmes la décision de plier car on voyait bien que le temps n'allait pas en s'arrangeant.
Nous quittâmes le site vers 2h45, nous promettant d'y revenir dès le lendemain.


Le samedi 26, nous arrivâmes comme la veille, vers 20h30. Toute la journée, le Soleil avait été présent et tout était bien sec. Cependant, l'agriculteur avait lancé une séquence d'arrosage et la rampe avançait doucement sur notre position. Au lieu de se mettre à l'ouest du Mémorial, il fallut s'exiler à l'est. Ce côté est sympa aussi mais un arbre bouche le sud. Pour ma part, cela ne posait aucun problème car ma cible était dans la constellation de Céphée. Je m'installais donc quasiment sous l'arbre. A peine le trépied en place, nous eûmes la surprise de voir un flot de voitures arrivées sur le site.
Du forum, étaient présents : Astropierre, BGI, David33, Denis, Fab33, Petrus, PJ33, Sandrine, Simond, Thomastro et moi-même.
En plus, nous eûmes un jeune couple avec un Newton 150, un enfant d'une dizaine d'années venu avec son petit frère, ses grands-parents et sa lunette, un autre couple avec un enfant, et encore 4 ou 5 visiteurs… Il fallut s'arranger pour que chacun puisse trouver une place avec son matériel à l'abri de la rampe qui s'avançait toujours.
Le jour était encore bien présent et le Soleil n'allait pas tarder à se coucher. Je m'occupais en premier lieu de l'enfant et de sa lunette. Le matériel était sommaire mais je pris soin de lui montrer comment s'en servir au mieux. Je lui promis de revenir vers lui quand le jour déclinerait. Je m'occupais ensuite d'aider le jeune couple à installer leur Newton… il fallut reprendre les bases depuis le début : boussole et niveau furent prêtés. Une fois le trépied et la monture installés, je les laissais finir pour monter moi-même mon setup.
Quand le Soleil disparut sur l'horizon ouest, j'invitais enfants et adultes à venir admirer un spectacle de toute beauté : l'ouverture des onagres, populairement appelées les Belles de Nuit. Il s'agit de fleurs qui dont l'ouverture rapide, assez spectaculaire, n'a lieu qu'après le coucher du Soleil. Voici une vidéo qui reproduit bien ce que l'on voit :



Puis les premières étoiles firent leur apparition. Il était temps pour moi de faire la mise en station, d'autant que j'avais vu que Denis avait pris en main le jeune couple avec le Newton. Les autres visiteurs profitèrent de la première vision de Saturne dans les Dobsons présents. Une fois mon instrument en place, je trouvais assez vite l'objet de ma convoitise : la galaxie du Feu d'Artifice (NGC 6946), associée à l'amas ouvert NGC 6939. Ce couple insolite se laissât apprivoiser assez facilement et je lançais des poses de 2 mn.
Il était presque minuit et un flare d'iridium s'annonçait. Malgré qu'il était annonçait à une magnitude de -5.3, il me parut palot. Serais-je blasé par ces spectacles artificiels ? La suite me détrompera.

Ensuite, j'allais placer mon second APN au nord du Mémorial afin de réaliser un filé d'étoiles plein sud avec le monument dans le champ. Mais j'avais omis le nombre de visiteurs et surtout de voitures… celles-ci allaient et venaient les phares bien allumés, gâchant pas mal de mes poses. Voici le résultat un peu décevant :

Un week-end étoilé… enfin ! Final10
Cliquez sur l'image pour l'agrandir. - Photo prise le 26 juillet 2014 à Saucats (33)
Canon 350D sur trépieds, objectif 18-55 mm, ouvert à f/6.3. 65 poses de 2 mn – ISO 800 – Starmax et Toshop.

Mais bon, ce n'est que partie remise… je retenterais cette image quand il y aura moins de curieux sur le site.

A partir de minuit et demi, les visiteurs se dispersèrent. Seuls restaient ceux qui possédaient un instrument et l'envie d'y voir encore des merveilles. Nous discutâmes, partageâmes le café tout en admirant les étoiles filantes qui faisaient leur show. Le temps passât à vitesse grand V d'autant que l'humidité était bien moindre que la veille. Ce n'est que vers 2h que j'entendis les premiers sèche-cheveux. A partir de 3h, les astropotes commençaient à ranger alors que je lançais les darks. Je rangeais à mon tour. Il ne restait plus que nous deux…

Il était presque 4h quand nous finîmes de tout plier, près à partir nous aussi… mais là, je me rappelais que j'avais programmé un flare d'iridium à peu près à cette heure-ci. Je pris le portable et l'alarme se mit à retentir. Nous regardâmes alors en direction du sud-est… Denis avait posé son bras sur mes épaules… assez rapidement nous vîmes le petit point lumineux glissait doucement vers le nord et montait en luminosité. Puis ce fut impressionnant… annoncé à une magnitude de -7.5, il me sembla qu'il était nettement plus brillant… ou alors c'était peut-être dû à mes yeux fatigués. Il avait tellement brillé qu'il aurait pu éclairer le site durant la fraction de seconde où il était à son maximum. Juste après cet instant, je pris encore quelques secondes pour regarder les étoiles… Denis me signala les Pléiades déjà à 20° au-dessus de l'horizon est… j'aurais voulu rester quelques minutes encore pour voir apparaître en entière les constellations du Cocher et du Taureau… mais il était tard et il fallait dormir un peu… il y avait tant de choses à faire ce dimanche-là !

J'aime tant ces instants éphémères où je m'émerveille comme une enfant découvrant les beautés du ciel pour la première fois… cela ne dure que quelques secondes, parfois quelques minutes, mais je sais ainsi que la voûte céleste me tiendra toujours en haleine, quelque soit le phénomène observé, naturel ou artificiel… Mais par-dessus tout, j'aime ces instants quand ils sont partagés avec Denis Un week-end étoilé… enfin ! 0039
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ag33.fr/
 
Un week-end étoilé… enfin !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» FESTIVAL DU SOLEIL samedi 11 juin 2022
» NUIT DES ETOILES à Saucats vendredi 10 août
» Le Soleil
» Enfin des étoiles !! (CROA du dimanche 23/02)
» Un ciel étoilé mais un peu blanchâtre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROSAUCATS - Astronomie Gironde 33 (AG33) :: Le coin des passionnés :: Observations :: CROA-
Sauter vers: